Dimanche 29 novembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Candidat

BARON_F.jpeg_.jpg
Baron
Laval
Canada
Culture/Art de vivre
En l'espace de 18 ans de pratique professionnelle, j'ai eu le privilège de collaborer à plus de 85 albums comme parolier, notamment avec des artistes de renommée internationale (Céline Dion, Petula Clark, Lara Fabian, Garou, Roch Voisine, Ginette Reno, Chimène Badi, etc.). Au Québec, nous sommes très peu de paroliers à pouvoir vivre de ce métier et avoir eu un parcours si prolifique. Ce dont je suis le plus fier, c'est d'être aujourd'hui considéré comme faisant partie intégrante de la culture musicale Québécoise et de son histoire et surtout d'avoir touché un très large public avec mes mots. Il m'est souvent arrivé de recevoir des témoignages bouleversants de personnes pour qui mes chansons ont teinté une étape importante de leur vie, comme un mariage ou des funérailles au cours desquelles le défunt avait demandé que soit joué tel ou tel titre que j'ai écrit. Car c'est bien là le coeur de ce métier singulier, être capable de toucher les gens et de faire partie de leur vie, d'une façon ou d'une autre. On peut dire alors que l'objectif est atteint.
Issu d'une ville de province, Carcassonne, et d'un milieu familial très modeste, j'ai rêvé longtemps d'atteindre cette reconnaissance, même si peu de personnes y croyaient dans mon entourage et que le jour de mon départ pour le Canada, on me disait : "dans 6 mois, tu seras de retour"! Hé bien, ils se sont trompés, puisque ça fait exactement 22 ans que je vis dans ce beau pays nordique et que j'y suis aujourd'hui reconnu comme un artiste important de sa culture.
Bien qu’ayant reçu plusieurs disques d’or, de platine ou de diamant dans ma carrière, et avoir atteint les sommets de palmarès radio à plusieurs reprises, le prix qui m’a réellement ému est celui qui m’a été attribué le 16 septembre 2019 : le Prix Stéphane Venne, remis par la SOCAN (la SACEM au Canada) et la SPACQ (Société Professionnelle des Auteurs, Compositeurs du Québec, fondée par Luc Plamondon en 1986). Ce prix est décerné par des pairs et souligne « l’apport exceptionnel à la musique » d’un artiste. Précédemment des artistes tels que Robert Charlebois, Diane Dufresne, Ginette Reno, Diane Tell ou encore Zacchary Richard ont été récompensés lors de cet événement annuel. L’immigré, inconnu de tous en 1997, timide et effacé mais le cœur plein de rêves, s’est enfin transformé en papillon ce soir-là.
Et bien sûr, je ne peux omettre de mentionner ce qui a été pour moi un tournant majeur dans ma carrière, un rêve que beaucoup pensait impossible : ma collaboration avec Céline Dion en 2010. Inespérée, inattendue, et surtout unique. Car il ne s’agissait pas d’écrire pour elle, mais avec elle! Parmi les innombrables auteurs auxquels Céline a accès, lorsqu’est venu le temps pour elle de penser à quelqu’un pour l’aider à coécrire un texte, c’est mon nom qui lui est venu en tête. Le plus étrange pour moi était d’avoir un rôle presque « pédagogique » puisque Céline n’avait encore jamais écrit de texte. Mais elle s’en est très bien tirée et notre chanson, « Entre deux mondes » interprétée par Marc Dupré, a été un grand succès au Québec, remportant le Prix Socan « Chanson populaire de l’année » en 2011. De plus, Céline et son mari, René Angélil ont eu l’extrême gentillesse de m’inviter à Las Vegas afin de les rencontrer personnellement et d’assister au show exceptionnel que Céline donnait au Colloseum. Un souvenir impérissable.
Pour terminer sur ce que j’estime être « exceptionnel » dans ma carrière, c’est aussi d’avoir la chance de pérenniser mon expérience grâce aux nombreux ateliers d’écriture que je donne dans des collèges, des lycées, mais aussi dans des concours de chant partout au Canada et bien sûr, en tant qu’enseignant à l’École Nationale de la Chanson. Sans oublier que je me passionne pour les nouvelles réalités sur le droit d’auteur à l’ère du numérique et que je m’implique auprès d’associations faisant pression sur les instances gouvernementales afin d’améliorer la rémunération des créateurs.
À l’aube de 2020, de nouveaux défis se présentent à moi : l’écriture d’un théâtre musical historique d’envergure, et la représentation éditoriale, via ma nouvelle compagnie Les Éditions du Singe Rouge, de nouveaux talents afin de les aider à émerger et connaître la chance que j’ai eue de faire ce métier. « Donnez au suivant » dit-on, alors il est grand temps pour moi de redonner aux plus jeunes mon savoir-faire et de leur transmettre aussi non seulement mon amour pour la langue française mais aussi ma fierté d’être issu de ce grand pays qu’est la France.