AMBASSADE - Rénovation du patrimoine immobilier

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 03/04/2013 à 00:00 | Mis à jour le 03/04/2013 à 05:40

Le patrimoine immobilier contribue fortement à l'image de la présence française en Tunisie. Il est indissociable de l'action de l'ambassade car il représente un cadre et un outil de fonctionnement qui influe sur les conditions de travail du personnel et sur la qualité de l'accueil des publics

Une politique ambitieuse vise à rénover l'ensemble de ce patrimoine. Toutes opérations confondues, la programmation immobilière de ces dernières années représente un budget d'environ 35M? pour près de 200.000 m² d'emprise organisés autour de trois pôles : l'ambassade, la résidence de France et l'Institut français (IFT).

Le campus diplomatique à Tunis regroupe sur un même site l'ambassade, le consulat général et trois logements de fonction. Il a fait l'objet d'une importante campagne de rénovation en 1999, qui a nécessité le déménagement des services pendant de longs mois.

Une opération de rénovation technique a été conduite en 2012 et s'achèvera en 2013. Elle a porté sur les points suivants :
- réfection de la climatisation,
- réfection des toitures,
- création d'un espace commun de restauration,
- amélioration de la sécurité du campus,
- amélioration de l'accueil au service des visas.

Toutes les photos de l'ambassade de France


Résidence de France "Dar Al Kamila"

La Résidence de France à La Marsa est un magnifique ensemble architectural de la fin du XVIIIème siècle, véritable outil diplomatique qui nécessite de nombreuses interventions en raison de son ancienneté.

Pour cette raison, un diagnostic global a été réalisé début 2010. Après une première campagne de travaux urgents, une étude de faisabilité a été confiée à l'architecte conseil du ministère des Affaires étrangères, spécialiste du patrimoine. Une seconde campagne de travaux d'entretien et d'aménagements liés à la sécurité s'est déroulée parallèlement.

en savoir plus sur Dar Al Kamila

Établissements culturels

La politique culturelle de la France en Tunisie nécessite un véritable outil, performant et autonome. Les premières réflexions sur un regroupement des activités culturelles, actuellement réparties sur plusieurs sites, datent d'une vingtaine d'années. Plusieurs projets ont été élaborés mais le contenu général et les coûts de réalisation trop importants n'avaient pas permis d'aboutir.

En 2010, un programme plus réaliste sur le plan des surfaces et des financements a été validé en commission interministérielle. C'est pourquoi les services de la médiathèque Charles-de-Gaulle ont été transférés en juin 2011 dans des locaux spécialement aménagés rue d'Athènes, afin de libérer l'espace connu sous le nom de "Petit Lycée Carnot", où sera bientôt rassemblée l'offre culturelle de la France. Une équipe de maîtrise d'?uvre franco-tunisienne a démarré les études nécessaires à la réalisation du projet retenu à l'issue d'un concours.

Une nouvelle étape a été franchie à la rentrée 2012 avec l'obtention du permis de construire, le lancement des travaux préalables de démolition partielle et la validation budgétaire, pour un lancement effectif des travaux en 2013.

Pour sa part, la Maison de France à Sfax a bénéficié de travaux de réfection de la cour et de la mise en place d'un poste de garde.


Établissements scolaires

Une campagne de rénovation des établissements scolaires a été lancée depuis quelques années par le ministère des Affaires étrangères. Cette politique a notamment permis d'offrir de nouvelles infrastructures à l'école Robert-Desnos (réception définitive en mai 2010) et au collège Pierre-Mendès-France (réception définitive début 2011).

Le relais est désormais confié à l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger qui poursuit cet effort d'investissement avec trois projets à l'ordre du jour :

- requalification du lycée Pierre-Mendès-France, dont le pôle scientifique a été inauguré à l'automne 2012,
- relocalisation des établissements scolaires de Sousse (collège Charles-Nicolle et école Guy-de-Maupassant - en cours),
- réhabilitation du site scolaire Gustave-Flaubert à La Marsa (en cours).

Parallèlement l'AEFE a reçu une dotation spécifique pour améliorer la sécurité des implantations scolaires françaises de Tunisie. Ces travaux ont été mis en ?uvre directement par les établissements au cours de l'année 2012 et début 2013.


La rédaction (www.lepetitjournal.com/tunis) mercredi 3 avril 2013

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Tunis !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale