Lundi 12 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TROPHEES DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER - Quatre finalistes au Canada !

Par Lepetitjournal Toronto | Publié le 28/01/2016 à 15:46 | Mis à jour le 29/01/2016 à 05:03

 

Les Français du Canada peuvent être fiers ! Cette année, le Canada sera bien représenté en phase finale des Trophées des Français de l'étranger organisés par lepetitjournal.com avec quatre ambassadeurs de choix : Linda Beddouche et Marina Roi-Sans-Sac dans la catégorie Meilleur Espoir, Clarisse Monereau dans la catégorie Entrepreneur et Mylène Dory Bazot pour le Prix du Public. 

 

 

Linda Beddouche est enseignante, après avoir obtenu son diplôme et sa certification d'enseignante au Canada, elle est devenue professeur de français dans un lycée. Très vite séduite par le système scolaire canadien qui valorise l'enfant par un apprentissage ludique et empathique, elle a voulu s'investir encore plus dans le système éducatif. Elle est devenue directrice du Bureau des programmes de langue française au Ministère de l'Éducation de la Colombie-Britannique (une province tout à l'ouest du pays, bien loin du Québec). Elle ?uvre désormais à la promotion de la langue française et des cultures francophones au sein du système éducatif, participant également à un projet de rapprochement entre la France et la Colombie-Britannique pour permettre à ces deux états d'apprendre de leurs systèmes éducatifs respectifs. Dans un contexte où l'anglais est omniprésent, Linda Beddouche est garante de la transmission d'une langue française et des cultures francophones associées pour les canadiens francophones ou ceux qui souhaiteraient s'enrichir par l'apprentissage du français. 

Pour en savoir plus sur son parcours, c'est ici

 

Marina Roi-Sans-Sac a 25 ans. Après un stage en alternance à Wild Box Productions, elle s'associe avec les dirigeants, Julien Robbe et Guillaume Didier. Lorsqu'un des partenaires de la boite propose à Marina et à ses associés d'installer un bureau au Canada, elle n'hésite pas une seconde et débarque à l'âge de 21 ans à Montréal pour développer la boite. La mission première est de se faire remarquer, Marina devient alors membre à la Chambre de Commerce de Montréal, membre du Réseau des Femmes d'Affaires du Québec et Vice-Présidente de BNI Montréal (Business Network International). Les efforts paient et les contrats s'enchaînent. Aujourd'hui Marina est présidente, directrice associée, chargée du développement d'affaires et stratège de l'entreprise montréalaise Les Productions Wild Box. Mais ce n'est qu'un début, Wild Box est présente depuis déjà deux ans à Montréal et les perceptives d'évolution sont énormes.  

Pour en savoir plus sur son parcours c'est ici

 

Clarisse Monereau est entrepreneure, fondatrice de l'école en parfumerie. Cette française passionnée de parfum depuis son plus jeune âge a quitté la France pour suivre l'homme qu'elle aimait au Canada. A Montréal, elle enchaine les postes chez Séphora ou PharmaPrix en tant que spécialiste parfum, de fil en aiguille Clarisse commence à animer des « ateliers découvertes » pour transmettre son expertise et sa passion des senteurs aux clientes en quête de leur parfum idéal. Boostée par le succès de ces ateliers, elle décide de fonder la première école en parfumerie du Québec. Clarisse partage également sa passion avec les célébrités québécoises qui souhaitent créer leur parfum et son travail lui a permis de remporter l'Oscar de la Femme Entrepreneure Inspirante par Woman inc. 

Pour en savoir plus sur son parcours c'est ici

Linda Beddouche et Marina Roi-Sans-Sac sont finalistes dans la catégorie "Meileur Espoir", Clarisse Monereau dans la catégorie "Entrepreneur", c'est un jury composé de personnalités du monde de la mobilité internationale qui déterminera les lauréats.

Mylène Dory Bazot est créatrice entrepreneure et vit au Canada avec sa famille depuis 2010. En 2011, son fils est diagnostiqué avec plusieurs maladies génétiques orphelines, dont plusieurs ne sont pas toutes identifiées. Mylène qui ne peut pas rester les bras ballants face à la douleur de son fils décide de mettre à contribution sa passion pour l'aromathérapie et de créer des produits afin d'apaiser la peau sensible de l'enfant et améliorer son quotidien. De fil en aiguille, Mylène commence à nouer contact avec des parents dans la même situation ce qui lui permet d'auto financer une petite entreprise. Durant son congé maternité, Mylène quitte son travail, se lance dans l'aventure et développe son entreprise « Peaux d'Ange » en hommage à son fils, Ange, qui est décédé. En 2015, le premier atelier boutique nait à Québec et l'activité de l'entreprise en pleine effervescence noue chaque jour de plus en plus de liens avec des partenaires locaux, à la recherche d'un savoir faire Français. 

Pour en savoir plus et voter pour Mylène c'est ici ! 

Prix du Public : Etudiez attentivement les 10 candidatures pré-sélectionnées par la rédaction du site lepetitjournal.com et par la Banque Transatlantique et donnez-nous votre avis ! Le gagnant sera le candidat recueillant le plus de suffrages. Difficile de trancher ? Attention, vous ne pouvez accorder qu'un vote par candidat !

Le vote sera clos le 5 février minuit (heure de Paris).

Les lauréats seront invités à Paris pour y recevoir leur trophée à l'occasion d'une soirée de prestige au Quai d'Orsay, en mars 2016. Chacun fera également l'objet d'un reportage par France 24, multidiffusé, et rencontrera la presse et les médias nationaux français lors d'un petit-déjeuner.
La liste des lauréats sera publiée le 15 mars 2016.

Mathilde Poncet (www.lepetitjournal.com) Vendredi 29 janvier 2016 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Jean-Christophe Lamy, pilote de sa vie

Malgré sa myopie, Jean-Christophe Lamy n’a jamais renoncé à son rêve d’enfant : devenir pilote de ligne. Épris de liberté, il a de son propre aveu eu un parcours atypique, franchissant un à un tous...

Sur le même sujet