Jeudi 18 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ZAPAD 2017- Une menace selon la Pologne

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 25/09/2017 à 00:00 | Mis à jour le 25/09/2017 à 09:55
Photo : Zapad-2017 © Wikimedia Commons
Zapad-2017, exercices militaires

Entre le 14 et le 20 septembre, quelques 12 700 soldats russes et biélorusses se sont unis pour la mission « Zapad 2017 » (« Ouest 2017 ») se déroulant, entre autres, aux frontières de la Pologne. Alors que la Russie et la Biélorussie soulignent le caractère défensif de cette mission, la Pologne, tout comme les pays baltes, en dénoncent au contraire le caractère offensif, en pointant du doigt ce qui s’avère être pour eux une « répétition générale » avant l’invasion des pays voisins.

Le 14 septembre 2017 ont commencé les manœuvres militaires de la Russie et la Biélorussie aux frontières de la Pologne dans le cadre de la mission ZAPAD 2017. Celles-ci se sont déroulées sur les territoires russes et biélorusses mais certains entraînements ont pris place à la frontière avec la Pologne, dans la région de Kaliningrad. Les autorités russes et biélorusses revendiquent le caractère défensif de la mission dont l’objectif est de « simuler un conflit armé avec l’OTAN » dans le cas où ladite organisation déciderait d’intervenir militairement. En effet, la Biélorussie a souligné que ces exercices militaires « ne représentent pas une menace pour la société européenne ni pour les pays voisins », tandis que la Russie raille « le mythe sur la prétendue menace russe ». C’est ainsi que 12 700 soldats dont environ 5 500 russes ont été mobilisés.

Le ministre de la Défense polonais Antoni Macierewicz a été un des premiers à dénoncer cette opération : « Zapad 2017 est une menace pour nous » a-t-il déclaré le 1er septembre lors d’une interview au journal Rzeczpospolita. Selon lui, ces exercices militaires « ne sont absolument pas défensifs mais agressifs, et cela est dangereux. Sans parler du fait qu’ils réunissent plus de soldats que ne le permet la Convention de Vienne, et que la Russie ne le dit pas, en déclarant qu’elle réunit environ 12 500 soldats. Selon les informations que l’on a reçues, la mobilisation militaire pour cet entraînement est proche de 100 000 soldats ».  Le ministre s’indigne également quant aux allusions de certains fonctionnaires allemands et internationaux. Ces derniers auraient sous-entendu que les frontières de la Pologne sont dépendantes de la volonté de grandes puissances comme l’Allemagne et la Russie, ce à quoi Antoni Macierewicz réplique que « la Pologne n’est pas un pays dont les frontières sont décidées par l’Allemagne ou la Russie. Si l’Allemagne était plus forte que la Pologne alors la Pologne n’aurait pas aujourd’hui les frontières qu’elle a. Ce sont des allusions intolérables. Cette attitude est intolérable, et l’Etat polonais indépendant ne tolèrera jamais ce genre d’attitude ».

Beaucoup craignent un renouveau de la guerre froide. Des experts s’accordent à dire que ces manœuvres présentent des traits similaires à celles ayant eu lieu aussi bien en Géorgie en 2008 qu’en Ukraine en 2014, tandis que d’autres font remarquer que près de 4000 soldats américains sont également déployés de façon plus ou moins permanente en Pologne. C’est pourquoi trois observateurs de l’ONU ont été envoyés pour surveiller l’opération, en réponse aux voix qui dénonçaient sa passivité.

Dans le même temps, l’opération Dragon-17, soit des exercices militaires de grande envergure débutent en Pologne le 25 septembre. Ces manœuvres qui engageront 17 000 soldats polonais et étrangers et 3 500 véhicules, ne seraient en aucun cas, selon les autorités militaires polonaises, une réponse aux manœuvres Zapad 2017, mais un entraînement à caractère de défense dont le but principal est de tester en cas de guerre la coordination du fonctionnement du commandement avec les forces armées et l’administration publique.           

Source : Rzeczpospolita.

Agathe Indihar (lepetitjournal.com/Varsovie) - Lundi 25 septembre 2017

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CCIFP – Actualités de rentrée

Avec la rentrée, les activités de la Chambre de commerce et d’industrie France-Pologne reprennent. Voici leur actualité récente sans oublier leur programme toujours très riche et varié.

Communauté

PORTRAIT

FEMMES ENTREPRENEUSES (1): Géraldine et la médecine chinoise

Qu’elles soient françaises ou polonaises francophones, elles ont choisi de donner une nouvelle orientation à leur carrière. Lepetitjournal.com/Varsovie vous dresse le portrait de ces femmes.