Lundi 16 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Marie Monmont (NZ) sélectionnée pour les Trophées d'Asie-Pacifique

Par Le Petit Journal Auckland | Publié le 27/10/2019 à 08:29 | Mis à jour le 27/10/2019 à 11:00
Photo : Marie Monmont, fondatrice de la marque de chocolat Wildness
Marie Monmont Wildness Chocolate

Cette chocolatière d'exception possède sa propre exploitation de cacao au Brésil et a crée Wildness, en Nouvelle-Zélande, en travaillant au sein de la prison de Rimutaka. Les prisonniers y sont payés avec un salaire classique, un projet unique à l'intérieur d'une prison. Maintenant à Singapour, Marie Monmont travaille également avec des personnes handicapées mentales ou physiques. Un bel exemple d'entreprise entreprise lucrative et éthique. Propos recueillis par Le Petit Journal Singapour.

 

trophée des français asie pacifique

Soutenez la candidature de Marie Monmont et Wildness en votant pour le Prix du Public des Trophées Asie/Océanie (date limite 4 novembre 2019)

 

lepetitjournal.com : En quoi votre expérience est-elle exceptionnelle ? De quoi êtes vous la plus fière ?

Je ne connais pas d'autres entreprise comme la mienne. Quand j'ai construit Wildness, j'ai mis à plat tout ce qui me tenait à coeur et je l'ai directement incorporé dans notre manière de travailler. À chaque étape de la fabrication, je contrôle que tout soit en accord avec ma perception des choses.

Être installée dans une prison en Nouvelle-Zélande est en soit exceptionnel, car nous sommes les seuls au monde à avoir une entreprise privée qui paye un salaire normal, mais à l'intérieur de la prison. Travailler avec des Handicapés mentaux n'est pas en soi exceptionnel, mais les faire travailler, ça oui. Malgré une productivité beaucoup plus basse que la norme, ils remplissent les tâches qui leur sont données à leur rythme.

 

Avoir une équipe où chaque personne trouve sa place et être en harmonie avec l'équipe me parait aujourd'hui quelque chose d'exceptionnel 

 

Une grande patience et de la tolérance sont essentielles pour travailler avec eux, comparé aux prisonniers où il faut être tolérant mais pas particulièrement patient ! Avoir une équipe où chaque personne trouve sa place et être en harmonie avec l'équipe me parait aujourd'hui quelque chose d'exceptionnel, puisque les gens vont travailler, car c'est une nécessité et rarement un plaisir.

J'ai un dialogue très important avec mon équipe carcérale, je représente pour eux une façon d'être si différente de ce qu'ils ont l'habitude et c'est sans doute pour ça que le gouvernement Néo-Zélandais me fait confiance à 100% en étant installée en quartier haute sécurité avec aucune interdiction venant de leur part pour mes agissements. Maintenant à Singapour, je réalise que j'inspire les gens qui m'entourent et qu'ils donnent le meilleur d'eux mêmes.

 

Wildness chocolate

 

Ma plus grande fierté en Nouvelle-Zélande est d'avoir deux prisonniers sortis pour bonne conduite après 9 ans et 27 ans d'incarcération après avoir travaillé pour "Wildness". Et d'avoir un autre prisonnier qui a déjà passé 20 ans en prison, pouvant travailler la journée à l'extérieur car son employeur m'a fait confiance quand je lui ai dit que c'était une bonne personne. Il a travaillé pour "Wildness" pendant deux ans. À Singapour, avoir créé en moins de 6 mois une équipe indépendante avec des adultes qui ne savaient pas travailler dans une routine et avoir une entreprise qui marche.

Soutenez la candidature de Marie Monmont et Wildness en votant pour le Prix du Public des Trophées Asie/Océanie (date limite 4 novembre 2019)

 

 

En savoir plus : www.wildness.co.nz

 

Le Petit Journal Auckland

Le Petit Journal Auckland

Pour tout savoir sur l'actualité à Auckland et la vie de la communauté française et francophone expatriée en Nouvelle-Zélande : culture, emploi, sorties, bons plans... News, city-guide and up-to-date event calendar in Auckland.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet