Jeudi 17 janvier 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Candidat

Pierre-Courtin-photo 2.jpg
Pierre Courtin, Directeur artistique, commissaire d'exposition
Sarajevo
Bosnie-Herzégovine
Culture/Art de vivre
Parcours en Europe:

Avant toute chose je me suis posé la question de savoir si vous considériez la Bosnie-Herzégovine comme un pays Européen. J'ai un avis assez tranché sur la question, il n'y à rien de de mieux comme devenir pour la Bosnie-Herzégovine que de faire partie des pays membres de l'Europe...Je dirais même qu'il y a urgence !

J'ai fait mes études à l'ENSBA, Ecole Nationale Supérieur des Beaux Arts de Paris.
Durant mes études j'ai fait un échange Erasmus en 2001 avec l'école des beaux de Sarajevo. La guerre qui a ravagé l'Ex-Yougoslavie était terminé depuis 5 ans, je suis arrivé dans une ville en ruine, à quelques heures d'avion de paris. Pour dire vite, le plus grand choc de ma vie!

Je me suis tout de suite passionné pour cette ville, ces habitants, son histoire.

De 2001 à 2003 j'ai voyagé sans cesse entre la France et la Bosnie-Herzégovine pour finalement ouvrir une galerie d'art contemporain en plein centre ville, la Galerija10m2 en 2004.

Depuis 2004 j'ai beaucoup voyagé dans toute l'Europe et dans le monde pour présenter des expositions, passant par Vienne à Budapest, de Stockholm à Athènes, de Paris à Lyon, de Zagreb à Belgrade...et parfois plus loin, à New-York et à New-Orleans.

J'ai fermé la galerie en janvier 2018, je poursuit cependant des projets tout au long de l'année 2018, principalement à Sarajevo. Je prévois un retour en France au printemps 2019.








J'ai ouvert en 2004 la toute première galerie indépendante d'art contemporain en Bosnie-Herzégovine afin de soutenir la scène de l'art contemporain de Sarajevo et de Bosnie-Herzégovine. Le contexte était encore alors particulièrement difficile et compliqué, le marché de l'art au niveau zéro, les musées encore en partie détruits, l'ensemble des institutions sans le sous, les tensions prégnantes.

Malgré tout la Galerija10m2 à très rapidement rencontré un vif succès et les expositions se sont enchainées à un rythme fou. En 2009 je décide d'ouvrir un nouveau lieu adjacent à la Galerija10m2, le Centre d'art et de recherches Duplex10m2 qui deviendra rapidement un lieu incontournable à Sarajevo pour l'art contemporain.

En 2011 je ferme ces deux établissement et je ré-ouvre une nouvelle galerie en 2012, toujours dans le centre ville de Sarajevo, dans un grand appartement Austro-Hongrois complètement rénové.

Depuis 2004, ces trois établissements auront présentés pas moins de 200 expositions et projets.

La volonté depuis le début à toujours était la même, soutenir l'art contemporain en présentant un grand nombre d'artistes de Bosnie-Herzégovine mais également de présenter à Sarajevo des artistes internationaux de tout horizons.

Je suis fier d'avoir permis la réalisation de:

- 112 expositions réalisées entre 2004 et 2011 à la Galerija10m2
- 55 expositions réalisées entre 2009 et 2011 au Duplex10m2
- 63 expositions réalisées entre 20012 et 2017 au Duplex100m2
- 25 projets "hors les murs"
- 22 foires d'art contemporain

Je suis également fier d'avoir était le commissaire et l'organisateur de l'exposition "Memory Lane" qui présentait 20 artistes représentatifs de la vitalité de la scène artistique de Bosnie-Herzégovine à la Galerie du jour - Agnès b à Paris en 2014. Exposition qui est encore aujourd'hui la plus importante exposition d'artistes bosniens réalisé à l'étranger et qui rencontra un énorme succès, autant publique que critique.

Je suis également fier d'avoir était la première galerie de Bosnie-Herzégovine à défendre et promouvoir des artistes bosniens lors de rendez-vous incontournable de l'art contemporain, comme ce fût par exemple le cas à trois reprises lors de Art Paris Art Fair au Grand Palais à Paris en 2013, 2014, 2015.

Je suis heureux d'avoir travailler et défendu dès le début le travail d'artistes bosniens qui sont aujourd'hui exposés dans le monde entier, qui représente la Bosnie-Herzégovine à la Biennale de Venise, qui sont désormais dans de prestigieuses collections.

Je suis aussi tout particulièrement heureux que la Galerie ai servi de lieu de repère et de lieu de vie, qu'elles soit également devenu une plate-forme de rencontre et de discussion ou sont nés une multitude de projets. Je suis également heureux que Duplex soit devenu un exemple et que cela ai poussé une nouvelle génération d'artistes à se prendre en main. Dans un contexte morose pour l'art en il fallait montrer que les choses sont possible à force de volonté, de travail et de passion pour ce que l'on fait.

Je suis heureux d'avoir constitué une des plus importante collection d'art contemporain de Bosnie-Herzégovine, particulièrement focalisé sur les jeunes artistes désormais appelé "The Sarajevo Storage". Collection que j'ai présenté à la Galerie Nationale de Bosnie-Herzégovine en juin 2018 à Sarajevo en présence du ministre des affaires étrangères de BiH venu officiellement ouvrir l'exposition. La collection en ce moment présenté au Centre d'art de Tuzla. Je prévois de poursuivre ce projet de collection et de le présenter en Europe, probablement au Centre d'art de Talinn début 2020, c'est le projet de toute une vie.

“Without culture we have even less”. I had to think about these words, visiting Sarajevo a few weeks ago. Meeting and speaking with artists, art institutions and cultural workers in Sarajevo, I am now convinced: with culture, old and new, we can achieve more and better! However, just like everywhere else, Sarajevo needs to invent new organizational and financial models in order to ‘make’ culture work for today and tomorrow.
What Pierre Courtin has been and is doing is a perfect example!»
Chris Dercon