Jeudi 14 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

INTERVIEW – Jacqueline Nizet, candidate sous l'étiquette Majorité Présidentielle aux élections législatives de la 9e circonscription des Français de l’étranger

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 25/05/2017 à 23:00 | Mis à jour le 26/05/2017 à 08:30

Jacqueline Nizet est candidate sous l'étiquette Majorité Présidentielle aux élections législatives de la 9e circonscription des Français de l'étranger. Franco-ivoirienne, Présidente du Mouvement des Binationaux pour la République, elle est engagée de longue date dans la vie publique, et également très active pour la défense des valeurs de la Francophonie. Volontaire auprès de l'UNICEF pendant plusieurs années, ses sujets de prédilection sont l'éducation, la binationalité, l'implication des femmes dans la vie publique et la francophonie

Lepetitjournal.com/tunis : Pourquoi avoir choisi de vous présenter aux législatives 2017, dans la 9e circonscription ?

Jacqueline Nizet : Franco-ivoirienne, j'ai été moi-même expatriée en Asie et dans plusieurs pays du continent africain pendant près de vingt ans. Si je me présente aujourd'hui à ces élections législatives, c'est parce que je considère connaître suffisamment les problématiques des Français de l'Étranger pour pouvoir les défendre correctement.

Je suis aussi convaincue du fait que la France a besoin de nouveaux représentants politiques à l'Assemblée. Quand on sait que certains députés en sont à un 5e ou 7e mandat, je me dis qu'il est temps de faire place à de nouveaux entrants.

La neuvième circonscription a été un choix de c?ur, en effet je me partage aujourd'hui entre l'Afrique et l'Europe. Comme je vous l'ai dit, j'ai vécu une partie de ma vie en Afrique de l'Ouest, et mon suppléant, Patrick Gilbert-Desvallons, est également attaché à cette région où il a longuement travaillé en tant que consultant ou assistant technique.

En ce qui concerne le Maghreb, j'ai eu à y travailler dans le cadre de mes actions de promotion de la francophonie avec la Tunisie, l'Algérie et le Maroc.

Quelles sont selon vous les principales attentes des Français y résidant ?

Les problématiques auxquelles font face les Français de l'Étranger sont souvent oubliées du fait qu'elles diffèrent de celles de ceux vivant en métropole.

La principale attente des Français que j'ai pu constater durant mes déplacements est l'éducation des enfants : il faut pouvoir permettre l'accès aux bourses pour les classes moyennes, afin de garantir un équilibre dans l'éducation des jeunes à l'étranger.

J'ai remarqué aussi un besoin d'avoir un environnement des affaires plus favorable et encouragé, spécifiquement pour les TPE/PME, vivier d'innovations et d'emplois. Bien sûr, j'ai pu noter l'inquiétude grandissante des Français vis-à-vis des services consulaires. ll ne faut pas fermer les consulats! Je suis en faveur d'une dématérialisation et une simplification des procédures consulaires, mais pas au détriment de l'accueil physique en consulat, point de repère des Français établis hors de France.

La fiscalité et la protection sociale sont tout aussi importantes. Je suis pour supprimer la CSG/CRDS et les certificats de vie, tout en augmentant les budgets d'actions sociales dans les consulats. Les Français de l'Étranger doivent être traités avec les mêmes moyens qu'en métropole.

La question du retour est aussi un point important, il faut faciliter les procédures pour le retour en France et mieux accompagner les Français et leurs enfants quand ils souhaitent revenir. Cela passe par un guichet unique pour le retour et des démarches ad'hoc pour la réinscription adéquate des enfants sur le territoire français.

Quel est votre parcours et votre implication passés auprès des Français de l'étranger ?

Je suis engagée depuis plusieurs années dans l'action publique en tant que militante de la droite et du centre, mais je représente également la société civile, en tant que fondatrice et Présidente de l'AVF, une association de défense de la francophonie , ainsi que d'un collectif de mise en valeur des Français binationaux, (MBR, Mouvement des Binationaux pour la République), et encore de l'association Paris au Féminin, car l'implication des femmes dans la vie publique est une cause que j'estime importante.

Quels sont les sujets que vous comptez défendre en priorité devant le Parlement ?

Quand je serai élue, j'aurai pour souci quotidien de défendre les intérêts des Français dans notre circonscription, l'Afrique de l'Ouest et le Maghreb. Je concentrerai mes efforts sur de nombreux dossiers : la scolarisation des enfants en favorisant la création de nouvelles écoles au plus près des communautés, l'amélioration très sensible du système des bourses pour qu'elles profitent également aux classes moyennes.

Quelles attentions particulières méritent les pays de la 9e circonscription ?

Cette circonscription est particulière car elle associe des populations dont les aspirations sont très différentes : populations du Maghreb, elles mêmes hétérogènes selon leur histoire, populations sahéliennes et populations du sud du Sahel. Je devrai être à l'écoute des aspirations des uns et des autres, en dégager les facteurs communs et agir en conséquence.

Comment pensez-vous gérer vos permanences dans les différents pays de votre circonscription pour être au plus près des Français basés dans la région ?

Je ferai tout mon possible pour être présente de manière équilibrée auprès des Français des différents pays de cette circonscription. Je compte mettre en place des permanences régulières dans chaque pays, afin que chacun des Français se sente ?bien? représenté. Je mettrai également en ?uvre des actions de communication thématiques depuis Paris qui sont maintenant largement facilitées grâce aux nouvelles technologies d'information et de communication, dont les réseaux sociaux.

Par l'intermédiaire de cette interview, que souhaiteriez-vous dire à la communauté française de votre circonscription et particulièrement celle de Tunisie ?

Tout simplement qu'elle peut compter sur moi et que je m'engage devant elle à être à son écoute et la représenter pleinement.

Son programme complet est disponible sur son site internet : www.jacquelinenizet.com.

Retrouvez toutes les interviews des candidats aux législatives - 9e circonscription dans notre rubrique Communauté

Infos pratiques pour voter depuis l'Etranger sur le site du Consulat

Propos recueillis par Isabelle Enault (www.lepetitjournal.com/tunis) vendredi 26 mai 2017

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Tunis ?

GASTRONOMIE

COUP DE COEUR - Brasserie LE CARNOT, à l'IFT TUNIS

Nous avons eu un coup de coeur pour la brasserie "LE CARNOT" à TUNIS. Installé à l'intérieur de l'Institut Français de Tunisie, il dispose d'une belle terrasse donnant sur la pelouse.

Vivre à Tunis

GASTRONOMIE

MOULED - Assida au zgougou

Le dessert roi du Mouled, qu'on déguste en famille et que l'on offre à ses voisins. Ce mets très particulier est typiquement tunisien, à base de graines de pin d'alep et de fruits secs

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?

Sur le même sujet