Vendredi 28 février 2020
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Candidat

Arnaud04.jpg
Arnaud NAZARE-AGA, Artiste plasticien - Le Petit Prince
Bangkok
Thaïlande
Culture/Art de vivre, Entrepreneur, Autre domaine
EN QUOI VOTRE EXPERIENCE EST-ELLE EXCEPTIONNELLE? DE QUOI ETES-VOUS LE PLUS FIER?

Depuis 8 ans, toutes ces œuvres que je réalise et produis dans mon atelier avec mon équipe, dont la grande majorité n’ont aucune éducation artistique et même pas d’éducation scolaire ou professionnelle ont été exposés dans plus d’une quarantaine de foires d’Art et autant de galeries dans le monde. J’ai aussi pris le risque d’organiser des expositions solo avec de nombreuses pièces monumentales, comme celles à Singapour au SWISSOTEL en 2015 et au FULLERTON en 2016. A chaque exposition, mon équipe qui travaille avec moi depuis des années et moi-même sommes très fiers du travail accomplis.

LE PETIT PRINCE

Fin 2013, je reçois la visite surprise dans mon atelier du Secrétaire Général de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la Jeunesse, Nicolas Delsalle. Il vient me voir pour me proposer de réaliser des sculptures inspirées du livre du Petit Prince pour les non-voyants. Il a vu une de mes sculptures monumentales de Sumo dans un hôtel de Bangkok et il pense que la texture soyeuse de surface est totalement adaptée à une exposition d’œuvres tactiles afin de faire connaitre les dessins du Petit Prince aux non-voyants.

J’ai tout d’abord refusé sa proposition pour de multiples raisons. La première était que je devais financer le développement et la réalisation, la deuxième était que Le Petit Prince avait été interprété dans le cœur de millions de lecteurs du monde entier et que faire une interprétation figée en 3D était un risque énorme de décevoir, la troisième raison était qu’il n’y avait pas de clients non-voyants et que je ne voyais pas comment j’allais pouvoir m’en sortir financièrement. La dernière raison, et qui me semblait être la plus importante, était qu’il n’y avait pas de lien personnel entre l’auteur et moi.

Trois semaines plus tard, j’étais à Paris avec mon père à qui je racontais cette rencontre. C’est à ce moment qu’il m’apprend que son père, donc mon grand-père, plus jeune pilote perse engagé à 17 ans dans la Légion Etrangère aux côtés de l’armée française et pilote sur Bréguet XIV durant la Première Guerre Mondiale, avait rencontré Antoine de Saint-Exupéry plusieurs fois après la guerre ! Mon grand-père, Djibrail Nazare-Aga, était le Président de l’Association des Officiers Pilotes de France, et il avait des liens avec de nombreux pilotes pionniers de la ligne Latécoère, comme Mermoz et Guillaumet...

Je me suis donc lancé dans la réalisation de 12 sculptures inspirées des personnages du livre non religieux le plus traduit au monde. Les deux premières sculptures ont été présentées à Bangkok en mars 2014 au petit neveu d’Antoine de Saint-Exupéry, Olivier d’Agay, qui a trouvé les pièces formidables et voulait signer un contrat tout de suite. Je lui ai demandé de me donner encore du temps pour faire évoluer mon travail, car je ne souhaitais pas m’engager tant que je n’avais pas été plus en avant avec la certitude que je pourrais faire ressentir les émotions du livre par la simple vue de mes sculptures. C’est seulement en novembre 2014 à Lausanne, en Suisse, au Beau Rivage Palace que je présente la sculpture finale du Petit Prince avec son épée et du Renard à toute la famille des héritiers, en commençant par François d’Agay, neveu et filleul de l’auteur. Il me dit « En 70 ans, j’en ai vu beaucoup des sculptures du Petit Prince, c’est la première fois que j’en vois une qui me plait ». Cette reconnaissance du patriarche me donna la confiance nécessaire pour poursuivre le projet.

Depuis mai 2015, au Festival de la culture française de Singapour « Voilah ! », les 12 pièces des collections du Petit Prince en couleur (The Little Prince Art Collection) et les 12 blanches fluorescentes exposées dans une salle peinte en noir et parsemée d’étoiles fluorescentes (The Little Prince in the Dark) ont été exposées 4 fois au public, avec à chaque fois un partenariat avec l’Ambassade de France ou le Consulat. La deuxième exposition a été louée par Pacific Place Hong Kong pour la période de Noël, où ils ont compté plus de 124,000 visiteurs en 38 jours dans les 2 tunnels construit à cet effet pour la collection dans le noir. Je n’avais autorisé que 15 personnes à la fois dans les tunnels.

En 2016, le Gyonggye Museum, un des grands musées nationaux de Corée du Sud, réalise une grande exposition sur la majeur partie de son espace sur le Petit Prince et Antoine de Saint-Exupéry pendant près de 5 mois avec mes sculptures en œuvre d’art principales, avec les manuscrits originaux, la gourmette et d’autres affaires personnelles du l’auteur. Jamais une telle exposition temporaire sur Saint-Exupéry n’avait été réalisée dans le monde auparavant.

Aujourd’hui, mes sculptures sont exposées partiellement pendant 10 mois au Singapore Philatelic Museum à la demande du gouvernement de Singapour dans le cadre des échanges culturels bilatéraux avec la France.

Le 3 Octobre 2018, j’ai eu le privilège d’aller à Tarfaya (Cap Juby) au sud du Maroc, installer de façon permanente dans le musée Antoine de Saint-Exupéry, la sculpture commandée par le Raid Latécoère-Aéropostale pour le Centenaire de la Ligne, qui est candidate à un classement Patrimoine de l’UNESCO. Cette œuvre représente le Petit Prince et le Renard sur 5 grandes enveloppes en résine avec l’impression d’enveloppes originales de la collection de la Fondation Latécoère. Ce moment hautement symbolique a été très important, c’est le lieu où l’auteur, Antoine de Saint-Exupéry a imaginé le Petit Prince alors qu’il était Chef d’Escale pendant 18 mois. C'est là où il a écrit son premier livre, Courrier Sud.

Je suis en discussion actuellement pour des expositions comme celles que j'ai déjà réalisé en Asie, dans des musées en France et Europe pour la période 2020-2024.


ARTICLES PUBLIES PAR LES EDITIONS DU PETITJOURNAL.COM EN ASIE

https://lepetitjournal.com/singapour/de-bouddha-au-petit-prince-arnaud-nazare-aga-la-poursuite-du-bonheur-233866
https://lepetitjournal.com/singapour/singapour-les-expos-ne-pas-louper-cet-ete-234367
https://lepetitjournal.com/singapour/a-voir-a-faire/video-exposition-le-petit-prince-dark-images-et-interview-45616