Nouvelle-Zélande: le COVID pourrait décaler les élections législatives

Par Côme Prieur | Publié le 15/08/2020 à 08:31 | Mis à jour le 15/08/2020 à 08:51
election nz covid 19

Suite à l’apparition de nouveaux cas de coronavirus dans le pays, la Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, a annoncé réfléchir à un report des élections législatives qui doivent normalement avoir lieu le 19 septembre.

Alors qu’il n’y avait pas eu de transmission du virus à l’intérieur du territoire depuis début mai, l’origine des nouveaux cas de COVID en Nouvelle-Zélande reste pour l’instant inconnue. L’hypothèse la plus probable, pour le moment, est que le virus soit arrivé avec des marchandises venant de l’étranger. Des marchandises qui ont ensuite été placées en chambre froide, là où travaillait l'une des personnes contaminées.

La tenue des législatives en question

Jacinda Ardern a fait part de ses doutes face en expliquant qu’il n’est « tout simplement pas raisonnable de dire que nous aurons des élections équitables alors que les partis d’opposition ne sont pas libres de faire campagne ». Un meeting initialement prévu ce week-end à Auckland ayant par exemple été annulé.

La dissolution du Parlement, prévu en début de semaine, a été reportée à lundi prochain, afin de laisser le temps au pays d’évaluer l’évolution de la situation sanitaire.

Judith Collins, la cheffe du Parti National Néo-Zélandais a quant-à-elle estimé qu’il était d’important d’avoir certaines assurances quant à la tenue des élections. D’après elle, celles-ci devraient être reportées à fin novembre, voir même à l’année prochaine.

 

Côme Prieur Le Petit Journal Auckland

Côme Prieur

Breton et passionné par le journalisme depuis petit je suis actuellement étudiant en 3ème année à Sciences Po Lille. Très heureux d’écrire sur la NZ et l'Australie, j’aime consacrer mon temps libre à l’écriture, le tennis ou le cinéma.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Wellington !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Wellington.

À lire sur votre édition internationale