Dimanche 26 janvier 2020
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Candidat

03 Benjamin Joinau 짤Nathalie Savey 2013 copie.jpg
Benjamin JOINAU, Enseignant-chercheur et Editeur
Séoul
Corée du Sud
Culture/Art de vivre, Innovation, Entrepreneur
EN QUOI VOTRE EXPERIENCE EST-ELLE EXCEPTIONNELLE? DE QUOI ETES-VOUS LE PLUS FIER?

Mon expérience est-elle "exceptionnelle"? Disons qu'elle est différente et diverse, et c'est ce que j'aimerais mettre en avant ici. Dans le passé, cette diversité de mes activités a pu me rendre inclassable (comme pour ce genre de trophée !). En effet, en 24 années passées en Corée du Sud, j'ai touché à de nombreux domaines : l'éducation et la recherche, bien entendu, qui sont au fondement de mon parcours, le monde de la culture par l'édition, les exposition d'art et la télévision, l'entreprenariat par ma PME Le Saint-Ex durant plus de seize années, et aussi le monde associatif où je suis très actif.

J'y vois quelques fils rouges qui unissent cette diversité : tout d'abord, le besoin de transmission. Transmettre une passion (la Corée), un savoir acquis dans la longue durée, et aussi une expérience, pour ne pas dire dans certains domaines, une expertise. Et la transmission opère le partage, autre valeur importante, je crois, de mon parcours. Partager entre générations (par l'enseignement, le travail et les rencontres avec les jeunes et futurs expatriés), partager entre les cultures par les divers échanges franco-coréens que je soutiens, partager aussi au sein de notre communauté locale. Cela explique mon implication dans différentes associations en France comme en Corée. Car pour le partage et la transmission, il faut des structures : l'université où je travaille comme chef de département, la maison d'édition que je gère depuis 12 ans, l'entreprise que j'ai co-dirigée pendant 16 ans - et les différentes associations que j'ai co-fondées (PROFLE, CRRC, CEFC, etc.).

Je suis particulièrement fier de cette dernière, le Cercle des entrepeneurs francophones de Corée, qui depuis 12 ans cherche à fédérer et aider les entrepreneurs présents et à venir de PME en Corée. Je l'ai créée dans un contexte où les entrepreneurs francophones de PME pouvaient se sentir isolés. Cette association compte désormains une quarantaine de membres, organise divers événements avec les acteurs institutionnels comme la Chambre de commerce et d'industrie FKCCI, et est devenue autonome. C'est pour moi un succès, car mon impulsion première a été réappropriée par les membres, et ce n'est plus désormais mon projet, mais celui du groupe. Je pense que cela souligne le dernier fil rouge de mes activités, plus discret peut-être, mais certainement le plus important dans mon éthique personnelle de l'expatriation : la solidarité.

Donc pour résumer, si je peux tirer une fierté de mon parcours, que je juge d'ailleurs encore à parfaire, c'est bien dans cette diversité, qui n'est pas signe, j'ose espérer, d'éparpillement, mais qui au contraire explore dans différents domaines une même passion et une même éthique. Ce n'est pas pour moi un "parcours professionnel", mais un parcours humain où tout mon être, si je puis dire sans trop d'emphase, est impliqué.

ARTICLES PUBLIES PAR LES EDITIONS DU PETITJOURNAL.COM EN ASIE

https://lepetitjournal.com/seoul/benjamin-joinau-jai-change-avec-la-coree-du-sud-225644