Mardi 24 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’intelligence artificielle au service des malades du cancer

Par Lepetitjournal Brisbane | Publié le 31/07/2018 à 00:10 | Mis à jour le 31/07/2018 à 00:10
Max Kelsen, une société de Brisbane spécialisée dans l'IA, a établi un partenariat avec l'institut de recherche QIMR Berghofer, GenomiQa, BGI Australia et le Royal Brisbane and Women's Hospital

Dans le cadre des soins apportés aux malades du cancer, Max Kelsen, une société de Brisbane spécialisée dans l'IA, a établi un partenariat avec l'institut de recherche médicale QIMR Berghofer de renommée internationale, la start-up analytique de précision GenomiQa, le chercheur en génomique BGI Australia et le Royal Brisbane and Women's Hospital.

 

La collaboration est une première australienne, selon les chercheurs impliqués, et durera au moins deux ans, suite aux 2,6 millions de dollars accordés par le gouvernement fédéral la semaine dernière.

La génétique des patients cancéreux sera analysée par IA dans l'espoir de trouver des schémas plus complexes et donc d'aider les médecins à décider quel traitement serait le plus efficace pour les individus.

Le PDG de GenomiQa, Colin Albert, a déclaré que le projet visait à économiser de l'argent pour les patients - certains traitements coûtant jusqu'à 130 000 $ par année - et que le financement du gouvernement serait dépensé plus efficacement.

Il faut savoir, qu’actuellement, seulement 50 pour cent des patients atteints de mélanome répondent positivement à l'immunothérapie et il y a environ 30 pour cent de taux de réussite pour d'autres cancers.

Cette solution pourrait réduire les coûts pour les malades, tandis la probabilité que le traitement fonctionne pourrait augmenter de 70 à 80%.

 

Lepetitjournal Brisbane

L'édition de Brisbane de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Melbourne Appercu

Gladys Liu la députée australienne critiquée pour ses liens avec Pékin

Depuis une semaine, la députée libérale Gladys Liu se retrouve sous le feu des critiques pour avoir caché d'anciennes collaborations avec des organisations de propagande pour le gouvernement chinois.

Expat Mag

ENSEIGNEMENT

Rémunération des profs : la France peut mieux faire !

De nombreux enseignants publient sur les réseaux sociaux leurs rémunérations sous le hashtag #balancetafichedepaiedeprof. Pourquoi ? Pour protester contre leurs salaires et leurs conditions de travail