Samedi 26 septembre 2020

Sierra Nevada: deux condors andins morts, intoxiqués au carbofuran

Par Matéo Larroque | Publié le 05/07/2018 à 13:38 | Mis à jour le 05/07/2018 à 14:27
Photo : Il n’y a plus que 150 condors dans le pays...
condor intoxication carbo furan espèce en voie de disparition pesticide andes andin

Les deux condors avaient été retrouvés morts en février dans la Sierra Nevada. Le 26 juin, un rapport toxicologique explique qu’ils ont été intoxiqués par de la viande infectée au carbofuran. Ce pesticide est interdit en Colombie et dans de nombreux pays, dont la France, à cause de sa haute toxicité.

 

Le condor andin, emblème de la Colombie, est l’oiseau volant le plus grand du monde, les ailes dépliées il peut atteindre 3,3m d’envergure. Malgré sa taille imposante il reste une espèce menacée et en danger d’extinction.

 

Plus d’informations sur El Espectador.

 

Cliquez ici pour “El Cóndor” le poème de Pablo Neruda.

30724680_10211889737495190_4991208810673602560_n

Matéo Larroque

Reporter et community manager pour Lepetitjournal.com - Journaliste et étudiant à Sciences Po Lyon, il écrit chansons, discours, nouvelles et articles. Il s'intéresse aux mobilisations sociales, aux questions environnementales et à la géopolitique.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Vivre à Bogota

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Expat Mag

Francfort Appercu
INTERVIEW

Philippe Jacq : « Le théâtre est un grand vecteur de culture »

Ses apparitions remarquées sur le petit écran et au théâtre en France et en Allemagne ne nous ont pas laissés indifférents. Il revient sur scène avec « Le Bonheur » à Francfort et Wiesbaden. Entretien