Nouvelle-Zélande : fin des vols intérieurs à partir de mercredi 23h59

Par Amandine Brugier | Publié le 24/03/2020 à 04:11 | Mis à jour le 24/03/2020 à 07:35
Photo : À partir du mercredi 25 mars à 23h59, seuls les déplacements effectués pour des services essentiels seront autorisés pour les vols intérieurs. 
NZ vols intérieurs coronavirus

La Première Ministre, Jacinda Arden, a pris la parole ce lundi 23 mars pour annoncer que la Nouvelle-Zélande rentrerai en niveau d'alerte 4 du Coronavirus, autrement dit le confinement total, dès mercredi 23h59 pour une durée d'un mois. C’est le niveau maximal que le pays peut atteindre. Durant cette période, de nombreux services non-essentiels ne seront plus accessibles. Et les déplacements fortement limités. 

Vols internationaux

Seuls les passagers munis d'un passeport en cours de validité et d'une preuve de réservation de billet confirmée sont autorisés à entrer dans le terminal international. Les passagers sont invités à vérifier auprès de leur compagnie aérienne si leur vol est toujours en service.

Vols intérieurs

Il est possible de prendre des vols intérieurs jusqu'à ce que le statut d'alerte COVID-19 du gouvernement Néo-Zélandais passe au niveau 4, soit mercredi 25 mars à 23h59. Dès lors, seuls les déplacements effectués pour des services essentiels seront autorisés pour les vols intérieurs. 

Les visiteurs et touristes pourront toutefois continuer à utiliser les vols intérieurs pour se rendre à un aéroport international.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site du gouvernement et celui de l'aéroport d'Auckland.

 

Amandine Brugier Le petit journal auckland

Amandine Brugier

Spécialisée en communication événementielle et RP à l'ISCOM Paris, je suis actuellement stagiaire en tant qu'Event Manager / Rédactrice Web
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale