Mardi 18 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Que mange-t-on traditionnellement en Espagne pour les fêtes ?

Par Perrine Laffon | Publié le 18/12/2019 à 13:44 | Mis à jour le 18/12/2019 à 13:48
Photo : tirée du domaine public
repas fêtes espagne

Quel plaisir de passer Noël en Espagne, où l'esprit de fête et l'art de la table sont des choses qui se prennent très au sérieux. Découvrez les spécialités que vous pourrez déguster lors des repas de fin d'année en Espagne.

 

Les Espagnols valorisent à Noël leurs produits locaux pour créer le repas de fête. Sans surprise, le jambon et les fromages ibériques sont présents sur toutes les tables espagnoles. Et chaque région met ensuite en avant ses spécialités locales, comme les asperges dans la région de Navarre, les escargots en Cantabrie, ou la fameuse recette de blettes aux amandes à La Rioja. 


Les soupes en entrée

Dans de nombreuses régions d'Espagne, l'entrée du menu de fête doit être légère et réconfortante par sa chaleur. Des soupes spéciales sont donc préparées à Noël : à Madrid, il est courant de démarrer le repas avec un bouillon appelé consomé madrileño, alors qu'aux Baléares c'est la riche soupe majorquine qui vous remplira le ventre. Les Andalous apprécient quant à eux leur soupe de picadillos de puchero, à base de vermicelles, de jambon et d'œuf durs. Dans les zones du littoral nord du pays, on trouve la soupe de poisson au Pays Basque, et de la soupe de crabe en Asturies. 


Poisson ou viande à la sauce locale 

Le plat principal de Noël est généralement une viande ou un poisson grillés, selon les régions. Le cochon de lait et l'agneau grillés sont traditionnellement les plats consommés dans de nombreuses régions comme à La Rioja, en Aragon, en Castille-la Manche ou encore en Castille et Léon. Dans certains terroirs espagnols, on peut aussi trouver une volaille grillée comme la perdrix ou le chapon, tandis que les régions côtières préfèreront les poissons, comme le bacalao ajoarriero (la morue à l'aragonaise), le merlan a la koskera au Pays Basque, ou la morue au chou-fleur en Galice. En Estrémadure, vous dégusterez le pavo trufado, une sorte de pain de viande à la dinde typique de la région. À Madrid, on trouve sur les tables de Noël de l'agneau ou de la dorade au four, pendant que dans la province de Murcie, on apprécie en début de repas le zarangollo, des œufs brouillés aux courgettes. 


Gallets, neulas et cava en Catalogne

En Catalogne, on vous servira la traditionnelle escudella i carn d’olla, une soupe de pâtes, la fameuse sopa de gallets, accompagnée d'un ragout de viande et de légumes. Un second plat est généralement servi, souvent un poulet ou un chapon, avant de passer au dessert : les Catalans ajoutent aux traditionnels polvorones espagnols des neulas catalanes, ces biscuits secs que nous appelons cigarettes russes en France. Et pour faire glisser les neulas au fond de la gorge, le dessert sera bien sur arrosé de cava, le champagne catalan. 


Les gâteaux "étouffe-chrétien"

En période de fêtes, les Espagnols ne se contentent pas des chocolats. Les tables espagnoles sont traditionnellement remplies de polvorones et de mantecados, des douceurs typiques de Noël. Emballés dans des papiers colorés, les polvorones sont des gâteaux ronds à base de sucre, de lait, de farine, et de graisse animale. Les mantecados, tout aussi "légers", sont des gâteaux sablés à base de saindoux parfumés à la cannelle ou au citron par exemple. Attention, épaisse en bouche, la texture de ces gâteaux vous donnera l'impression que vous allez vous étouffer si vous tentez de parler avant de les avoir avalés. 


Le touron

Le touron est sans conteste la sucrerie de Noël par excellence en Espagne. Cette confiserie typiquement espagnole à base de miel, de sucre, de blanc d'œuf, et d'amandes, semblable au nougat, se mange toute la journée ou en dessert en période de fêtes. À côté des recettes classiques aromatisées au jaune d'œuf, au massepain ou au chocolat, de nouvelles tendances se sont développées ces dernières années, avec des tourons aux fruits exotiques, à l'alcool ou même aux épices.
 

Les 12 raisins du 31 décembre

La tradition espagnole veut que l'on passe le cap de la nouvelle année en mangeant douze grains de raisins lors des douze coups de minuit, pour s'attirer le plus de chance possible pour l'année à venir. En 1909, lors d'une récolte exceptionnelle, les viticulteurs avaient distribué des raisins aux passants en fin d'année. Depuis plus d'un siècle, la coutume perdure et des milliers de personnes se rassemblent chaque année à la Puerta del Sol de Madrid ou devant leur télévision pour manger les raisins ensemble en rythme. 
 

Nous vous recommandons

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet