Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LOI SUR L’IPN – Des amendements éclairs

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 29/06/2018 à 00:00 | Mis à jour le 29/06/2018 à 00:00
loi IPN Amendements

Les  journaux polonais titrent en Une l’adoption des amendements à la loi controversée sur l’Institut de la mémoire nationale (IPN) qui pénalisait « l’attribution à la nation ou à l’Etat polonais, en dépit des faits, de crimes contre l’humanité » dans le contexte de la seconde guerre mondiale. En un temps record, en une journée, la Diète puis le Sénat ont amendé la loi et le président l’a signée en déplacement en Lettonie en fin de journée. Les parlementaires ont totalement supprimé le passage sur les possibles sanctions pénales, tout en laissant la voie à un éventuel déclenchement d’une procédure civile. 

 

Selon le Premier ministre, qui a personnellement défendu les amendements à la Diète et puis qui a participé à une visioconférence avec le Premier ministre Israélien, la loi sur l’IPN « a été une sorte de choc, qui «était » nécessaire, qui a fait que le monde a commencé à en parler et aujourd’hui personne dans le monde n’évoquera impunément les « camps de la mort polonais», alors que la règlementation au droit pénal a commencé à être contre-productive ». 

 

Les journaux, comme les autorités politiques polonaises, soulignent l’importance de la signature d’une déclaration commune entre les deux gouvernements, qui rappelle que « l’Holocauste a été un crime sans précédent commis par l’Allemagne nazie contre la nation juive et notamment contre les Polonais d’origine juive. Les deux pays soutiennent l’expression de la vérité historique et des travaux de recherche ouverts et indépendants sans risque de poursuite en justice. Enfin ils condamnent toutes formes d’antisémitisme et rejettent « l’antipolonisme » et d’autres stéréotypes négatifs nationaux ».

 

Le leader du parti Droit et Justice a également commenté la déclaration commune dans une interview pour l’hebdomadaire « Gazeta Polska ». Selon lui, ce document a de manière évidente pour but de montrer au monde entier que nous sommes arrivés à nous entendre sur cette question.  Il a estimé par ailleurs qu’ «  il est temps de mettre fin à toutes ces discussions sur la loi sur l’IPN, qui défavorisent la Pologne et qui découlent de l’incompréhension de nos intentions et parfois d’une très mauvaise volonté ». Interrogé sur les conséquences de cet acte sur nos relations avec les Etats-Unis, le chef du PiS a dit : « Le sens du suivi est très important dans cette affaire. Malgré nos intentions, le monde a pris connaissance d’un message qui dénaturait le sens de l’amendement à la loi sur l’IPN. Certaines réactions de différents milieux juifs ont été parfois terriblement diffamatoires.  Plusieurs éléments de cette narration erronée sont apparus dans le message des autorités américaines, ce qui n’a pas contribué à améliorer notre situation. Cela d’autant plus que les relations avec notre  allié stratégique au sein de l’OTAN ont des perspectives particulièrement positives pour la Pologne. Nous parlons d’un renforcement de la sécurité de la Pologne, qui n’a jamais eu lieu jusqu’à présent. ». 

 

Le quotidien Rzeczpospolita souligne dans son éditorial de façon élogieuse le mérite du Premier ministre qui s’est personnellement investi dans ce dossier et a mis en jeu sa réputation. Cependant Gazeta Wyborcza voit « dans ce recul de panique du PiS » la crainte de la réaction des Etats-Unis en vue du débat au Sénat américain sur le financement et la présence d’une brigade américaine en Pologne ». Selon le portail d’information Onet.pl, le PiS s’est décidé à amender la loi, en urgence et en en secret jusqu’à la dernière minute, pour sauver les relations gravement détériorées avec les Etats-Unis, afin de pouvoir organiser une rencontre avec le Président Trump en marge du sommet de l’OTAN et plus tard à l’occasion du 100ème  anniversaire du recouvrement de l’indépendance de la Pologne, ainsi que par peur de la réaction de la fraction proche du ministre de la Justice, Zbigniew Ziobro.   

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Marée de drapeaux à Varsovie pour les 100 ans de l'indépendance

Une marée de drapeaux rouge et blanc a envahi dimanche les rues de Varsovie lors des cérémonies du centenaire de l'indépendance de la Pologne, célébré sous haute surveillance policière en raison de...