Retour en France

FRANCE RETOUR ACCUEIL – "Ne restez pas seul !"

 

Vous rentrez en France ? Pas de panique !! Tout va bien se passer. Françoise et Christine, bénévoles au sein de France Retour Accueil, nous parlent des challenges du retour et de la richesse des liens qu’elles ont pu recréer grâce aux nombreuses activités proposées par l’association

Françoise Chauvet est rentrée en région parisienne en 2016 après 4 ans à Hong Kong suivis de 4 ans à Rome. Christine a quitté l’Alsace depuis 30 ans, et a vécu 10 ans en Hongrie et 8 ans à Bruxelles. Elle est revenue en France en 2014. A l’heure où les enfants quittent le nid, après de si riches années à l’étranger où toutes deux se sont investies au sein des accueils francophones ou des associations de parents d’élèves, il a fallu se retrousser les manches pour faire de ce retour une nouvelle expérience réussie. 

En effet, il ne faut pas forcément croire que l’on va pouvoir réintégrer sans effort sa vie d’avant en rentrant en France : « On pense qu’on va retrouver facilement ses amis, explique Françoise (photo ci-contre). Mais au fond, on a changé et les rapports avec eux changent aussi. Nos amis parisiens sont très occupés, ont un travail. On ne s’inscrit pas dans leur quotidien. On réalise que notre parcours les intéresse très peu. Et puis notre envie de faire de nouvelles rencontres continue, avec lesquelles on peut partager notre expérience, notre vécu. Des gens qui comprennent sans qu’on doive tout expliquer, à l’écoute ». « En France nous n’avons pas la tradition d’accueillir nos voisins comme aux Etats-Unis par exemple, renchérit Christine. Il y a une forme d’anonymat dans nos villes. Difficile si l’on n’a pas d’enfants scolarisés de trouver des lieux où l’on puisse rencontrer d’autres personnes facilement. » 

Christine (photo ci-contre) estime que le bénévolat en expatriation lui a apporté beaucoup. « Avec un mari très pris et des enfants, j’ai abandonné assez vite l’idée de travailler, pourtant j’ai toujours été occupée. J’ai exercé diverses activités dans les Accueils. Une expérience particulièrement intéressante a été mon implication en tant que présidente de l’Association des parents d’élèves dans la construction du lycée français de Budapest, en gestion parentale, qui accueille aujourd’hui 600 élèves. On n’imagine pas de quoi on est capable. Je pense que moi qui étais timide, réservée, je me suis surpassée en prenant beaucoup de responsabilités. » En regagnant la France en 2014, Christine, tout naturellement, continue à se mettre au service de la communauté et s’implique dans ce qui s’appelait à l’époque le Groupe Relai Retour au sein de la FIAFE (Fédération internationale des Accueils français et francophones d'expatriés). « C’est devenu France Retour Accueil, sous la houlette de la première présidente, Agnès Brouhard, qui a réalisé un travail considérable. Elle a créé la dynamique qui a porté l’association. Aujourd’hui je suis secrétaire générale, en charge de la page Facebook ». 

Impliquée dans les Accueils de la FIAFE à Hong Kong ou à Rome, Françoise prend également contact avec France Retour Accueil il y a quelques mois: « Faire du bénévolat à l’étranger m’a permis de rester dans le bain, de continuer à progresser, à utiliser de l’énergie à bon escient. On apprend tous les jours et c’est important de rester actif car on ne sait jamais combien de temps on part. A mon retour, j’ai eu la chance d’avoir reçu un accueil chaleureux au sein de France Retour Accueil, c‘est très précieux. J’ai trouvé un très bon cercle de relations et une équipe dynamique avec laquelle faire des projets. Si on rentre sans travail, et qu’on ne veut pas passer tout son temps dans les démarches administratives du retour, l’association propose un panel d’occupations très variées. » Françoise est vice-présidente de l’association, dirigée aujourd’hui par Sylvie Gros.

L'accueil au retour

France Retour Accueil a été créée en septembre 2015. Elle compte environ 130 membres. « Toutes les semaines, des bénévoles proposent des activités régulières, autour desquelles on se réunit. Cela va des travaux manuels au mah-jong, de la marche aux activités culturelles. Il y a une grosse demande de conférences sur l’art, de promenades thématiques, de visites d’expositions… »

Au-delà de la découverte et des loisir, France Retour Accueil propose une aide à la reprise d’activité : « Nous proposons un travail sur la multiculturalité, la confiance en soi, dans l’objectif d’un retour à une activité professionnelle. Des partenaires organisent des ateliers pour aider à rechercher un emploi après des années de bénévolat ou d’arrêt. Il y a aussi des coachs. L’ensemble des outils permettent d’aider celles qui le souhaitent à valoriser les acquis d’une expérience à l’étranger ». 

Et puis, plus simplement, des cafés sont organisés dans des quartiers de Paris (ou de la proche banlieue) afin de permettre aux membres de se retrouver. « Les distances et le trafic de Paris rendent parfois ces rencontres difficiles. Pour le moment, il n’a pas été possible de proposer des rencontres analogues en Province, où l’on conseille de se tourner vers l’Accueil des Villes de France ». 

Quelques conseils à ceux qui rentrent ?

« A l’heure du retour en France, on peut avoir des regrets, voire le cafard. Ce n’est pas toujours facile de tirer un trait sur sa vie d’avant, expliquent Françoise et Christine. Mais les tracasseries administratives ne doivent pas prendre tout votre temps libre ! Surtout, ne restez pas seul ! Redécouvrez la France et son charme, rencontrez du monde, et n’hésitez pas à vous tourner vers France Retour Accueil pour vous créer un nouveau réseau. »   

Le grand café de rentrée se tiendra le 15 septembre 2017 à l’espace Saint-Sulpice, de 9h45 à 12h. 
26bis rue Cassette Paris 6ème arrondissement. En savoir plus ici 
Ce café permet de rencontrer toutes les équipes, et notamment les coordinateurs d’activités.

MPP (www.lepetitjournal.com) lundi 10 juillet 2017

Le conseil d'administration de France Retour Accueil : 
Sylvie Gros, présidence
Françoise Chauvet, vice-présidence et relations extérieures
Brigitte Javillier, trésorerie
Christine Demmel , secrétariat  général et coordination des activités
Marie-Christine Dilain,  accueil
Claire Vuarin, coordination des activités et relations extérieures
Tout savoir sur l'association sur le site et sur la page Facebook.

Lire aussi : CORINNE LEVET, PRÉSIDENTE DE LA FIAFE - "Nos programmes sont au service de l'amitié"

 
Expat 

FRANÇAIS EN INDONÉSIE - Chanee le protecteur des gibbons

Aurélien Brulé dit Chanee est français et installé en Indonésie depuis 19 ans. Il est le fondateur de la fondation Kalaweit qui recueille les gibbons, ces petits singes à la fourrure laineuse. Au nombre de vues des ses vidéos sur internet, il est également un des principaux défenseurs de la forêt tropicale et de sa faune. Chanee nous raconte son parcours et son combat quotidien face à la déforestation 

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger.…

FRANCE RETOUR ACCUEIL – "Ne restez pas seul !"

Vous rentrez en France ? Heureux ou inquiets ? Tout va bien se passer. Françoise et Christine, bénévoles investies au sein de France Retour Accueil, nous parlent des challenges du retour et de la richesse des liens qu’elles ont pu recréer grâce aux…
Une internationale

CIAO ITALIA ! - Un siècle d’immigration et de culture italiennes en France

Tradition, culture mais aussi xénophobie et violence ont marqué l’immigration italienne en France, la plus importante de l’histoire française. Alors que jusqu’au 10 septembre, l’exposition « Ciao Italia ! » retrace ce siècle d’histoire franco-italienne au musée de l’Immigration à Paris, retour sur une période qui a permis d’imprégner la culture française.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine