Mardi 18 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BONNES ADRESSES – Cuisine fusion : à Turin, la créativité dans vos assiettes

Par Lepetitjournal Turin | Publié le 27/09/2011 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 14:30

Lepetitjournal.com a testé pour vous un restaurant unique en son genre à Turin. Là, dans une ambiance raffinée, le chef Takashi Kido mélange les traditions et élabore des menus mêlant les saveurs orientales et méditerranéennes. A connaître absolument

Tout comme le catholicisme a ses églises, le judaïsme ses synagogues, le bouddhisme ses pagodes et le shintoïsme ses sanctuaires, depuis un peu plus d'un an, le "Kidoïsme" a son lieu de culte à Turin. Et son grand-prêtre. C'est en septembre 2010 que le Japonais Takashi Kido, qui arrive tout droit de Madrid où il a longtemps laissé libre cours à sa créativité culinaire en tant que chef d'un restaurant renommé, décide de devenir le pionnier de la food fusion à Turin. Il ouvre alors le restaurant Kido-ism, dans le quartier tranquille de la Crocetta. Le "Kidoïsme" vient de naître : de "Kido", le nom Takashi, et "ism", car ici la cuisine est plus qu'un art : c'est une philosophie. La cuisine fusion n'est pas nouvelle, mais c'est une grande première à Turin : les Turinois, farouchement attachés à leurs recettes traditionnelles, sont-ils vraiment prêts à accepter le mélange de cuisines et de saveurs proposé ? Pour Takashi, il s'agit bien d'un défi, mais il est confiant : "Turin est un peu à l'écart des grands mouvements culinaires internationaux. La mode du sushi s'est répandue dans les grandes villes européennes, à Londres, à Paris, à Milan, à Rome ou à Madrid, il y a de nombreuses années. Quinze ans plus tard, elle explose à Turin où les ouvertures de sushi bar ne se comptent plus. Dans dix ans, quand ? comme je l'espère ? le concept de cuisine fusion aura fait de nombreux adeptes à Turin, je pourrai dire avec orgueil que j'ai été le premier !"

Cozze croccanti in pasta Kataikì piccanti : ce mets exquis est une spécialité de Takashi Kido. (photo Matteo Mammoliti)

Un zeste de créativité, une pincée de sagesse et l'art du raffinement suprême
Cette cuisine de tendance est-elle d'ailleurs si exceptionnelle ? La femme de Takashi, la très blonde et très italienne Maria Cicoira, qui l'assiste et l'accompagne depuis le début de cette aventure, démystifie un peu le concept : "En fait, n'importe quelle personne transplantée dans un autre pays concocte des recettes de cuisine fusion. Pour faire ses bons petits plats, une étrangère est obligée de composer avec ce qu'elle trouve sur place : quelques ingrédients provenant de son pays d'origine et ceux, beaucoup plus nombreux, qu'elle trouve sur place. C'est ce que fait Takashi, mais à une autre échelle. Il y ajoute sa créativité et une connaissance subtile des deux cuisines qu'il affectionne, la cuisine japonaise et la cuisine méditerranéenne". Cette "sagesse" lui permet d'atteindre un équilibre subtil des saveurs. Les mets sont raffinés dans leur présentation comme dans leur réalisation et il fait bon s'asseoir dans cette salle sobrement décorée aux couleurs des temples shintoïstes (noir, rouge et or). Du tartare de thon à la crème de sésame blanc à la ciboulette au risotto au canard et aux poires, les palais les plus fins ne cesseront de s'étonner et d'apprécier ces saveurs nouvelles et délicates. Une expérience à vivre sans tarder?
Christine Correale (www.lepetitjournal.com/Turin) mardi 27 septembre 2011

Eveillez vos papilles gustatives en consultant le site du restaurant pour découvrir des menus et des recettes qui vous feront venir l'eau à la bouche...

Kido-ism - Corso Rosselli, 54/A

Ouvert du lundi au samedi

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Turin ?

Milan Appercu
ÉVÉNEMENT

MiTo 2019 : le grand festival de musique qui unit Milan et Turin

Au programme du 3 au 19 septembre : 128 concerts répartis entre Milan et Turin, la plupart avec des musiciens de renommée internationale. Première date incontournable à Milan, ce mardi à La Scala.

Vivre à Turin

Une discrimination à l’embauche fondée sur l’âge

Que l’on soit considéré trop jeune ou trop âgé, l’étude "Opportunity Index 2020" réalisée par Linkedln démontre que l’âge est un obstacle majeur aux opportunités de travail pour les salariés du monde.

Sur le même sujet