Mercredi 1 décembre 2021
TEST: 2243

Georges Sanchez : "Le conseiller est un relai"

Par Damien Bouhours | Publié le 23/05/2021 à 21:17 | Mis à jour le 23/05/2021 à 21:31
Georges Sanchez

Georges Sanchez est tête de liste de Liste indépendante et apolitique pour les élections consulaires 2021 pour la Colombie. Il revient avec nous sur son programme. 

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Arrivé en Colombie pour la première fois en 2004, je suis immédiatement tombé amoureux de ce pays et de ce peuple. Je suis installé définitivement depuis 8 ans.

Je suis fils d’immigré Espagnol qui ont quitté leur patrie pour ne pas subir le régime de Franco, et je suis né en Afrique du nord.

Je suis marié avec une Colombienne, et à la tête d’une société spécialisée dans la gestion et prévention des risques.

Depuis un peu plus de 5 ans, à titre bénévole, j’accompagne Pascal TISSOT, conseiller sortant dans toutes ses permanences à Bogota. Nous avons un bilan non négligeable, en 4 années NON COVID,  nous avons assuré 194 permanences, reçu 675 personnes, traité 32 dossiers.

Lorsque le mandat de Pascal venait à sa fin, il allait se retiré, mais j’ai décidé de ne pas laisser tomber tous ces gens qui venaient nous voir. Et Pascal Tissot a donc pris la  décision de m’accompagner pour tenter d’être élu. Mais à la condition de ne subir aucun carcan de parti politique, qui vous courtisent pour des élections et ensuite vous oublient. D’où le nom de ma liste : LISTE INDEPENDANTE ET APOLITIQUE.

C’est plus une élection de proximité que de tendance politique où il faut voter pour ceux ui sont sur le terrain, qui vous accompagnent et non pas pour ceux qui sont à Paris.

 

Comment avez-vous constitué votre liste ?

« Liste indépendante et apolitique », est comme je viens de le dire une décision commune avec Pascal Tissot et Marc Elmoznino, qui sont  de la liste du regretté Jean BOTTAGICIO.

A nous trois nous avons acquis une expérience solide durant ces cinq dernières années, et croyez-moi il y a tous types de situations à traiter avec nos compatriotes qui nous consultent.

Pour mes colistières, j’ai voulu des personnes dynamiques, responsables, qui ont le sens de l’engagement et de la solidarité envers nos compatriotes. Qualités essentielles pour vous accompagner dans vos démarches, aider et conseiller. Elles sont professionnelles et ont le courage de vouloir participer a cette action.


Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français de Colombie ?

C’est pouvoir se relever pour tous ceux qui ont une activité économique. La pandémie a un effort  dévastateur dans le pays. Il y maintenant près de 21 millions de pauvres en Colombie, un retour en arrière de 10 ans. Et cela laisse des traces sur l’économie, moins de consommateurs, moins de stabilité. Et il y a la crise sociale actuelle qui  accentue le problème. Les agences de notations internationales sont dans l’expectative d’une solution. Une a déjà baissé sa note, les deux autres sont dans l’attente. Cela freinera les investissements étrangers. Et freinera encore plus l’économie, avec Pascal Tissot, grâce à son association, plusieurs Français ont pu être aidés, soit en plus, soit en remplacement des aides de la France. Certains d’entre eux sont dans une situation précaire. Et malheureusement cette situation de crise va aussi augmenter la délinquance dans le pays.


Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l'étranger ?

Par l’expérience que je viens d’avoir en accompagnant Pascal Tissot, conseiller sortant, c’est essayer d’apporter une réponse à tous les problèmes relationnels avec les administrations françaises et les caisses de retraites. Cela représente plus de 50% des inquiétudes des personnes que nous avons reçues. Je lis de temps en temps sur les réseaux sociaux des questions soulevées par des membres, bien souvent les réseaux apportent une solution rapide et efficace. Et malheureusement une grande partie n’est pas du ressort d’un conseiller des Français de l’étranger, les trucs et astuces qui sont donnés sont d’une très grande importance et aident énormément.

Le conseiller, est un relai entre le citoyen français de l’étranger et ses instances administratives. Il est là aussi pour faire connaitre les préoccupations de nos compatriotes auprès de l’ambassade, et par le biais de celle-ci, auprès du gouvernement.

Son implication et participation dans la commission des bourses scolaires et à la commission des aides sociales, notamment dans les domaines pour, les Allocations Enfants et Adultes Handicapés (plus connus sous leurs acronymes AEH et AAH),  ainsi que des Allocations de Solidarité, est fondamentale.

Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?

C’est très simple, et court, cela ne sert à rien d’avoir une ribambelle de propositions si elles n’ont guère de chances de voir le jour.

  • Obtenir une adresse e-mail spécifique pour chaque administration, dédiée aux conseillers des Français de l’étranger, impôts, justice, éducation, services des organismes de retraite.
  • Rendre les lycées français de l’étranger accessible à tous les Français quelles que soient leurs ressources.
  • Aide aux remboursements des frais relatifs à la santé, pour le moins à la hauteur des taux de remboursement de la sécurité sociale française. Garantir aux Français de l’étranger l’accès à la sécurité sociale lorsqu’ils sont sur le territoire français.
  • Si les Français de l’étranger sont assujettis à la CSG et au CRDS, ils doivent pouvoir prétendre à toutes les aides sociales dont bénéficie un Français de métropole, ou alors supprimer ces cotisations.
  • Création d’un service virtuel au niveau mondial, pour les Français de l’étranger, dédié à la formation professionnelle avec les aides financières dont bénéficient les Français de métropole.
  • Amélioration du plan de sécurité des Français en Colombie.
  • Conseils pour l’obtention d’un visa.

 

Liste indépendante et apolitique

Georges Sanchez

Peggy Dupuy

Pascal Tissot

Benedicte Da Silva

Marc Elmoznino

Caroline Marchand

 

 

Pour en savoir plus sur les élections consulaires et les autres listes : Elections consulaires : modalités de vote et candidats en Colombie

Nous vous recommandons
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir