Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LOI SUR L’IPN – Malgré les amendements, la controverse se poursuit

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 09/07/2018 à 00:00 | Mis à jour le 09/07/2018 à 00:00
index

Nasz Dziennifait savoir que jeudi, la Diète a débattu du dernier amendement à la loi sur l’Institut de la mémoire nationale (IPN) et qui supprime les amendes ou sanction pénales prévues dans le texte initial. Michał Dworczyk qui représentait Mateusz Morawiecki a défendu la loi et a déclaré de la tribune que la déclaration conjointe des chefs de gouvernement polonais et israélien « était d’une importance cruciale non seulement pour son effet politique mais surtout pour la politique stratégique polonaise à long terme et pour la défense du bon renom de la nation polonaise ». 

 

Simultanément, le journal relève la critique virulente par le Mémorial Yad Vashem de la loi polonaise et de la déclaration conjointe des Premiers ministres Benjamin Netanyahou et Mateusz Morawieck. Selon le Mémorial, la loi porte préjudice aux chercheurs et la déclaration conjointe contient des erreurs. « La tentative de glorifier l’aide portée aux Juifs [par les Polonais] et de la présenter comme un phénomène universel ainsi que la tentative d’amoindrir le rôle des Polonais dans la persécution des Juifs sont contraires à la vérité historique et à la mémoire sur l’héroïsme des Justes parmi les nations du monde », cite Yad Vashem Nasz Dziennik. Yad Vashem n’accepte pas non plus de juxtaposer dans cette déclaration l’antisémitisme et « le soi-disant antipolonisme ». 

 

Dans ce même contexte, le journal signale la déclaration du ministre israélien de l’Education Naftali Bennett qui s’est opposé à une déclaration conjointe « pleine de gravess erreurs et de supercheries ». Il a même demandé qu’elle soit suspendue et soumise à l’examen du gouvernement. 

 

Bartosz Cichocki, sous-secrétaire d’Etat et co-président du groupe de dialogue bilatéral Pologne-Israël, répond à ces critiques, au nom du ministère polonais des Affaires étrangères, en constatant que seule, la déclaration conjointe est reconnue par la Pologne comme la position officielle des autorités israéliennes.

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Marée de drapeaux à Varsovie pour les 100 ans de l'indépendance

Une marée de drapeaux rouge et blanc a envahi dimanche les rues de Varsovie lors des cérémonies du centenaire de l'indépendance de la Pologne, célébré sous haute surveillance policière en raison de...