Dimanche 25 février 2018
Varsovie
Varsovie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SANTE - Le bout du tunnel pour les internes polonais ?

Par Lepetitjournal Varsovie | Publié le 12/02/2018 à 00:00 | Mis à jour le 13/02/2018 à 18:19
Réforme sur la santé publique

Le bras de fer aura coûté un mois de grève de la faim et deux de plus centrés sur d’âpres discussions, mais les jeunes médecins polonais sont enfin parvenus à se faire entendre par le gouvernement polonais.

Alors que les internes de Varsovie dénonçaient leurs faibles rémunérations et des conditions de travail jugées indécentes, Łukasz Szumowski, nouveau Ministre de la Santé depuis janvier, s’est réjoui jeudi dernier d’avoir « réussi à trouver un compromis ». Dans les faits, cela donne tout d’abord une augmentation de la part des dépenses de santé dans le PIB. Auparavant prévu pour 2025, le pic symbolique des 6 % de PIB versé dans le domaine de la santé publique sera atteint un an plus tôt, en 2024, donc. En outre, le Ministre Szumowski offrira des augmentations de salaires aux internes qui s’engageraient à travailler dans le service de santé polonais pendant au moins deux ans après l’acquisition de leur spécialité.

Il faut dire que les internes avaient mis les petits plats dans les grands pour obtenir gain de cause ; après avoir noté que leur grève de la faim n’avait pas eu d’effet escompté sur le Ministre de la Santé de l’époque, Konstanty Radziwiłł, les médecins ont purement et simplement décidé de se désengager de la totalité de leurs heures de travail supplémentaires autorisées, provoquant de graves manques d’effectifs dans de nombreux centres hospitaliers du pays.

Une chance pour tous les patients polonais que Szumowski soit plus à l’écoute que son prédécesseur, qui s’était contenté de pester contre les décisions des internes, en pointant du doigt la santé des patients.

Nous vous recommandons

0 CommentairesRéagir