Jeudi 16 août 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

JAPON : Comment obtenir son visa vacances-travail ? (PVT/WHV)

Par Julien Loock | Publié le 05/08/2018 à 08:11 | Mis à jour le 05/08/2018 à 15:52
PVT Japon visa vacances travail

Dans le cadre du programme vacances-travail (PVT), la France et le Japon ont signé un accord bilatéral permettant à leurs concitoyens d'obtenir un visa, d'une durée d'un an, pour se rendre dans le pays. Un Graal qui permet à de nombreuses personnes de réaliser un projet de cœur. Mais savez-vous comment l'obtenir ?


Qu'est-ce que le PVT ?


Ce visa, d'un an, offre l'opportunité à de nombreux jeunes de découvrir un pays étranger sur le long terme. Il facilite les démarches sur place pour obtenir un travail, de façon à subvenir à ses besoins, si la trésorerie n’est pas suffisante pour profiter complètement de l'aventure. En 1999, la France et le Japon créent l'accord bilatéral qui les unit comme pays partenaires du programme. Cette opportunité favorise les projets au-delà du simple voyage au Japon et permet ainsi la connaissance en profondeur d'un pays qui nous attire. 


Quelles sont les conditions obligatoires pour démarrer les démarches ?


Malheureusement, comme tout projet de cette envergure, certaines conditions sont imposées par le programme, auxquelles il est impossible de se soustraire. Voici les cinq points validés par les services consulaires :
Age : être âgé de 18 à 30 ans (la date du dépôt faisant acte, il est possible d'obtenir un visa jusqu'à la veille de ses 31 ans).
PVT Japon : il est impossible d'obtenir deux fois ce visa pour le Japon. Il est donc obligatoire que cette demande soit la première.
Enfant : il est impossible d'être accompagné dans ce projet par un enfant.
Santé : vous devez justifier d'une bonne santé (une attestation vous sera demandée).
Accord : vous devez évidemment être d'accord avec les différents termes de l'accord bilatéral (comme tout contrat que l'on accepte).

 

mont fuji PVT Japon


Quels sont les documents à fournir lors du dépôt du dossier ?


Le formulaire de demande de visa
Dans le rôle d'une pièce d'identité de votre projet, ce formulaire à remplir comporte toutes les informations précises concernant votre demande. Vous trouverez le formulaire ici (en anglais). Inspirez-vous de son exemple en français (une aide bienvenue pour ne pas se tromper). Vous pouvez le remplir directement via le PDF interactif pour ensuite l'imprimer, comme il vous est possible de le remplir de façon manuscrite.  


La photo d'identité
Il vous sera demandé de coller, sur votre formulaire de demande de visa, une photo d'identité officielle, d'un format 35mm x 45mm, de moins de six mois. Cette photo étant destinée à un document officiel, il vous est fortement conseillé de la réaliser dans un photomaton, par exemple.


La justification du passeport
Le PVT proposant un visa pour une destination internationale hors Europe, il est obligatoire de posséder un passeport français en cours de validité. Vous devez en réaliser une copie pour les services consulaires. Le jour du dépôt, vous devez également avoir sur vous votre passeport, qui vous sera emprunté le temps de la réalisation du visa. 
Si l'adresse mentionnée sur le passeport est différente de votre adresse de résidence actuelle, vous devrez intégrer au dossier un justificatif de domicile à votre nom (quittance de loyer, taxe d'habitation...). 


La justification financière
Partir un an à l'étranger est un budget qu'il ne faut absolument pas négliger (même en imaginant l'option travail). Un pays, comme le Japon, demande une connaissance précise des conditions de vie qui sont assez coûteuses. Réaliser un projet, comme celui-là, doit prendre en compte une réflexion financière particulière. Il vaut mieux repousser son projet et économiser encore plus, que de partir avec un budget très serré. Vous seriez vite au pied du mur. 


Deux choix s'offrent à vous pour justifier ce point :
- Un relevé de compte (courant et / ou épargne non bloquée) à VOTRE nom d'un montant minimum de 4 500 €. Cette option vous donne une chance supplémentaire pour votre dossier.
- Un relevé de compte (courant et / ou épargne non bloquée) à VOTRE nom d'un montant minimum de 3 100 € + un justificatif d'achat de votre billet aller/retour en avion pour le Japon d'une durée de six mois minimum avec retour modifiable. L'achat du billet d'avion A/R est évidemment non compris dans les 3 100 € demandés.


Le justificatif financier doit être obligatoirement un document officiel de votre banque (avec cachet et signature faisant foi). Ce document daté doit être réalisé moins d'un mois avant la date du dépôt du dossier. Ne sous-estimez pas cette étape qui est très importante. 
Si vous décidez de partir en couple, chaque justificatif doit être nominatif. Les comptes communs vous seront refusés. 


Une lettre rédigée en français
Cette étape peut être considérée comme une lettre de motivation pour un employeur. Vous devez justifier l'origine de votre intérêt pour le Japon et ce projet. Il vous est conseillé de structurer vos idées, de ne pas mentir ni d'en faire trop et de vous focaliser sur des raisons valables pour ce projet (l'envie de découvrir la culture du pays, de voyager à travers les différentes régions, de vous immerger dans les coutumes...). Certaines choses sont définitivement à proscrire comme les fautes d'orthographe ou les raisons qui réduisent vos chances assurément : ne partir que pour trouver un travail ou partir pour rejoindre un(e) petit(e) ami(e). Même si vous désirez trouver un travail, faites passer le voyage avant tout. Une fois sur place, personne ne vous demandera de preuves de votre projet.


Le projet détaillé
L'étape clé du dossier, où le refus est souvent catégorique (avec bien sûr, possibilité de revenir avec un nouveau projet). Avec l'aide du formulaire proposé qu'il vous faudra obligatoirement utiliser, vous devez rédiger, étape par étape, TOUT votre projet au Japon, même si au moment de sa rédaction, vous êtes encore dans le flou. Le but inavoué de ce document est de vérifier votre capacité à réaliser un projet aussi long dans un pays comme le Japon et de valider votre capacité à imaginer les coûts d'un tel voyage.


Trois colonnes à remplir pour chaque étape de votre PVT. Ne prenez pas ce document à la légère. Si celui-ci est bâclé ou si ce dernier est réalisable en trois mois avec un simple visa de tourisme, la personne devant vous, en un coup d'œil, vous le refusera. Mettez toutes les chances de votre côté. 


Lepetitjournal.com Tokyo vous conseille de composer un itinéraire réalisable et honnête en indiquant bien précisément les villes sélectionnées, les moyens de transport choisis (avec fourchette de prix), les lieux d'hébergement possibles (avec fourchette de prix), les activités touristiques en lien avec l'étape (n'oubliez pas, le tourisme avant tout) ou encore la recherche de petits boulots (toujours au second plan). Votre itinéraire doit être complet en comprenant des tarifs, un budget réaliste et surtout, être toujours plus dense qu'un séjour réalisable en moins de trois mois. Même si vous ne savez pas vraiment encore de quoi votre année sera faite, imaginez cet itinéraire réaliste et remplissez avec précision ce document sur plusieurs pages. Cette étape est souvent la plus fatale au dossier déposé. 


Votre Curriculum Vitae
Il vous est possible de fournir votre propre CV ou de le réaliser via le formulaire proposé.

Le certificat médical
Puisque vous devez justifier d'une bonne santé, il vous est demandé de joindre au dossier un certificat médical original attestant celle-ci. La validité de ce document doit être comprise dans le mois précédant le dépôt. 

 

Tokyo PVT Japon

 

Le jour J


Une fois votre dossier complet, vous devez le déposer aux services consulaires correspondant à votre zone de domiciliation aux heures d'ouverture (aucun rendez-vous possible). Vous trouverez la liste des points de dépôt ici, ainsi que les zones à respecter. Vous devez vous y rendre vous -même, avec toutes les pièces demandées, au risque de devoir très vite faire demi-tour. Une fois votre dossier accepté, un délai de 3 à 5 jours ouvrés sera nécessaire à la réalisation du visa. Vous devrez, à nouveau, vous rendre sur place aux jours de retraits des visas. 

 

Et sur place ?


Une fois votre visa en poche, vous avez un an pour décoller pour le Japon (la date limite du visa est indiquée sur celui-ci). Arrivé à la douane de votre aéroport d'entrée, une carte de résidence vous sera remise immédiatement. Vérifiez bien les informations inscrites sur cette carte, elle deviendra votre pièce d'identité pour votre année. Au dos de cette carte, il est impératif de mentionner votre adresse de domicile en cours. Pour obtenir votre adresse, vous devez vous rendre à la mairie de l'arrondissement ou de la ville où vous vous trouvez.

 
Les liens utiles


http://www.fr.emb-japan.go.jp/consulaire/visa/wh.html
http://www.lepetitjournal.com/tokyo/communaute/278119-3-questions-charles-entrepreneur-fondateur-fugujapon
http://www.fr.emb-japan.go.jp/index.html
https://pvtistes.net/


Le PVT est une chance inouïe de découvrir un pays qui nous attire. Le Japon possède un quota de 1 500 places par an pour la France qui n'est jamais atteint. Profitez de cette opportunité pour ne pas vous presser et apporter aux services consulaires le dossier le plus complet possible, et ainsi avoir toutes les chances d'obtenir ce visa. 

 

Julien Loock

Julien Loock

Rédacteur en chef de l'édition de Tokyo depuis décembre 2016.
0 CommentairesRéagir

Communauté

INTERVIEW

Rencontre avec Julie Pelletier, soprano à Tokyo

Julie Pelletier est expatriée à Tokyo, au Japon, depuis mars 2017, où elle exerce son métier/passion de soprano. Elle nous présente aujourd'hui son nouveau projet : Sempre Libera.