Samedi 18 août 2018
Varsovie
Varsovie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

POLOGNE/ISRAEL - Encore de vives réactions

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 01/02/2018 à 00:00 | Mis à jour le 01/02/2018 à 00:00
Pologne loi IPN

Dans un entretien accordé à Rzeczpospolita, l’ambassadrice d’Israël en Pologne Anna Azari explique que l’adoption soudaine à la Diète de la loi sur l’Institut de la mémoire nationale (IPN), le soir précédant la Journée commémorant les victimes de la Shoah, a éveillé une « explosion d’émotions » du côté des autorités israéliennes. Elle déclare qu’Israël ne nie pas que les nazis allemands aient construit les camps de guerre sur le territoire de la Pologne occupée et que les Polonais ont fait partie de leurs prisonniers et victimes. Elle critique néanmoins la forme de la loi qui offre un champ trop vaste d’interprétation et rend possible la pénalisation des auteurs témoignant de la Shoah. L’ambassadrice espère que les travaux du groupe polono-israélien sur le dialogue historique qui débutent ce jeudi permettront de surmonter la crise qui s’est installée dans les relations bilatérales. 

 

Le président de l’Institut de la mémoire nationale (IPN) Jarosław Szarek critique dans un entretien pour  Nasz Dziennik  « l’ingérence d’Israël dans le processus législatif polonais ». « L’attribution de la responsabilité de la Shoah à la Pologne est l’effet d’une négligence de la part des gouvernements antérieurs. Cette passivité de longue date est à l’origine de la mauvaise image de la Pologne à l’étranger. » M. Szarek pense que la Pologne a besoin d’un programme de promotion de la Pologne et des Polonais qui serait élaboré dans une perspective à long terme. Nasz Dziennik fait savoir que les dispositions prévues par la loi sur l’IPN sont conformes aux recommandations des institutions internationales et répondent aux cadres juridiques établis par le Conseil de l’Union européenne relatifs à la lutte contre l’expression de racisme et de xénophobie. Le journal expose le problème de l’antisémitisme en Europe, en particulier en France et en Allemagne où les forces de la police et de l’armée ont été déployées spécialement pour protéger les Juifs et les biens de leur communauté. « La Pologne est injustement considérée comme une nation antisémite. La réaction hystérique des autorités israéliennes face à la loi sur l’IPN est inadéquate dans le contexte des actes antisémites qui sont perpétrés en Europe » déplore un professeur de l’Université Cardinal Stefan Wyszyński de Varsovie cité par le quotidien. 

0 CommentairesRéagir

Vivre à Varsovie

LECTURE - Et si vous lisiez polonais cet été ?

L’été est arrivé et la plupart d’entre nous est en vacances ! Et qui dit vacances, dit temps libre et détente avec un bon livre. L’occasion rêvée de se plonger dans la littérature