Samedi 19 septembre 2020

Le passeport australien perd trois places au classement mondial

Par Lepetitjournal Brisbane | Publié le 21/01/2019 à 05:35 | Mis à jour le 23/01/2019 à 04:03
Photo : Jacqueline Macou, Pixabay
passport ranking australian passeport classement mondial

7ème lors du dernier classement mondial, le passeport australien a perdu du terrain et se place cette année en 10ème position, à égalité avec la Nouvelle Zélande et l'Islande.

La société de conseil en citoyenneté et résidence Henley & Partners établit ce classement en fonction du nombre de pays où les passeports permettent à leurs titulaires d'entrer sans visa préalable. 

Les données proviennent de l’Association du Transport Aérien International (IATA). 

Les détenteurs du passeport australien peuvent ainsi entrer dans 181 pays sans visa.

Le passeport français reste, quant à lui, le 3ème plus puissant du monde, donnant accès à 188 pays sans visa, derrière le Japon (1er), Singapour et la Corée du Sud (2èmes).

Dans l’ensemble, la liberté de circulation dans le monde s’est considérablement développée au cours des 12 dernières années : en 2006 un voyageur pouvait en moyenne visiter 58 pays sans visa, contre 107 en 2018. 

Retrouvez la liste complète ici.

Lepetitjournal Brisbane

L'édition de Brisbane de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Vivre à Brisbane

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Expat Mag

Tel Aviv Appercu

Israël reconfinée pour trois semaines

Israël se reconfine ce vendredi 18 septembre à 14h, pour une durée de trois semaines. C’est le premier pays à connaître un deuxième confinement depuis le début de la Covid-19.