Vendredi 21 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ESCAPADES - El Haouaria, petit paradis

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 15/03/2018 à 00:00 | Mis à jour le 15/03/2018 à 00:00
HAOURAIA

El Haouaria est l'un des plus beaux sites balnéaires de Tunisie, situé à l'extrémité nord-est du cap Bon, à l'entrée du golfe de Tunis : eaux cristallines, dauphins, criques et grottes ...

Rattachée administrativement au gouvernorat de Nabeul, elle est le centre d'une délégation et compte environ 10 000 habitants

Son emplacement géographique, son relief contrasté et son climat doux et tempéré en font un refuge de prédilection pour une multitude d'oiseaux migrateurs. Les Romains surnommeront d'ailleurs l'endroit Aquilaria ou « pays de l'aigle ».

Chaque printemps, 40 000 rapaces de 24 espèces différentes, mais aussi des milliers de cigognes et d'autres oiseaux plus petits, font halte à la pointe du cap avant leur traversée de la mer Méditerranée.

L'art de la fauconnerie est très pratiqué et remonte à l'antiquité, comme en témoignent certaines mosaïques exposées au musée national du Bardo. Le savoir-faire en matière de dressage des rapaces est transmis de génération en génération.

L'Association des amis des animaux, créée en 1975, mène un efficace travail de sensibilisation de la population à la protection des oiseaux et plus spécialement des rapaces.


Criques et grottes
Eaux cristallines, criques et grottes sont les principaux attraits de l'endroit. À trois kilomètres à l'ouest de la ville, les grottes artificielles du site de Ghar El Kebir ont été creusées par des prisonniers ou des esclaves sous l'autorité des Carthaginois puis des Romains. Les blocs de pierre qui en étaient extraits étaient acheminés par mer vers Carthage, de l'autre côté du golfe de Tunis. Ils servirent à l'édification de la cité punique, mais également à la construction des forts de la médina de Tunis. Ces carrières souterraines sont exploitées pendant près de 1 000 ans. 

A voir, à faire :
Au printemps, découvrir le dressage des faucons et éperviers et assister au festival annuel, fin juin, qui clôt la saison de la chasse.
Visiter les carrières romaines de Ghar el Kebir 
Randonner sur le Rass Adar qui domine de ses 393 m le Cap Bon : du sommet, une vue extraordinaire, étendue jusqu'à la Sicile par temps clair.
Aller en bateau jusqu'aux îles Zembra et Zembretta, forteresses naturelles aux falaises vertigineuses abritant une faune et une flore d'une richesse unique.
Visiter les ruines de Kerkouane, seuls vestiges d'une ville punique mis au jour jusqu'à présent.
Baignade, plongée et découverte des dauphins au large ...

 

Nous vous recommandons

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Fee ven 16/03/2018 - 08:52

Un paradis exceptionnel. Discuter avec les pêcheurs et les vieux du village vous apprendra y beaucoup sur la ville et son histoire humaine. Poussez le voyage vers d'ar allouche et ezzahra jusqu'à Kelibia. Le haut cap bon une merveille. Pendant vos visites quittez les lieux communs et entrez dans les calanques même habitées des merveilles.

Répondre
Commentaire avatar

Adel sam 07/07/2018 - 12:44

Oui effectivement Hawarya est une des plus belles côtes tunisiennes, variant plages de sable fin et refiefs escarpés, criques somptueuses et falaises abruptes. Mais je m'étonne de vous voir utiliser une photo provenant des côtes grécques, en l'occurrence les caves bleues de Paxos pour illustrer votre article. Le grottes de Hawarya autant archélogiques que marines sont splendides, ayez la délicatesse de les mettre plus en valeur.

Répondre
Sur le même sujet