Samedi 29 janvier 2022
TEST: 2297

ALAIN FOHR – "La donne interculturelle est plus que jamais au cœur des relations internationales"

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 02/03/2011 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 11:30

Arrivé en septembre dernier en remplacement d'Antonin Baudry, Alain Fohr a retrouvé en Espagne une équipe qu'il connaît bien. Après la Grèce, l'Argentine et le Mexique, il est en charge, pour sa quatrième nomination au poste de conseiller culturel, d'un lourd dossier : la restructuration du dispositif culturel en Espagne

(Alain Fohr, conseiller culturel / Photo DR)
"Quatre ans au Mexique, trois à Paris et quatre en Grèce" : Alain Fohr revient sur les années de collaboration qu'il compte avec Bruno Delaye, l'Ambassadeur de France en Espagne. Onze donc, au total, et le plaisir de retrouver en Espagne de nombreux collègues avec lesquels il a déjà travaillé. Sans parler de la présence de son frère Serge, ex-directeur de l'Institut Français de Madrid, dont l'expérience et la connaissance de ce pays lui sont très utiles. "On reste en poste trop peu longtemps", estime-t-il cependant, "au bout de quatre ans dans un pays, on s'en va juste quand on commence à bien connaître les spécificités de la terre d'accueil". La mobilité : une loi du genre, pour un métier qu'il juge "de plus en plus légitime" et une "aventure formidable", débutée au Quai d'Orsay en 1975.

"La donne interculturelle est aujourd'hui plus que jamais au c?ur des relations internationales. Politiques, économiques ou techniques, elles sont avant tout largement fondées sur la capacité à maîtriser, déchiffrer et comprendre les codes des autres, et sur notre habilité à faire partager notre vision du monde. C'est à cela que je me dédie, au quotidien, avec une doctrine : partager dans la réciprocité". Et si à son sens la France reste une référence dans le domaine culturel, attention à ne pas l'exporter avec arrogance. "Les gens avec qui nous travaillons ici connaissent aussi bien la scène culturelle française que nous. On n'est pas là pour leur apprendre, mais pour prendre en compte leurs attentes". La nature de ces besoins en Espagne ? Une forte demande dans le domaine de l'édition, de la traduction et du cinéma, notamment. "L'Espagne est le deuxième pays au monde pour l'achat de films français", rappelle le conseiller culturel, "c'est un pays qui incarne à merveille la diversité culturelle à laquelle nous sommes très attachés".

(Le logo de l'agence pour l'action culturelle extérieure de la France, déjà repris par certains Instituts Français en Espagne)

En Espagne, les relais publics pour la  promotion de la culture française sont nombreux et hétérogènes, à l'échelle du pays. Un ensemble qu'en vertu du réseau unique, instauré pour mener à bien la diplomatie culturelle française à l'étranger, le nouveau conseiller culturel a la charge de restructurer. "La réorganisation administrative et budgétaire de notre dispositif permettra de regrouper sous une même identité administrative et sous une même marque , - l'Institut Français- le SCAC (Service de coopération et d'action culturelle de l'ambassade), les 5 Instituts Français (Madrid, Barcelone,Valence, Saragosse et Bilbao) et l'antenne du service culturel à Séville. Le réseau des Alliances Françaises n'est pas affecté par cette réforme et reste, naturellement, un partenaire majeur de l'Ambassade", explique Alain Fohr. "L'organisation de ce nouveau Institut Français a déjà été entreprise dans de nombreux pays. L'Espagne, du fait de la complexité des autonomies régionales, met la réforme un peu plus tardivement en application". Echéance : janvier 2012.

Le nouveau dispositif fonctionnera intégralement en vertu de l'autonomie financière propre aux établissements culturels français à l'étranger : impératif donc de générer des recettes, au-delà des habituelles missions de promotion de l'action culturelle extérieure de la France en matière d'échanges artistiques. C'est grâce aux cours de langue, "véritable épine dorsale du réseau", que les rentrées d'argent seront assurées. "Le principe de responsabilité financière des établissements demeure", précise Alain Fohr, "même s'il existe un principe de solidarité financière". La réorganisation des services culturels entrainera-t-elle par ailleurs des recherches d'économies ? "La restructuration nous donnera  d'avantage de cohésion et une vision d'ensemble de notre action", estime le conseiller, "on n'échappera cependant pas à une tentative de rationalisation des coûts. Le tout est de le faire intelligemment, en respectant notre mission de service public".

Vincent GARNIER (www.lepetitjournal.com - Espagne) Mercredi 2 mars 2011

Ci-dessous les sites des instituts français en Espagne. Certaines pages, comme celles de Madrid ou de Saragosse, ont déjà entrepris d'adapter leur charte graphique à celle de l'agence Institut Français.

http://www.ifmadrid.com/frontend/ifmadrid/base.php
http://www.ifbilbao.es/frontend/ifbilbao/base.php
http://www.ifbcn.cat/
http://www.ifvalencia.com/fr/index.asp
http://www.ifzaragoza.com/html/index-fr-BLEU.html

Site de l'Institut Français, la nouvelle agence pour l'action culturelle extérieure de la France :
http://www.institutfrancais.com/bienvenue.html

logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet