Mardi 18 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Dénoncer les inégalités avec un magazine plus cher pour les hommes

Par Adrien Filoche | Publié le 20/02/2018 à 17:00 | Mis à jour le 20/02/2018 à 17:00
Maclean's, hommes femmes, magazine plus cher pour les hommes, inégalités salariales

L’idée originale du magazine canadien Maclean’s, c’est faire payer plus cher ses lecteurs que ses lectrices. L’objectif est simple : dénoncer l’écart de salaire entre les hommes et les femmes.

Injuste ! Comment ça, les hommes doivent payer plus cher ? Venez crier à l’injustice messieurs ! Injuste ? Aussi injuste que l’écart salarial entre les deux sexes, alors. Car oui, l’idée de Maclean’s, ce n’est pas tant de chouchouter ses lectrices, mais bien de dénoncer l’inégalité salariale entre les hommes et les femmes. 

Pour son numéro du 8 février dernier, le magazine a donc proposé deux couvertures différentes : une jaune à 6,99 $ pour les lectrices et une noire à 8,81 $ pour les lecteurs. Et si l’on s’amuse à calculer la différence, on s’aperçoit que le magazine coûte 26 % moins cher pour la gent féminine. Hasard ? Pas vraiment. « Voilà une manière de refléter les 26 % d’écart entre le salaire des hommes et celui des femmes au Canada. C’est une façon provocatrice pour attirer l’attention sur un fossé qui s’est à peine rétréci depuis ces dernières décennies », explique Maclean’s. 

Cette démarche fait aussi écho à une promesse formulée par le gouvernement Trudeau depuis plusieurs années. Celui-ci doit présenter courant 2018 une loi pour contraindre les employeurs des milieux sous réglementation fédérale à appliquer l'équité salariale entre les hommes et les femmes. Selon Statistique Canada, les femmes gagnent 87 cents pour chaque dollar gagné par les hommes dans ces secteurs de travail.


Une démarche engagée qui plait… et qui déplait

Le journal précise que ses lecteurs pourront bien évidemment acheter n’importe quel numéro de magazine. Maclean’s promet aussi de verser la différence à Indspire, un organisme chargé d’aider financièrement les populations autochtones au Canada. La contribution des lecteurs permettra ainsi à financer des bourses scolaires pour les femmes autochtones. 

Malgré cet objectif solidaire et engagé, l’approche provocatrice de Maclean’s a logiquement suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Grands esprits, pragmatiques, amateurs de second degré, détracteurs et tant d’autres poursuivent le débat… 

 

Plus d’informations sur la démarche de Maclean's : ICI

292fc5e8-11b1-47f3-af45-881519adf045

Adrien Filoche

Étudiant en Mastère de Journalisme spécialisation Internationale à Nice, je suis depuis janvier 2018 au sein de la rédaction de Paris du petitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet