Samedi 27 novembre 2021
TEST: 2298

Le centre Wilcaccora aide dans le traitement du cancer du pancréas

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 18/02/2021 à 20:02 | Mis à jour le 18/02/2021 à 21:45
aide cancer du pancréas

"J'irais même jusqu'à dire que le tabagisme avait probablement un rapport avec mon cancer du pancréas" Patrick Swayze

 

Un cancer impitoyable

Le cancer du pancréas est l'un des cancers les plus dangereux et sa malignité est associée à un mauvais pronostic vital. De plus, il est impitoyable et ne se déguise pas : il touche les riches, les pauvres, les célébrités et les gens ordinaires, peu importe que vous soyez un génial prix Nobel (Ralph Steinman) ou copropriétaire d'Apple (Steve Jobs). Il peut se développer tranquillement pendant des années sans présenter de symptômes. Une fois qu'il est détecté, il est généralement trop tard pour un traitement efficace. Le nombre de malades du cancer du pancréas continue d'augmenter, et avec lui sa mortalité. De 1990 à 2017, le nombre de malades atteints d'un cancer du pancréas a augmenté de 130 % dans le monde. 

En Pologne, le nombre de cas de cancers du pancréas a presque doublé au cours des 30 dernières années. Le nombre de décès est d'environ 5.000 par an. La plus forte augmentation du nombre de cas s'est produite chez les femmes. Les facteurs qui ont un impact significatif sur son développement sont : le tabagisme - risque doublé, l'obésité – risque augmenté de 30%, l'abus d'alcool, la pancréatite chronique, le diabète, la prédisposition génétique, l’Helicobacter pylori, et des études récentes confirment également que joue un rôle la présence des champignons Malassezia dans le tractus gastro-intestinal (2019, recherche du professeur Anthony L. Komaroff).

 

La phytothérapie et le cancer du pancréas

Le centre de phytothérapie Wilcaccora, situé à Łomianki près de Varsovie, aide les patients qui luttent contre cette maladie insidieuse. Depuis des années, ils utilisent des combinaisons de plantes médicinales et de préparations naturelles, créées sur la base d'observations empiriques chez l'homme par des médecins dits tribaux au Pérou. Leur pureté et leur efficacité sont ensuite vérifiées par la recherche scientifique. C'est pourquoi ce centre coopère de manière permanente avec les scientifiques du département de biologie de l'université de Varsovie et le professeur Krzysztof Gulewicz de l'Institut de chimie bioorganique à Poznań. Les pharmaciens et médecins de ce centre sélectionnent toujours les traitements individuellement pour chaque patient, en utilisant des plantes ayant une composition phytochimique unique, par exemple avec l'acacetine - un flavonoïde régénérant le pancréas, des phénoliques (Geranium dielsianum), un composé sulfuré unique (le Mucura), des alcaloïdes et des acétogénines (l’Annona doux). Les plantes qui sont utilisées sont : l’agracejo, l’abuta, la vilcacora, le cuti cuti, la pasuchaca et bien d’autres. Pour le traitement spécifique du pancréas et du foie, ils ont développé le produit Gano-tumeric. En outre, ils ont utilisé avec succès des extraits de champignons orientaux tels que le maitake (fraction D), le reishi (les spores), le Coriolus versicolor. Lorsque la médecine académique n'offrait plus d'espoir, ils ont vu l’espérance de vie des patients passer à 2,5, 3 et même 7 ans. À NOTER : les statistiques montrent que seuls 5 à 6 % des patients sont encore vivants 5 ans après le diagnostic.

Ils soutiennent également efficacement le traitement des inflammations du pancréas et du foie, de la cirrhose et de la présence d'Helicobacter pylori dans le tractus gastro-intestinal et de la mycose intestinale, qui conduit aussi souvent au cancer du pancréas.

 

Consultations : Centre de phytothérapie Wilcaccora, 05-092 Łomianki, ul. Warszawska 71 A, www.unadegato.pl vilcacora@biorelax.pl apteka@andegato.pl

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir