Dimanche 29 novembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Candidat

Natacha Mignon 1364_low res_4x6.jpg
MIGNON
Montréal, Québec
Canada
Entrepreneur
Mon parcours au Canada, et plus particulièrement au Québec, d’abord immigrante, puis femme d’affaires et désormais entrepreneure, fait sans aucun doute écho à celui de nombreuses femmes d’affaires.

En plus de 10 ans passés au Québec, mon investissement professionnel a grandement contribué au développement des échanges Franco-Européens et de la mobilité au Canada, en assistant au quotidien entreprises et particuliers désireux de s’implanter de chaque côté de l’Atlantique.

Plaçant l’humain au cœur de mes préoccupations, mon rôle va au-delà du simple conseil en immigration. Je me rends régulièrement en Europe pour rencontrer les candidats à l’immigration et comprendre les motivations qui poussent une famille à changer de vie pour s’établir au Canada. Je m’engage au quotidien pour l’intégration des nouveaux arrivants, notamment en dispensant des consultations juridiques gratuites mais aussi de nombreuses conférences en matière d’immigration.

Le cabinet a récemment noué un partenariat avec Emploi Jeunesse, OBNL qui assiste au quotidien des jeunes professionnels dans leur intégration et leur employabilité. Ainsi, une fois par mois, nous dispensons avec mes collaborateurs des consultations juridiques en immigration gratuites, permettant à de jeunes professionnels souhaitant s’établir durablement au Québec de recevoir des conseils avisés en accord avec leur situation.

C’est avec l’ambition de favoriser les échanges et la mobilité internationale que j’ai cofondé mon propre cabinet d’avocats en immigration et mobilité, Immetis Services Juridiques. Le cabinet est aujourd’hui reconnu comme expert en matière d’immigration, notamment référencé par l’Ambassade du Canada à Paris ou Business France.

Ma plus grande fierté est sans aucun doute d’avoir choisi la voie de l’entrepreneuriat en montant mon propre cabinet d’avocats, plutôt que de m’en tenir à l’exercice de la profession en cabinet, situation pourtant confortable. J’ai décidé de fonder Immétis contre les recommandations de mon entourage et en faisant face à mes craintes, en suivant mes envies, mes intuitions et mes valeurs. Le succès et la croissance actuelle du cabinet me rendent donc extrêmement fière.

Le cabinet est aujourd’hui à l’image de ces valeurs. Nous plaçons les clients au cœur de nos préoccupations, et leur offrons un service suivant les plus hauts standards de la profession. Le cabinet dispose d’un système de lignes téléphoniques IP, permettant à chaque client de joindre le bureau d’où qu’il se trouve en composant un simple numéro local. Nous travaillons en horaires décalés pour pallier le décalage entre l’Europe et le Canada, et sommes disponibles pour répondre en tout temps à leurs questions via un système de chat. J’ai également fait aménager des espaces clients réservés au sein du cabinet pour que les nouveaux arrivants aient un bureau de disponible dès leur entrée au Québec.

À mes yeux, l’immigration est un projet long terme. C’est en suivant cette vision que nous accompagnons nos clients ; nous commençons par définir précisément leur projet, pour ensuite les orienter vers le programme d’immigration le plus adapté à leur situation. Dès la prise en charge du dossier, nous évaluons les options d’immigration permanente, pour éviter de futurs renouvellements de visas, souvent longs et coûteux.

Je suis fière que ces valeurs et ce fonctionnement aient convaincu aussi bien des institutions que de très grandes entreprises françaises de nous faire confiance pour leurs questions de mobilité et d’immigration au Canada. J’en suis fière car le pari était risqué.

Je crois d’ailleurs beaucoup à la contribution des cabinets d’avocats dans la modernisation de la profession. J’ai ainsi imaginé Immétis comme un cabinet technologique, loin des habitudes de la profession. Nous évoluons dans un environnement sans papier, tant pour faciliter et fluidifier les démarches d’immigration que pour des raisons écologiques.

Bien-sûr, en tant que femme et mère de trois enfants, je suis heureuse d’avoir trouvé le juste équilibre entre vie entrepreneuriale et vie personnelle, et de garder une place importante pour ma vie de famille.