Mardi 22 septembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Candidat

BenjamineOBEROI.png
Benjamine DURAND GASSELIN OBEROI, Présidente et Fondatrice Casa Foundation
Bangalore
Inde
Social et Humanitaire
EN QUOI VOTRE EXPERIENCE EST-ELLE EXCEPTIONNELLE? DE QUOI ETES VOUS LA PLUS FIERE?

Cela fait maintenant 35 ans que je vis en Inde et j'ai créé un partenariat avec des ONG dans le Tamil Nadu et Karnataka depuis plus de 20 ans. Mon action auprès des femmes déshéritées pour les rendre autonomes et prendre leur destin en main est reconnue. Je ne sais pas si c'est le mot "fière" que j'aimerais utiliser. Je suis plutôt émue et admirative. Ces 150 000 femmes ont pris leur destin en main. Elles ne sont plus dans l'esprit d'accepter leur sort et être soumises à leurs maris comme cela est transmis dans la culture indienne. Elles sont devenues actives, indépendantes.

Un exemple : au sein d'une ONG locale, j'ai identifié et encouragé une jeune fille qui est devenue une leader très discrète. Lors de notre première rencontre, Vanitha était en formation couture. Elle est devenue petit à petit travailleuse sociale, elle a passé son diplôme tout en travaillant, elle a commencé à organiser les SELF HELP GROUPS, groupes d’entraide. Elle a maintenant organisé 12 000 groupes et gère plus de 60 millions d'euros de microcrédit attribués par le gouvernement aux femmes, avec un taux de remboursement de 100 % ! Chaque groupe ayant son activité économique (fabriquer des assiettes en écorces ou des nattes, confectionner des snacks, faire pousser des légumes ou faire du vermicompost...). Soutenues par des formations (alphabétisation, hygiène, développement personnel, éducation civique), elles affirment leur rôle dans le village et scolarisent leurs enfants. La création d'activités économiques et le développement de l'agriculture permettent de sécuriser des revenus, ce qui évite une migration économique vers les bidonvilles des grandes métropoles et une vie dans des conditions extrêmement précaires. Les enfants étant instruits pourront migrer dans des conditions bien plus favorables. ELLES sont belles, ELLES sont confiantes, ELLES sont responsables et travailleuses, ELLES croient en un avenir meilleur pour elles mêmes, leur famille, leur communauté. C'est une véritable révolution silencieuse qui est en train de se mettre en place.

Une autre des mes réussites et d'avoir, depuis plusieurs années, fait partager ces expériences avec de nombreux bénévoles et volontaires français accueillis par nos partenaires. Parmi les bénévoles, des seniors, des étudiants des écoles et universités françaises, par exemple des étudiants en médecine qui sont intervenus dans un lieu de vie pour enfants sidéens, des ingénieurs qui ont assemblé et réparé des ordinateurs d'une salle informatique... Et depuis 5 ans, nous accueillons et formons chaque année environ 10 jeunes en service civique (OFi est agréée par l'Agence du Service Civique). Pour moi, c'est une réelle satisfaction de voir ces jeunes gagner un maturité et en tolérance au contact d'une culture si différente.