Samedi 5 décembre 2020
Casablanca
Casablanca

ON A TESTE POUR VOUS - L'Auberge de Jeunesse de Casablanca !

Par Parler Darija | Publié le 13/05/2014 à 22:05 | Mis à jour le 14/05/2014 à 08:36

Nichée aux bords de l'ancienne médina, place Ahmed el Bidaoui, derrière Bab el Marssa et à une centaine de mètres de la Sqala, l'auberge de jeunesse de Casablanca accueille depuis les années 1930 les voyageurs et les étrangers désireux de découvrir le monde et la culture d'autrui


(crédit photo: Corbisimages)

L'ancienne médina est un quartier de Casablanca cerclé de remparts et abritant habitations et souks. Ce microcosme est incroyablement accueillant et ouvert d'esprit. A deux pas de l'auberge, vous trouverez une banque, une poste, des restaurants, des cafés, des éventaires de poisson et de fruits, des vendeurs de sandwichs, de jus de bissap, des cybers, des pressings et une diversité extraordinaire de dispositions et d'obligeances. Encore, perdez-vous dans ces ruelles escarpées afin de retrouver les souks et les étals des bijoutiers.

Souvent citées dans les guides touristiques mais oubliées des sites internet, les auberges de jeunesses sont pourtant d'excellents points d'atterrissage pour tous types de voyageurs, des baroudeurs aux familles nombreuses, des couples amoureux aux hommes d'affaires. L'auberge de jeunesse semble très appréciée par les jeunes touristes : en effet, la majorité des clients seraient des étudiants ou de jeunes travailleurs en vacances qui remplissent les dortoirs comportant jusqu'à 5 lits, pour un prix défiant toute concurrence, de 70 Dirhams la nuitée (environ 6 euros). L'auberge comporte 72 lits, répartis sur différents types de chambres : prévoir 150 Dirhams pour 2 places, 220 Dirhams pour une familiale comprenant un lit double et deux simples, et 290 Dirhams pour une chambre pour 4 personnes.                           

(crédit photo: Manon Kole)

Le personnel est agréable, compréhensif et respectueux. Les locaux sont spacieux et nettoyés tous les jours de 10h à 12h, garantissant un entretien ainsi qu'une certaine propreté des lieux. L'auberge de jeunesse propose quelques services, comme une consigne de sécurité. L'on peut également y trouver de l'eau chaude, bien que difficile à manier est maintenue à température grâce à des panneaux solaires ; une connexion wifi stable est également disponible gratuitement, et un petit déjeuner est servi de 8h à 9h du matin, comprenant une demi baguette de pain, un pot de beurre et de confiture, un jus d'orange, un thé à la menthe ou un café. Une terrasse est également accessible en journée afin se détendre ou étendre son linge.

Vincent, un hollandais habitué à voyager en auberges de jeunesse, nous affirme qu'il est très agréable dans celle de Casablanca d'avoir autant de libertés : "On peut aller et venir à notre guise, on peut manger dans les chambres ou dans le réfectoire, regarder les étoiles sur la terrasse le soir, parler avec d'autres personnes facilement, demander des conseils et des avis au personnel. C'est vraiment appréciable de ne pas être considérés comme des élèves en pensionnat, ce qui est le cas dans certaines auberges que j'ai visitées. Le seul point faible selon moi, c'est le petit déjeuner ! J'aurais voulu quelque chose de plus... marocain !"

Many est français installé au Maroc. Il est de passage à Casablanca : "C'est une très bonne adresse pour dépanner à court terme, mais clairement, ça n'est pas une solution viable pour rester plus longtemps. Déjà, il y a un maximum de 6 nuits consécutives à respecter, et si l'auberge est entièrement réservée par un groupe nombreux, les personnes individuelles peuvent être refusées selon cette priorité. Cela n'empêche pas qu'on se sente très à l'aise ici : je peux parler le matin avec un japonais, le soir avec un guyanais ; c'est aussi une sorte de communauté qui se crée de jour en jour, au gré des rencontres ! On peut échanger sur nos voyages, nos impressions, nos avis, ça m'a donné une meilleure orientation pour mon expérience car j'ai pris du recul en écoutant les autres. Pour moi, le bémol c'est le couvre-feu : rentrer tous les soirs avant minuit dans une ville comme Casablanca, je trouve cela vraiment dommage !"(crédit photo: M.K)


Nora effectue ses études en école hôtelière, et est stagiaire à mi-temps à l'auberge de jeunesse: " C'est important pour mon diplôme de travailler ici, et j'en suis très heureuse car on ne me demande pas de changer : je n'ai ni à me maquiller, ni à enlever mon voile. La première règle de l'auberge de Casablanca c'est le respect, et c'est primordial. Nous respectons les hommes quels qu'ils soient, indépendamment de leur culture ou de leur religion. Ce que je préfère, c'est rencontrer de nouvelles personnes chaque jour : on apprend beaucoup sur des cultures très différentes. La plupart du temps, ce sont des allemands qui viennent car ils sont très habitués aux auberges de jeunesse et à leur fonctionnement, mais c'est plus simple de faire connaissance avec les francophones ! J'aime mon travail, mais j'aimerais en faire plus pour développer les auberges : j'aimerais que l'on puisse organiser des évènements, avoir des activités annexes, et faire en sorte que ce réseau prenne de l'ampleur. C'est en bonne voie ! "


Manon Kole (www.lepetitjournal.com/casablanca) Mercredi 14 mai 2014 

Auberge de jeunesse: Place Ahmed El Bidaoui, Arrondissement Sidi Belyout, Casablanca
téléphone : 05 22 22 05 51

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet