Mardi 22 septembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Candidat

Photo Alice Miquel.jpg
Alice MIQUEL, Fondatrice Aoyama Notebooks
Mid Levels
Hong Kong
Culture/Art de vivre, Entrepreneur, Autre domaine
EN QUOI VOTRE EXPERIENCE EST-ELLE EXCEPTIONNELLE? DE QUOI ETES-VOUS LA PLUS FIERE?

"Relier" est le maître mot de mon expérience. Merveilleux verbe de la langue française qui désigne à la fois le geste technique consistant à rassembler des feuilles de papier sous forme d’un livre ou d’un carnet, et le fait de se connecter, de créer un lien immatériel entre des humains, des périodes, des lieux. Relier les destinations, relier les gens, relier les souvenirs…

J’ai conscience de la chance que j’ai d’avoir vécu dans des endroits aussi intéressants que Tokyo et Hong Kong. J’ai aimé aussi parcourir l’Asie dans toutes ses diversités, voyager dans de nombreux pays, et y découvrir leurs spécificités, en particulier en visitant les papeteries locales. Photographier m'aide à fixer les souvenirs, les émotions, les inspirations nés de ces voyages.

Plutôt que fière, je suis heureuse lorsque je vois des enfants remplir avec application leurs carnets de voyage Aoyama Notebooks. Quand une photo que je prends parvient à saisir un instant unique et à exprimer une émotion. D'avoir pu créer une entreprise à taille humaine en restant fidèle à mes valeurs. De m'être entourée de personnes que j'apprécie et respecte pour faire grandir mon activité. Que l’hotel Mandarin Oriental à Hong Kong me commande régulièrement des carnets pour son petit Kiosk. Quand Air France Magazine consacre un article aux carnets de voyage Aoyama Notebooks, en les qualifiant de “garde-mémoires épurés pour globe-trotters inspirés”. Parce que la librairie Voyageurs du Monde à Paris a ajouté nos carnets à sa gamme sélective pour lecteurs voyageurs.

Cela me fait sourire lorsqu’on m’envoie des photos de carnets reliés “à la japonaise" en me disant qu’ils ressemblent aux miens. Peut-être ai-je aidé à ouvrir les yeux sur l’esthétique magnifique de ce type de reliure?

Mon expérience en Asie s’est construite en plusieurs étapes: j’ai eu dans un premier temps, je crois, l’envie de devenir japonaise, presque la frustration de ne pas l’être, avant de réaliser que mes racines françaises, parisiennes même, qui m’ont construites pendant 25 ans et menées en Asie, à Tokyo puis à Hong Kong, faisaient mon originalité, ma personnalité. Les carnets qu’Aoyama Notebooks diffuse, les photos que je prends, sont uniques, colorés de mon parcours - exceptionnel peut-être?

Exceptionnelle, mon expérience l’est pour moi en premier lieu, quand je regarde le chemin parcouru depuis mon départ pour Tokyo en 2000. Mais de façon plus importante, j’espère que mes carnets invitent à réaliser que chaque voyage, chaque rencontre, chaque expérience est unique, et mérite d’être mémorisé sous forme d’un écrit, un dessin, une photographie, un collage dans un carnet, un bel objet que l’on retrouvera ultérieurement avec émotion.

Du Japon, j’ai retenu la culture, le raffinement, le sens du détail que j’ai à l’esprit quand je conçois un nouveau carnet, à Hong Kong je me nourris de l’énergie, du pragmatisme, de la rencontre avec d’autres communautés foisonnantes. L’expérience se construit au fil du temps, au gré des lieux traversés, des personnes rencontrées… Exceptionnelle ou pas, le regard que l’on porte sur sa propre expérience devrait toujours être bienveillant.

Le logo de Aoyama Notebooks est construit autour du caractère qui signifie “relier" en japonais. Chaque fois que je le tamponne avec mon sceau chinois, je suis heureuse du lien que j’entretiens et partage avec cette Asie que j’aime, à ma façon…

ARTICLES PUBLIES PAR LES EDITIONS DU PETITJOURNAL.COM EN ASIE

https://lepetitjournal.com/hong-kong/une-marque-de-papeterie-creee-par-une-francaise-en-hommage-hong-kong-233005