Dimanche 26 janvier 2020
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Candidat

006A6770_edited.jpg
Adrien PEULVAST , Ingénieur Saferail
Nanjing
Chine
Innovation, Entrepreneur
Mon arrivée en Chine s'est faite sur un pari de mon patron en France et moi : monter une filiale d'ingénierie en Chine sur la fourniture de prestations intellectuelles dans la signalisation ferroviaire, avec des moyens limités (PME) et avec des ressources propres (entreprise privée). Les conditions ont été difficiles au niveau charge de travail, pression, gestion d'une multitude de sujets parfois éloignés de mon métier technique d'origine : administratif, finances, RH, légal, Il y a eu des moments de doute, de solitude, de bonheur parfois. Le siège a eu ses propres difficultés en France, et j'ai souvent dû traiter seul des problématiques sur l'orientation à prendre, des décisions importantes et parfois difficiles. Des décisions de chef d'entreprise, mais à l'étranger en plus.

J'ai dû travailler avec acharnement pour démontrer que je pouvais apporter quelque-chose aux projets locaux et que je pouvais améliorer la qualité et la rapidité d'exécution. L'année dernière, j'ai décidé de réaliser des démonstration concrètes de mon service de validation, gratuitement. C'était un investissement risqué techniquement et financièrement, mais qui s'est révélé payant : plusieurs clients m'ont passé commande de prestation de validation de leur système de signalisation.

Par ailleurs, j'ai proposé également des ateliers sur l'exploitation/maintenance et sécurité de systèmes métro qui m'ont permis également de décrocher des contrats en expertise système métro.

Aujourd'hui, je suis fier du parcours réalisé car j'ai réussi à construire une offre de service adaptée au marché local et à faire mes preuves dans un secteur industriel de haute technologie, qui laisse aussi entrer très peu de nouveaux acteurs (surtout si ils sont étrangers).

Je suis souvent le seul étranger sur les projets auxquels je participe. J'ai réussi à travailler avec les principaux acteurs système ferroviaire CRRC et CRSC , et également à travailler avec des entreprises publiques chinoises et tenu jusqu'au paiement des prestations (qui est un sujet à lui tout seul). Je suis fier également d'avoir travaillé sur les premiers projets de métro automatique en Chine dont la ligne de métro automatique du nouvel aéroport de Pékin qui apporte un certain nombre d'innovations (automatisme intégral avec dépôt automatique, vitesse élevée, wagon bagages)