Samedi 19 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Entre films subversifs et films patriotiques, la junte fait le tri

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 12/06/2014 à 22:00 | Mis à jour le 17/12/2018 à 14:14


Le Conseil national pour la paix et l'ordre (NCPO) a décidé mercredi d'interdire la projection du film 1984 inspiré du roman du même nom écrit par George Orwell. Dans le même temps, la junte a promis la projection gratuite du film King Naresuan 5.

Le film 1984, inspiré du roman éponyme écrit par George Orwell en 1949, véritable critique des régimes autoritaires, a été interdit de projection par la junte au pouvoir depuis le coup d'Etat du 22 mai. 
Le Punya Movieclub de Chiang Mai avait prévu de le diffuser samedi avant d'y renoncer. "Quand nous nous sommes rendus compte que la police avait un problème avec ce film, nous avons décidé d'annuler, parce que nous craignons que les gens qui seraient venus le regarder aient des ennuis", a indiqué l'un des organisateurs de l'événement, souhaitant garder l'anonymat.
Et pour cause, les manifestants anti-coup ont fait de la lecture de l'oeuvre orwellienne, l'un des symboles de leur résistance pacifique.
Dans le même temps, la junte a décidé d'offrir gratuitement la diffusion du film patriotique King Naresuan 5, dimanche prochain dans 160 cinémas à travers le pays. Cette saga raconte la vie du Roi Naresuan, monarque vénéré du royaume d'Ayutthaya de 1590 à 1605 qui a bouté les Birmans hors du territoire Siam.
En 2010, le gouvernement démocrate, proche des chemises jaunes, avait alloué la moitié du budget d'Etat consacré à la promotion du cinéma thaïlandais pour les volets 3 et 4 de la saga réalisée par le Prince Chatrichalerm Yukol.
Le porte-parole de l'armée, le colonel Winthai Suvaree, qui tient le rôle du petit frère du roi dans la saga, se défend des accusations de populisme quant à cette campagne et préfère parler de la « gentillesse » des militaires pour "l'intérêt public des Thaïlandais".

0 Commentaire (s)Réagir