Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TLUSTY CZWARTEK – Pączki et faworki au menu aujourd’hui

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 08/02/2018 à 00:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 00:00
Pologne Tlusty Czwartek

Alors que la France et les pays anglophones célèbrent le Mardi gras, la veille du Mercredi des cendres, la Pologne fête le Jeudi gras « Tłusty czwartek» le dernier jeudi précédant le premier jour du carême. Et comme chez nous, une tradition culinaire y est associée. Petit retour sur cette fête et pour changer des traditionnelles crêpes déjà dégustées à la Chandeleur, pourquoi ne pas vous essayer à la réalisation des pączki, beignets remplis de confiture ou de délicieuses lanières de pâte croustillante, connues sous le nom de faworki ?  

 

Une fête mobile


Si vous adorez les casse-têtes ou si vous avez perdu votre calendrier, vous pouvez toujours vous amuser à calculer la date du prochain Jeudi gras : facile, tłusty czwartek est célébré le dernier jeudi avant le mercredi des Cendres, qui lui-même est fixé 46 jours avant Pâques, célébrée pour sa part le dimanche après le 14e jour du premier mois lunaire du printemps, donc le dimanche après la première pleine lune advenant pendant ou après l'équinoxe de printemps...

Le mercredi des cendres marque aussi le début du Carême, une période de jeûne de quarante jours en référence aux quarante jours d'abstinence endurée par Jésus-Christ dans le désert. Comme la plupart des interdits religieux, cette pratique à l'époque répondait à un besoin économique. Elle donne un sens à la pénurie des derniers mois de l'hiver et limite l'apparition des famines.

 

Un peu d'histoire...

Avant ces quarante jours de jeûne... on fait du gras. Pour accumuler quelques réserves, satisfaire tous les proches et surtout pour ne pas gâcher les derniers stocks, les cuisinières confectionnent dès le Moyen Âge des pâtisseries bon marché et vite préparées. Et quoi de mieux pour se débarrasser de beurre, d'oeufs, et de lait que de se mettre à faire des beignets, des gaufres ou des crêpes?

En Pologne, on a retenu la solution beignets. Au 19ème siècle la présence des pączki et des Faworki dans les bals s'institutionnalise. Comme la carpe pour Noël, ils sont devenus depuis les plats emblématiques du Jeudi gras. Etrangement, si les 6 semaines de jeûne et d'abstinence tombent en désuétude, les Polonais mettent encore beaucoup d'application à honorer la tradition des beignets du Jeudi gras.

 

Paczki et faworki


Les beignets (de la pâte frite dans de l'huile) se retrouvent dès le Moyen Âge dans toute l'Europe. En Pologne, les pączki (petits bourgeons) sont à la mode. Ils sont très similaires aux ponchiki russes, pampushky ukrainiens et même aux gogoși roumains.

Un pączek est généralement recouvert de sucre glace. Sa pâte est particulièrement riche (oeufs, sucre, beurre, lait...). Il est souvent fourré avec de la marmelade de fruits de rose sauvage. Il existe aussi des variations aux pruneaux, aux amandes moulues, avec du Nutella, de la confiture d'abricots ou de fraises. Enfin les connaisseurs ajoutent toujours un peu de vodka dans la pâte. En s'évaporant l'alcool limite l'absorption d'huile. Pour éliminer les 200 calories d'un pączek vous n'aurez à courir "que" 20 minutes ou marcher 1 heure...

Autre spécialité du Jeudi gras, les faworki sont des beignets croquants en forme de ruban recouverts de sucre glace. Leur nom vient du français "faveur" : le ruban donné à un chevalier par sa dame.

 

Où ?


Le Jeudi gras et une fête gourmande et conviviale. Ce jour-là les Polonais se réunissent dans des cafés ou en famille. Si on peut trouver des pączki toute l'année, les faworki se mangent surtout avant le Carême. Leur préparation est plus facile que celle des beignets et ils sont souvent faits à la maison, les enfants mettent alors la main à la pâte.

Les pączki se font à la maison mais s'achètent aussi souvent chez les pâtissiers, devant lesquels se forment ce jour-là de longues queues. Pour frire leurs millions de beignets, les pâtissiers travaillent d'ailleurs toute la nuit du mercredi au jeudi.

 

Recettes

Faworki ou roussettes de mardi gras
Ingrédients : 200 g de farine, 3 jaunes d'oeuf, 1 pincée de sel, 10 cl de crème, 1 paquet de levure séchée, 1 cuillère à soupe d'arack ou de rhum, Sucre vanillé pour saupoudrer

Mélangez la farine à la levure. Faites un puits et placez-y les jaunes d'oeufs. Mélangez bien avant de mouiller de crème et d'alcool. Pétrissez de manière à obtenir une pâte lisse se détachant bien des doigts.

Coupez la boule de pâte en tranches que vous abaisserez finement au rouleau en carrés.
A l'aide d'une spatule, découpez des rectangles de 3 cm de large sur 10 de long. Pratiquez une fente de 5 à 6 cm de long au centre de chaque rectangle et passez-y le petit côté de la pâte de manière à "tortiller" la roussette qui prendra l'aspect d'un petit noeud aplati. 

Rangez les faworki une à une sur une planche ou un linge propre. Faites chauffer la graisse à 190° et plongez-y les roussettes par cinq ou six à la fois. Dès qu'elles sont dorées, retirez-les et égouttez-les sur un papier absorbant avant de les ranger un plat. Saupoudrez de sucre vanillé au fur et à mesure que grandit la pile.

pączki z konfiturami, beignets à la confiture
Ingrédients : 300 g de farine, 1 paquet de levure de boulanger, 5 cl de lait tiède, 3 oeufs entiers, 1 blanc d'oeuf, 30 g de sucre, 100 g de beurre, 30 ml d'arack ou de rhum, 250 g de confiture, essence de vanille selon goût.

Emiettez la levure dans le lait tiède et parfumé à la vanille et laissez- la travailler sans y toucher.
D'autre part, battez les trois oeufs avec le sucre jusqu'à ce qu'ils blanchissent. Creusez un puits dans la farine et versez-y le levain.

Ajoutez le sucre, les oeufs, le beurre en petits morceaux et l'alcool. Pétrissez vigoureusement car la qualité des pączki en dépend.

Laissez lever sous un linge entre 22 et 25°. Quand la pâte a doublé de volume, abaissez au rouleau et à l'aide d'un verre ou d'un emporte-pièce de 6 cm de diamètre, découpez-y des ronds. A l'aide d'un pinceau trempé dans de l'eau ou dans du blanc d'oeuf, humectez- les. A la poche à douille ou à la cuillère, déposez un peu de confiture sur chaque cercle.

Pliez en deux en soudant bien les bords et si vous avez le tour de main, formez des petits boules. Si ce n'est pas le cas, laissez-les en forme de croissants. Au fur et à mesure de leur confection, rangez les pączki sur des carrés de papier de cuisson de manière à pouvoir les faire glisser dans la friture sans avoir à les toucher.

Remettez une demi-heure sous couvert. Faites chauffer l'huile de friture à 190° et laissez-y tomber vos beignets petit à petit. Lorsqu'ils ont une bonne couleur, égouttez-les sur un papier absorbant et saupoudrez-les encore chauds de sucre glace. Laissez refroidir avant de déguster.

 

La Rédaction (lepetitjournal.com/Varsovie) – Jeudi 8 février 2018
 

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !


Suivez-nous sur Facebook

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Marée de drapeaux à Varsovie pour les 100 ans de l'indépendance

Une marée de drapeaux rouge et blanc a envahi dimanche les rues de Varsovie lors des cérémonies du centenaire de l'indépendance de la Pologne, célébré sous haute surveillance policière en raison de...