Mercredi 19 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

POLOGNE/UKRAINE – Commémorations séparées des massacres de Volhynie

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 10/07/2018 à 00:00 | Mis à jour le 10/07/2018 à 00:00
actualité

« Les crimes d’autrefois divisent la Pologne et l’Ukraine » écrit Gazeta Wyborcza dans son édition du weekend sur les célébrations séparées liées à la commémoration des massacres en Volhynie. La première a eu lieu en présence du président polonais dimanche dans l’ouest de l’Ukraine. Le président Duda est venu assister à une messe en hommage aux victimes des massacres de Volhynie au cours desquels quelque 100.000 Polonais ont été tués entre 1943 et 1945 par des militants de l'Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA).

 alors que la deuxième en présence du président ukrainien en Pologne (région de Lublin) pour inaugurer un mémorial en hommage aux 20 000 Ukrainiens tués par l’Armée polonaise pendant la IIe Guerre mondiale. 

 

Pour le commentateur du journal, ces célébrations séparées illustrent à nouveau les tensions entre les deux pays sur l’histoire et le fossé qui se creuse dans leur relation. Pour le journaliste, aussi bien Duda que Porochenko sont devenus les victimes de cette politique historique et les otages des milieux radicaux des deux côtés. Il constate que depuis un certain temps on entend de plus en plus souvent en Ukraine des voix déclarant que la Pologne, où domine la rhétorique nationaliste et dont l’importance au sein de l’UE s’affaiblit, n’est plus jugée utile comme avocat de l’Ukraine dans l’UE car elle semble peu efficace.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

LEPETITJOURNAL.COM

Participez à notre enquête lecteurs (et gagnez un voyage)

Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter lepetitjournal.com. Afin d’apprendre à mieux vous connaître, nous vous proposons de répondre à notre enquête lecteurs et peut-être gagner un voyage

Expat Mag

Istanbul Appercu
LITTERATURE

Simla Ongan : traductrice, une vie à crédit

Lancée sur le chemin de la traduction par son ancien professeur de français, Simla Ongan a traduit de grands noms de la littérature française, comme Louis-Ferdinand Céline ou Michel Tournier. Mais la