Mardi 22 septembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Candidat

Maha.jpg
Mahasti MOTAZEDI, Foundatrice MahaRaja Eco Dive Lodge
Singapore
Singapour
Social et Humanitaire, Innovation, Entrepreneur, Autre domaine
J’ai eu la chance inouïe de pouvoir vivre plusieurs vies en une, et de façon intense.

De la France à l’Asie, du business développement dans une entreprise américaine à la création d’un Eco-lodge à partir de zéro dans un des endroits les plus isolés au monde, d’une riche vie sociale et culturelle à une aventure humaine extraordinaire avec le peuple Papou, de la réussite d’une carrière « corporate » à la réalisation d’un rêve fou et impossible, mon expérience a été exceptionnelle et intense à vivre.

Avant tout, je suis heureuse d’avoir inspiré de nombreuses personnes, qui ont généreusement partagé leur témoignage avec moi, sur le fait que TOUT est possible : réaliser ses rêves les plus fous, changer de vie, se retrouver, donner un sens à sa vie, respecter notre planète dans tout ce que nous faisons, connecter avec les populations les plus lointaines dans le respect, contribuer activement au bien-être de tous et aussi voir qu’il y a des valeurs universelles telles que la solidarité, la compassion, la tolérance, le respect et l’amour qui sont les clés de toutes les portes.

Je suis aussi extrêmement reconnaissante d’avoir fait connaissance de l’extraordinaire peuple Papou et d’avoir été adoptée comme une des leurs. J’ai appris et je continue à apprendre énormément de ce peuple incroyable, qui malgré ses conditions difficiles de vie, garde toujours le sourire, l’optimisme et la bonne humeur. Leur curiosité et leur grande envie d’apprendre a facilité et accéléré notre projet commun. Leur résilience à toute épreuve a été une grande leçon de vie pour moi et leur envie de croire à leur rêve impossible un exemple à suivre.

Maintenant, ils rêvent de venir visiter la France avec moi et d’expérimenter par eux-mêmes, tout ce que je leur raconte de mon pays.

Petite anecdote : Pendant la coupe du monde, nous avions installé un téléviseur au village, et les Papous ne rataient pas un seul match de l’équipe de France, même s’ils se déroulaient à 2 heures du matin, heure locale. Quand la France a gagné la coupe du monde, une grande fête a été organisée au village en honneur de la France. Je suis sûre que l’équipe de France était loin d’imaginer que dans le coin le plus isolé de la Papouasie, elle avait des supporters inconditionnels !