Mercredi 17 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

24 JUIN – Saint patron et coupe du monde

Par Lepetitjournal Turin | Publié le 23/06/2014 à 22:50 | Mis à jour le 24/06/2014 à 02:01

Les Turinois ont toutes les chances cette année. Le 24 juin étant un mardi, nombreux sont ceux qui en ont profité pour faire le pont. Quelle est l'origine de cette fête qui n'est que locale ? Retour sur le saint patron de la ville et sur sa fête, une tradition qui remonte au Moyen Age.

San Petronio à Bologne, saint Ambroise à Milan, saint Janvier à Naples, saint Rainier à Pise et bien sûr saint Jean-Baptiste à Turin : on pourrait dresser une longue liste des saints qui bénéficient d'une dévotion particulière dans les différentes villes italiennes, donnant souvent lieu à des festivités grandioses. Citons par exemple la fête de sainte Rosalie du 13 au 15 juillet à Palerme : deux jours au cours desquels la ville s'embrase et connaît une véritable explosion populaire lors d'une fête appelée le Festino. A chaque ville son saint patron ; une analyse rapide de ces fêtes ne peut d'ailleurs que montrer, au-delà de l'aspect purement religieux, leur rôle fédérateur qui ne fait que renforcer un sentiment très fort d'appartenance communautaire. Voici donc une des facettes, aux origines lointaines, de cet orgueil municipal qui caractérise aujourd'hui encore l'Italie contemporaine.

A Turin, saint Jean devient patron de la ville
La fête du saint patron nous replonge dans une atmosphère médiévale au cours de laquelle les communautés urbaines de la chrétienté avaient l'habitude de fêter le saint qui, pour une raison ou pour une autre, était lié à leur histoire. La présence du Baptiste à Turin est très ancienne, aux côtés d'autres personnages importants pour la religiosité locale tels que les martyrs Octave, Soluteur et Adventor, des soldats appartenant à la légion thébaine massacrés en 297 au temps de Maximien, ou encore san Massimo, premier évêque de Turin mort en 420. Petit à petit cependant, c'est saint Jean-Baptiste qui s'affirme comme patron principal de la ville, surtout au cours de la période de la domination lombarde. Saint Jean-Baptiste devient d'ailleurs le patron des Lombards par volonté de Théodelinde, l'épouse catholique d'Agilulf, duc de Turin et roi des Lombards de 591 à 616. La cathédrale dédiée à saint Jean-Baptiste, plus connue sous le nom de Duomo, a été construite à la fin du XVe siècle sur l'emplacement de trois églises plus anciennes, dont l'une, remontant à l'époque lombarde, était déjà dédiée à ce saint.  

Foot et feu d'artifice
Rendez-vous ce soir à partir de 22h30 le long du Pô pour le traditionnel feu d'artifice de la Saint-Jean. Avant, tout au long de la journée, de nombreuses initiatives attendent les Turinois et les touristes de passage grâce à un programme riche et varié : petit marché de produits gastronomiques en face du Palazzo di Città, mode vintage et artisanat piazza Carlo Alberto, balades à vélo au parc du Valentino, épreuves sportives à Borgo Dora, régates, animations pour les enfants et leurs familles… sans oublier l'écran géant qui permettra, à partir de 18h et en attendant le feu d'artifice, de regarder la coupe du monde de foot : un moment particulièrement décisif pour l'Italie qui jouera le match de la dernière chance contre l'Uruguay.
Christine Correale (www.lepetitjournal.com/Turin) mardi 24 juin 2014

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Milan Appercu
POLITIQUE

Sassoli - Portrait du nouveau président italien du Parlement européen

Le socialiste italien David Sassoli a été élu président du Parlement européen. Portrait de cet ancien journaliste qui permet à l’Italie de se maintenir à l’un des postes européens importants.

Que faire à Turin ?

Milan Appercu
MUSIQUE

Musique : Les 5 tubes italiens de l’été 2019

L’été rime avec soleil, vacances, cocktails, farniente ou fête… mais c’est aussi une période charnière pour l’industrie musicale. Découvrez les artistes italiens au rendez-vous !

Expat Mag

Tokyo Appercu
POLITIQUE

Japon : élections à la chambre des conseillers

Le 21 juillet prochain se tiendront au Japon les élections de la chambre des conseillers qui verront se renouveler la moitié des sièges de l’assemblée (dans trois ans pour l’autre moitié).

Sur le même sujet