Mardi 20 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Prix du Volontariat franco-colombien en hommage à Julie Huynh

Par Matéo Larroque | Publié le 02/07/2018 à 14:24 | Mis à jour le 06/07/2018 à 01:45
prix julie huynh ambassade France Sandra Kathoryne Ipuz Proyectar sin fronteras centro nacional de memoria aviatur alliance français volontariat France Colombie

Un an après l’attentat qui a tué trois femmes au Centro Comercio Andino, l’Ambassade de France en Colombie rend hommage aux victimes. Le Prix Julie Huynh, du nom de la volontaire française décédée dans cette tragédie a été décerné à Sandra, une jeune bénévole colombienne.

 

Julie Huynh, jeune française de 23 ans, s’installe en début d’année 2017 à Bogota pour donner des cours de français à San Cristobal, un quartier populaire au sud de la capitale. Le 18 juin 2017, elle perd la vie dans un attentat à la bombe, au Centro de Comercio Andino. L’explosion, dans les toilettes des femmes, blesse également sa mère. L’attentat, perpétré seulement huit mois après l’accord de paix entre le gouvernement et les FARC, reste toujours non revendiqué.

 


Pilar Molano a perdu sa jambe lors de l’attentat à la bombe. Crédit photo : Matéo Larroque.


Pour l’Ambassadeur de France, Gautier Mignot, cet évènement est très important, “le Prix Julie Huynh permet de donner un sens à un attentat insensé”. Avec ce prix, nous voulons que “la mémoire de Julie continue de servir les valeurs de partage et d’entraide qu’elle défendait.”

 

Le vice-président de Proyectar Sin Fronteras (PSF), organisation dans laquelle travaillait Julie, se souvient de la jeune fille “J’ai été dévasté... à PSF nous sommes une grande famille et en tant que vice-président, je me suis senti responsable… les mois qui ont suivi ont été très difficiles pour nous tous.”

 

Les familles des victimes colombiennes prennent la parole pour partager leur tristesse et leur consternation face à cet acte absurde. “Ce que je veux, c’est que justice soit faite,” s’écrie la mère d’une des victimes, en soulignant le manque de soutien de la part du gouvernement colombien. 

 

L’Ambassadeur de France en Colombie et le vice-président de PSF. Crédit photo : Matéo Larroque.

 

Sandra, 23 ans, lauréate du du Prix Julie Huynh 

 

Sandra Kathoryne Ipuz, Colombienne en licence de biologie, remporte le Prix Julie Huynh. A 23 ans, elle est engagée auprès de Proyectar Sin Fronteras, tout comme Julie. “Je suis très heureuse de recevoir ce prix, cela permet de reconnaître notre travail avec les enfants des quartiers diffciles de Santa Marta. ”


Sandra Kathoryne Ipuz gagnante du prix Julie Huynh. Crédit photo : Matéo Larroque.

 

Le prix : un voyage de 6 mois en France offert par Aviatur, en partenariat avec la Guilde, le Centre de Mémoire National, la mairie de Bogota et l’Alliance Française. Avant de partir en France, Sandra suivra des cours de langue à l’Alliance Française pendant neuf mois. En septembre sera nommé un gagnant français, volontaire dans l’hexagone.

 

Les deux jeunes travailleront en binôme, six mois en France, puis six mois en Colombie pour “renforcer les relations franco-colombiennes, tout en aidant les plus démunis” annonce l’Ambassadeur. “Nous voulons encourager les volontaires à donner le meilleur d’eux-mêmes”. Chaque année, ils sont plus de cent à travailler bénévolement entre la France et la Colombie. 

30724680_10211889737495190_4991208810673602560_n

Matéo Larroque

Reporter et community manager pour Lepetitjournal.com - Journaliste et étudiant à Sciences Po Lyon, il écrit chansons, discours, nouvelles et articles. Il s'intéresse aux mobilisations sociales, aux questions environnementales et à la géopolitique.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Bogota

TRANSPORT

Bientôt un métro à Bogota ?

Les habitants de Bogota attendent leur métro depuis plus d'un demi-siècle. Après plusieurs phases de concertation, les grands travaux devraient finalement commencer en début d’année 2020.

Sur le même sujet