Samedi 22 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Menace terroriste : Madrid sous vigilance pour les fêtes  

Par Eva Sannino | Publié le 27/11/2017 à 19:02 | Mis à jour le 27/11/2017 à 19:10
Photo : Creative Commons Carlos Ramón Bonilla
police municipale madrid

Décembre 2016, un véhicule fonce sur la foule du marché de Noël de Berlin. Août 2017, les attentats en Catalogne ont notamment visé les très fréquentées Ramblas. Ces événements à l’esprit, Madrid se prépare contre des attaques potentielles. Avec un niveau d’alerte orange dans la capitale, l’agitation de la période de fin d’année reste exposée aux risques d’attentats djihadistes. Point sur la situation et les mesures prises.

 

Le cinquième forum de l’Institut Royal Elcano sur le terrorisme mondial a confirmé qu’entre janvier 2013 et septembre 2017, 222 individus en lien avec le djihadisme ont été emprisonnés et huit ont été abattus en Espagne. Parmi eux, près de 28% faisaient partie de cellules, groupes ou réseaux opérationnels dans le pays, avec propagande, radicalisation et envoi au djihad. Les villes de Barcelone, Ceuta, Madrid et Melilla regroupent 80% des détenus en question. Si la majorité des individus avaient fait allégeance à l’Etat Islamique, un sur dix agissait en solitaire. La situation actuelle de repli du groupe terroriste en Syrie et en Irak a changé la donne : en septembre 2017, le nombre de détenus et abattus en Espagne a dépassé le nombre de combattants originaires de la Péninsule en zones de conflit.  

 

Les dispositions de sécurité prises à Madrid


La Puerta del Sol et ses alentours vont connaître quelques modifictions pour s’adapter à la période festive et l’afluence qui lui est caractéristique. Pour éviter la saturation au niveau de la célèbre place, la circulation piétonne sur les calle Preciados et calle del Carmen, qui connectent Sol et Callao, se feront à sens unique du 24 novembre au 7 janvier 2018, le vendredi, samedi, dimanche, jours fériés et veille de jours fériés à partir de 17h30. 

Malgré la suppression des jardinières de la Puerta del Sol pour faciliter la fluidité et la sécurité, les installations végétales seront conservées à Callao, Carmen et calle del Arenal en tant que protections antiterroristes. De plus, la Police Municipale a affirmé auprès d'El Mundo que les agents patrouilleront dans les rues, près des bouches de métro et de cercanias, autour des terrasses de restaurants. En plus de la brigade cynophile et des policiers à cheval, des effectifs seront déployés sur les toits près de Sol, Plaza Mayor et Gran Via. 

Cette artère, qui va connaître des réductions de circulation automobile importantes, sera d’ailleurs parsemée de points de contrôle de la Police Municipale et des agents de la Mobilité. Ces derniers vérifieront l’origine et la destination de tous les véhicules selon le plan spécial établi par la Mairie, valable du 1er décembre au 7 janvier 2018. De plus, les véhicules de plus de trois tonnes et demi auront interdiction de circuler entre 11 heures et 23 heures. Dans cette lutte contre tout attentat avec véhicule, les piétons devraient être protégés par des barrières de bétons de plus d’une tonne.

 

gran via piétonne

 

S’échapper, se cacher, alerter


Pour réagir en cas d’attaques terroristes, le Gouvernement espagnol n’a pas transmis de protocole officiel aux citoyens mais certains établissements espagnols comme l’Université de Valence se sont inspirés de la campagne du Gouvernement français, selon Público.

 

protocole attaque terroriste


 

Nous vous recommandons

Fan de comédies musicales et de séries TV, admiratrice des cultures étrangères et de leur gastronomie, curieuse et motivée pour apprendre et à l'écoute du monde.

Eva Sannino

Fan de comédies musicales et de séries TV, admiratrice des cultures étrangères et de leur gastronomie, curieuse et motivée pour apprendre, à l'écoute du monde.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet