Dimanche 26 janvier 2020
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Candidat

IMG_20171112_173956.jpg
Pascal FAUTRAT, Tara Homes for Children
New Delhi
Inde
Social et Humanitaire
Depuis 10 ans que nous avons créé TARA, mon expérience ici n’a cessé de me surprendre et de m’apporter des connaissances humaines mais aussi techniques, qu’aucune autre expérience n’aurait pu me donner. Cette expérience vécue m’est à ce titre d’une grande richesse personnelle. Mais ce qui est exceptionnel à mes yeux, et ce dont je suis le plus fier, restera toujours cette ONG que nous avons été nombreux à construire et à aider. Comment aurait-on pu imaginer il y a 10 ans à peine, réussir à fonder 3 foyers pour la protection de l’enfance, un programme d'accès a l'autonomie pour jeunes majeurs, un centre de jour et un centre de formation pour travailleurs sociaux ? C’est cette œuvre commune qui me rend profondément fier. Ce sont ces pierres que chacun d’entre nous, membres du staff, volontaires, sponsors, parrains et marraines, enfants, avons apporté à ce bel édifice qu’est devenue TARA.

Cette fierté découle enfin et surtout, de l’espérance dont ces enfants sont à la fois les porteurs et les témoins. Cette espérance est celle d’une vie meilleure, respectée et respectable, dont l’intégrité n’est plus mise à mal par une inhumanité dont ils ont pu, si souvent, être les victimes, et ce dès le plus jeune âge. Malgré ces épreuves traversées, les enfants de TARA ont chacun appris, peu à peu, que leur personne recelait une valeur inestimable et qu’ils pouvaient la rendre plus incroyable encore. Comme cela a été noté plus haut, ils apprennent ainsi à passer du statut d’objet au statut de sujet.

Cela ne signifie, bien entendu, pas que leurs problèmes s’arrêtent devant la porte de TARA et qu’ils s’effacent instantanément de leur mémoire. Je dirais, au contraire, que ces problèmes font partie de leur vie, mais que c’est à nous, membre de TARA de leur permettre de les dépasser, voire de les sublimer, pour tirer de ces maux un plus grand bien. Leur motivation à bien travailler à l’école en est, pour beaucoup d’entre eux par exemple, décuplée, car ils savent mieux que quiconque la chance que représente TARA dans leur vie. Cette chance, c’est cette espérance dont chaque personne étant passée, ne serait-ce qu’une heure, à TARA peut témoigner.

Je ne peux m’empêcher, à juste titre, de m’émerveiller en voyant le parcours de certains, qui en 20 ans sont passés de la rue et de la misère la plus totale, aux bancs de l’université, ou d’écouter les rêves que formulent certains autres, de devenir médecin, chirurgien ou ingénieur ! Ma fierté, et celle de TARA tout entière, réside fondamentalement dans cette espérance qui fait passer chacun de ces enfants, de L'OMBRE A LA LUMIERE...


ARTICLES PUBLIES PAR LES EDITIONS DE LEPETITJOURNAL.COM EN ASIE

https://lepetitjournal.com/bombay/communaute/tara-des-maisons-daccueil-pour-enfants-abandonnes-delhi-245641