Jeudi 27 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TRADITIONS - La Khomsa ou "main de Fatma"

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 12/07/2016 à 01:00 | Mis à jour le 12/07/2016 à 23:02

La khomsa ou khamsa, qui désigne également le chiffre cinq, est un symbole incontournable utilisé comme talisman et bijou en Tunisie, à l'instar de nombreux pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, pour se protéger contre le mauvais ?il

La khomsa est une sorte de "main protectrice", appelée communément "main de Fatma".

Certains associent le signe des cinq doigts aux cinq piliers de l'islam pour les sunnites ou aux cinq du manteau (Ahl al-Kisa) pour les chiites, et l'appellent aussi "main de Dieu".

La khomsa est essentiellement répandue dans le monde nord-africain, sous différentes formes et utilisations : 
. En sautoir, généralement de valeur
. En ornement de boîtes cadeau pour les pâtisseries ou les produits de beauté
. En porté-clé pour les touristes
. Pour décorer et protéger la maison : peinte sur la façade, ou sur des faiences ornementales, main en poterie accrochée à un ruban et réhaussée de perles en terre cuite, main en métal émaillé bleu surmontée d'un oeil, également symbole de protection.

Cependant les avis divergent quant à son utilisation dans la maison. Elle est en effet parfois considérée comme un symbole de superstition inutile, voire un "grigri" lié à l'idolâtrie, ce qui constitue un péché majeur dans l'islam, pour les sunnites stricts.

En revanche, le chiisme reconnaît une place à ce signe qui réfère à Dieu. Les doigts de la khomsa y sont fréquemment gravés des cinq noms sacrés : Mahomet, Ali, Fatima, Hassan et Hussein.

La khomsa a précédé la naissance de l'Islam. En effet, on retrouve ce symbole dans la religion punique où il était associé à la déesse Tanit. D'autres sources évoquent une tradition remontant aux "dix plaies d'Egypte".

La symbolique des phalanges
Chaque main comporte 14 phalanges. Multiplié par deux, cela donne 28, nombre qui correspondrait aux 28 lettres de l'alphabet arabe ou hébreu. Dans l'alphabet Arabe, il existe deux groupes de lettres : les lettres solaires, et les lettres lunaires. Cela fait donc 14 phalanges "solaires", à droite, ou encore au sud, du coté du jour, et 14 phalanges "lunaires" à gauche, ou encore au nord, du coté de la nuit. Le nord est en effet associé à la nuit, et le sud associé au jour.

La tradition de l'Aïd
Le jour de l'aïd el kebir, il est courant de voir sur les murs des maisons des empreintes de mains rouges, faites avec le sang du mouton fraîchement égorgé. Depuis la recommandation de Moïse, les maisons marquées avec l'empreinte de la main ont eu leurs nouveaux nés épargnés contre la mort selon la légende :

La légende juive
Les juifs la nomment main de Myriam, en référence à Myriam, la s?ur de Moïse et Aaron. La Khomsa est un terme autant Hébreu que Arabe (les langues Arabes et Hébraïques sont cousines, et ont beaucoup de vocabulaire en commun, ou au moins dans la racine des mots).

La légende de la "main de Myriam" se réfère à l'épisode des dix plaies d'Egypte, quand Moïse ordonna à ses hommes de peindre, avec du sang de mouton, le dessus de la porte d'entrée de chaque maison juive. Pour gagner du temps, ils trempèrent directement leurs mains dans le sang et appliquèrent leurs paumes au-dessus des portes des maisons juives.

Tous les premiers-nés égyptiens trouvèrent la mort même chez les premiers nés des animaux, alors que les premiers-nés juifs étaient épargnés.

Les Egyptiens se sont finalement rendu compte que les maisons juives portaient le signe de la main (Khomsa) avec du sang. Car L'Eternel Dieu avait reconnu le sang de l'agneau.
Les Egyptiens saisirent que ce symbole avait sauvé les Juifs. Depuis ils ont adopté aussi le signe de la main.

La légende de Fatima
Dans la demeure de Fatima vivaient son mari Ali, ses deux enfants, Hassen et Hussein, ainsi que le père de Fatima, le prophète Mohamed.
Ils se réunirent sous le même drap et Fatima se joignit à eux. Mohamed leva la main droite et pria. Alors l'archange apparut et dit : Dieu veut vous libérer de votre souillure et ainsi vous purifier, et l'archange Gabriel se joignit à eux sous ce même drap.

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/tunis) mardi 12 juillet 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

RETRAITE

PEGASE - Assurance Retraite : session de Questions/Réponses en ligne

Pegase est la page dédiée aux Français de l’étranger et à ceux qui préparent leur expatriation, créée par le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international.

Vivre à Tunis

GASTRONOMIE

GASTRONOMIE - Poisson frit à l'ananas

Pour varier un peu les plaisirs culinaires, une recette gourmande, exotique et très simple, qui peut être réalisée avec de l'ananas frais ou en boîte, et toutes sortes de poissons

Sur le même sujet