Mardi 22 septembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Candidat

unnamed.jpg
Marie-Pierre MOL , Galeriste, commissaire d'exposition
Singapore
Singapour
Culture/Art de vivre, Entrepreneur, Autre domaine
EN QUOI VOTRE EXPERIENCE EST-ELLE EXCEPTIONNELLE? DE QUOI ETES-VOUS LA PLUS FIERE?

Je laisse les lecteurs de ce qui suit juger du caractère exceptionnel de la création ex nihilo d’une galerie d’art à Singapour. PASSION, PROFESSIONNALISME, PATIENCE, PERSEVERANCE: Comment la galerie INTERSECTIONS décline les 4 P. De retour à Singapour en 2010 pour un deuxième séjour, un des changements qui m’apparait le plus marquant est le développement de la scène artistique. La galerie Intersections est ainsi créée en 2012 pour participer et contribuer au projet de faire de Singapour une ville clé de la Renaissance asiatique du 21ème siècle (selon les termes du Renaissance City Report, rendu public en 2000). Comme son nom l’indique, Intersections est un lieu de rencontre et d’expression entre les cultures à travers l’art. Ce qui suit décrit les lignes directrices que je me suis données quand j’ai décidé de créer Intersections et quelques uns des succès remportés.

PROFESSIONNALISME

2011
• Formation pour devenir guide bénévole (Friends of the Museums Docent) au musée d’art contemporain, SAM (Singapore Art Museum)
2012
• En charge de la formation des nouvelles Docents
• Formation du Sotheby’s Institute à New York : How to Run a Gallery
• Création d’Intersections

VISION

• Intersections a pour vision de devenir un acteur reconnu et influent de la scène artistique Singapourienne.

MISSION

• Rapprocher les cultures par l’art. Utiliser l’art comme un langage commun pour mieux comprendre l’Asie du Sud-Est. A travers l’art, créer un lieu de rencontre et d’expression ouvert en priorité à ceux qui ont du mal à se faire entendre.

STRATEGIE

• Intersections choisit une stratégie de niche consistant à se spécialiser dans l’art contemporain Birman, privilégier l’accompagnement des artistes émergents et des femmes artistes. Intersections soutient aussi des artistes français dont la pratique artistique entre en résonnance avec l’Asie
• Dès ses débuts, Intersections choisit une image haut de gamme
• Le style est celui d’un “salon à la française”. Les expositions sont conçues comme des lieux d’accueil et d’échanges

2013-2014
• Master en “Asian Art Histories” à Lasalle College of the Arts, Singapore, avec comme thème de recherche pour le mémoire “Les Femmes Artistes Contemporaines au Myanmar”.
2016
• Intersections devient membre de l’Association des Galeries de Singapour (AGAS)
2018
• Intersections est élue au comité exécutif de l’AGAS

PATIENCE ET PERSEVERANCE

• Intersections démarre son activité avec des expositions pop-up en 2013
• En 2015, Intersections décide de louer le rez de chaussée d’une shop house à Kampong Glam, un quartier historique et vivant qui permet de toucher un grand nombre de visiteurs
• La même année, Intersections change de statut et enregistre une Pte. Ltd.

REALISATIONS

• Intersections a constité un portefeuille de 24 artistes dont 13 Birmans et 11 femmes
• En moyenne 6 expositions par an depuis que la galerie a trouvé un port d’attache à Kampong Glam. Chaque exposition a un thème précis et raconte une histoire
• Intersections accueille régulièrement des groupes des differentes associations francaise, americaine, britannique, italienne et des museum docents pour des visites guidées et des rencontres avec les artistes

PARTICIPATIONS SIGNIFICATIVES A DES SALONS ET FESTIVALS

2015
• Art Stage Singapore- Southeast Asia platform sur invitation de la curatrice
• Art Paris Art Fair, Plateforme “Singapour à l’honneur”, Grand Palais, Paris, France
• InkMagination, Exposition pop-up dans le cadre du Singapore French Festival
2016
• Art Stage Singapore, Southeast Asia platform sur invitation de la curatrice
• Art Stage Jakarta, Indonesie, exposition solo d’une jeune artiste singapourienne
• InkMagination 2, dans le cadre du Singapore French Festival
2017
• Art Stage Special Project (sponsorisé par Helutrans) 13 artistes contemporains birmans
• Singapore Contemporary, Photo 17, plateforme dédiée à la photographie, sur invitation de la curatrice
• Burning Landscapes, expostion de deux artistes franco-libanais dans le cadre du Singapore French Festival.
2018
• Art Stage Singapore, installation d’un artiste Kachin, Myanmar
• “Senses & Lenses” exposition présentant le résultat de la collaboration entre une artiste française, Claire Deniau, et la societé Essilor dans le cadre du Singapore French Festival 2018 et de l’année de l’innovation.

COLLABORATIONS

• Collaboration annuelle avec l’association Aidha qui se consacre à l’éducation des travailleurs étrangers à Singapour, en particulier des femmes
• Collaboration avec Krousar Thmey
• Soutien à la librairie française en ligne Akaroa French Books par l’organisation de ventes pop-up dans la galerie
• Sélection par l’Ambassadeur de France à Singapour pour la mise en place d’une exposition d’artistes d’Asie du Sud Est et d’artistes français à la Résidence de France, visant à la promotion de ces artistes

QUELQUES SUCCES

• A la suite de son exposition à la galerie en janvier 2017, Nicola Anthony enchaine une exposition solo commissionnée au Singapore Art Museum en octobre 2017; une exposition commissionnée par le Singapore Design Centre en juillet 2018; est invitée à créer une sculpture commissionnée par une université de Californie et à présenter une oeuvre dans le cadre d’une exposition collective du musée juif de Berlin.
• Hélène Le Chatelier: installation en collaboration avec l’artiste singapourien Pang commissionnée pour la partie “Project Stage” d’Art Stage 2019.

PASSION

Il va sans dire que tout ceci n’aurait pas été possible sans la Passion de partager mon goût pour l’art contemporain ainsi que pour l’histoire et la culture de l’Asie du Sud-Est. Après avoir beaucoup appris et beaucoup reçu de tous ceux que j’avais rencontrés et de ceux avec qui j’avais collaboré en Asie de 1990 à 1996, j’ai souhaité rendre à la communauté avec un projet d’entreprise qui ait aussi une dimension d’accueil et d’éducation.

Merci à celui que je considere comme mon mentor, Paul Durand Ruel, le marchand des impressionistes, célèbre pour avoir mis les impressionistes sur la carte, dont le succès n’a été acquis qu’à plus de 60 ans, après avoir frôlé la faillite plusieurs fois sans jamais douter ! Merci à tous les collectionneurs qui m’ont fait confiance lorsque je démarrais et à tous ceux qui me soutiennent aujourd’hui pour la promotion de la culture et de l’art de vivre dans le marché très concurrentiel de Singapour.

CE DONT JE SUIS FIERE

De faire découvrir et apprécier l’art contemporain au plus grand nombre, de voir le visage de mes acheteurs s’illuminer lorsqu’ils se décident à acquérir une oeuvre, de donner une voix à des artistes de talents méconnus, en particulier aux femmes, enfin, de voir les artistes que je représente reconnus par les acteurs de la scène artistique contemporaine internationale.

ARTICLES PUBLIES PAR LES EDITIONS DU PETITJOURNAL.COM EN ASIE

https://lepetitjournal.com/singapour/a-voir-a-faire/arts-plastiques-les-dessous-dune-creation-quatre-mains-45965