Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ETAT DE DROIT – La Pologne campe sur ses positions

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 20/06/2018 à 00:00 | Mis à jour le 20/06/2018 à 11:08
Etat de droit, Pologne

La presse polonaise relate largement la visite de lundi à Varsovie de M. Frans Timmermans. 

 

Rzeczpospolita  fait savoir que le ton de la rencontre était amical, mais qu’il n’y a eu aucun progrès, les deux parties restant sur leurs positions. Le Vice-Président de la CE a remercié M. Morawiecki pour un entretien constructif sur l’Etat de droit. « J’ai reçu certaines informations que je vais analyser. Je suis prêt à coopérer avec le gouvernement polonais afin de trouver une solution satisfaisante » - a-t-il promis. Pour sa part, M. Morawiecki a indiqué que le dialogue entre la Pologne et la Commission européenne se poursuivrait. M. Konrad Szymanski, ministre aux Affaires européennes a reconnu un ton constructif de la part de la CE « mais les actes sont plus importants que les mots et le risque de confrontation existe toujours ». Il a déclaré que le Premier ministre Morawiecki a présenté à M. Timmermans une analyse juridique détaillée des amendements adoptés par la Pologne, qui est destinée à lever tous les doutes. Selon les informations de Rzeczpospolita, lors de la rencontre, les deux hommes politiques ont échangé uniquement des analyses juridiques pour que les parties aient une vision claire de leurs positions respectives. Le quotidien cite une source de la CE qui parle d’un dialogue soutenu à bout de bras et mentionne que M. Timmermans aurait souligné lors de l’entretien que si le 3 juillet prochain certains juges de la Cour suprême étaient mis à la retraite, une situation complètement nouvelle se présenterait pour Bruxelles car ce serait « un acte non-conforme à la constitution polonaise ». Le quotidien remarque que le différend avec Bruxelles devient de plus en plus un outil de lutte électorale en Pologne car le parti au pouvoir PiS veut prouver qu’il est le seul à défendre la souveraineté de la Pologne. Dans son éditorial, le journaliste souligne qu’un dialogue difficile vaut mieux que rien et rappelle que M. Morawiecki est l’homme politique le plus pro-européen au sein du PiS et propice à un accord avec la CE.

 

Pour sa part, Gazeta Wyborcza indique qu’il y a peu de résultats concrets après la rencontre et que l’Europe attend d’autres concessions de la part de la Pologne le 26 juin prochain.

 

Dziennik Gazeta Prawna  fait savoir que la rencontre des deux hommes politiques avait un caractère purement technique et indique que dans le document transmis à M. Timmermans aucune concession n’a été inclue. Le quotidien trouve que la visite n’était qu’un début d’un blame game diplomatique afin de ne pas porter la responsabilité du fiasco des pourparlers.        

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Marée de drapeaux à Varsovie pour les 100 ans de l'indépendance

Une marée de drapeaux rouge et blanc a envahi dimanche les rues de Varsovie lors des cérémonies du centenaire de l'indépendance de la Pologne, célébré sous haute surveillance policière en raison de...