Mercredi 21 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un sentiment de gâchis (Valencia 0 – 0 Eibar)

Par Francisco Puig Diaz | Publié le 29/04/2018 à 21:00 | Mis à jour le 29/04/2018 à 22:33
Photo : © www.valenciacf.com
Valence a loupé l'occasion de se qualifier pour la LDC devant ses supporters

C’est dans son fief de Mestalla que le Valencia CF comptait sceller sa qualification pour la prochaine Champions League. Face au 12e du classement, les ches n’auront joué que 30 minutes, bien trop peu pour espérer un quelconque résultat positif.

Une équipe atone

On ne peut pas vraiment dire que le Valencia CF aura rassuré sur son niveau de jeu. Certes, la qualification est presque acquise, mais cela n’explique pas l’apathie des joueurs sur le terrain.

Au 4-4-2 inscrit sur la pierre par Marcelino, Eibar opposait un 4-2-3-1 qui a permis aux Basques de bloquer les tentatives de contre-attaques sur les ailes, Pablo Léon et Takashi Inui pressant relativement haut les possibles relances. La deuxième ligne arrière au milieu bloquait les éventuelles passes dans l’axe.

Guedes peine a retrouver sa meilleure version

Et il faut avouer que la stratégie mise en place par José Luis Mendilibar s’est avérée gagnante. Si Marcelino a pourtant placé dans l’axe de l’attaque Che ses deux meilleurs buteurs Santi Mina et Rodrigo Moreno, la paire a eu du mal à se trouver ou à se mettre quelques ballons sous la dent.

Au milieu de terrain, Parejo et Kondogbia jouaient les métronomes, mais sur le côté gauche, Guedes a joué à contretemps. Très maladroit, le Portugais n’a pas toujours pris les bonne décisions mais surtout, il devient trop prévisible.

30 minutes de sursaut qui ne paient pas

En revanche, Carlos Soler à droite a montré qu’il à le potentiel pour devenir un des meilleurs ailiers du club. Virevoltant, les occasions les plus dangereuses sont venues de son côté. Il aurait même dû obtenir un penalty sur une percée dans l’axe lors du temps fort valencien.

L’objectif est proche, et nous voulons tellement nous qualifier que cela rend notre jeu  brouillon. Nous avons dominé le rival, mais nous n’avons pas été efficaces devant.

Au retour des vestiaires, les joueurs ont mis beaucoup d'entrain dans le jeu. En retrouvant une ligne de pression dans le terrain adverse, les occasions ce sont succédées. Malheureusement pour les supporters présents, les filets n’ont pas tremblé.

Santi Mina n'a pas eu beaucoup de ballons

Même l’entrée de Simone Zaza, qui a permis de créer des intervales dans l’arrière garde Basque, n’a pas profité au ches. L’italien s’est vu annulé un but pour une position de hors-jeu inexistante, ce qui a causé la fureur du stade.

Une Champions League trop désirée

Eibar aura fait figure d’épouvantail pour le Valencia CF. Sur 6 points, les Basques en auront remporté 4 cette saison. Ce soir, ils auraient sans doute espéré mieux, mais ils ont fait preuve de trop de maladresse et d'imprécisions pour pouvoir obtenir un meilleur résultat.

On tenait vraiment à se qualifier aujourd’hui devant nos spectateurs

Marcelino est apparu frustré lors de la conférence de presse d’après-match. Le football se montre capricieux dernièrement pour son équipe. La semaine dernière face au Celta, le Valencia CF a disposé de nombreuses occasions mais n’a pas su faire la différence. Ce soir, durant les 30 minutes où son équipe a pu développer du jeu, ses ouailles ont dû faire face à un très bon gardien.

Marcelino aurait voulu offrir la qualification aux supporters

Dans l’attente du résultat du Bétis Séville, qui jouera lundi soir, le Valencia CF devra patienter une semaine de plus avec un déplacement compliqué face à Villarreal (l’ancien club de Marcelino) pour valider son billet pour la Champions League.

22089717_10155735495175477_7302706872380432125_n

Francisco Puig Diaz

Né à Paris d'un père de la région Valencienne et d'une mère des Canaries, Francisco à baigné dans la culture hispanique et valencienne depuis son plus jeune âge. Il adore le football, le cyclisme et les Fallas.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Murcielago dim 29/04/2018 - 23:01

Il faut dire que l'arbitrage n'a pas aidé j'ai trouver que valence a mieux jouer que dernièrement bien qu'il y ai eu trop d'imprecisions et donc des difficultés dans le secteur offensif en plus eibar ne se privait pas de faire de grosses fautes pour casser le jeu. Quand à guedes cela fait un bout de temps qu'il ne brille plus autant peut être faudrait il laisser sa chance à ferran torres qui est très prometteur ne rechigne pas devant l'effort, n'est pas solitaire et ne coûte pas 40 M d'euros

Répondre
Sur le même sujet