Mercredi 21 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TESTÉ POUR VOUS – Participer à la Spartan Race de Toronto

Par Lepetitjournal Toronto | Publié le 06/07/2016 à 18:36 | Mis à jour le 06/07/2016 à 18:37

 

La Spartan Race a quitté le Vermont américain pour s'implanter dans une quinzaine de pays. Des évènements sont organisés actuellement au Canada jusqu'en septembre 2016. L'occasion pour Lepetitjournal.com de Toronto de tester pour vous la "meilleure course d'obstacles au monde".

Il y a deux types de personnes : celles qui se préparent mentalement à la Spartan Race en regardant les vidéos et celles qui préfèrent garder la surprise en faisant la technique de l'autruche.

Conseil n°1 : si vous êtes plutôt de nature anxieuse, mieux vaut éviter la première catégorie. Et encore moins de lire les conditions générales où vous acceptez "des risques de blessures, de blessures graves et/ou de mort comprenant, mais ne se limitant pas à ce qui suit : la noyade; la quasi-noyade; les entorses; les foulures; les fractures; les lésions, incluant celles dues aux brûlures, au chaud et au froid; les syndromes d'épuisement; […] les morsures et/ou piqûres d'animaux et d'insectes; le contact avec des plantes toxiques; […] les crises cardiaques et les possibilités de paralysie permanente et/ou la mort". Vous voulez toujours faire la Spartan ? Ok. On vous aura prévenu.

Courir et se salir

Conseil n°2 : rien ne sert de crâner avec vos dernières Nike, elles ne vont pas faire long feu ! Enfilez vos baskets les plus pourries (mais assez bonnes pour courir 5, 13 ou 20 km) et des vêtements que vous avez en horreur (mais pas trop quand même, pour être bien sur les photos) car vous jetterez probablement le tout après la course !

Eh oui, à la Spartan, on se salit ! On rampe dans la poussière, on traverse des rivières, on roule dans la boue… et on aime ça ! Sur place règne un peu une ambiance de colonie de vacances, où la plupart des coureurs se soutiennent et s'encouragent, même quand eux-mêmes n'arrivent pas à surmonter les obstacles. Après tout, ce n'est pas très sympa de laisser cette jeune fille emprisonnée dans de la boue mutante/sables mouvants jusqu'au torse et de passer son chemin…

Obstacle ou burpees

La Spartan a pour devise de "vous faire découvrir qui vous êtes vraiment". Mais avant cela… il vous faudra découvrir les burpees ! Cet exercice proche du saut de grenouille fait travailler la poitrine, les bras, les épaules, les cuisses, les arrières-cuisses et les abdominaux. Ok. On vous a perdu ? En gros, c'est l'alternative d'un obstacle non-surmonté que vous allez détester.

Conseil n°3 : pratiquez trente burpees tous les matins, trois mois avant la course. Quoi ? Vous les faites les doigts dans le nez ? Attendez un peu d'avoir 4 km de collines dans les pattes, d'être trempé jusqu'aux os, qu'il fasse 25 degrés et on en reparle !

Une expérience hors du commun

L'évènement a beau être 100% sportif (vous aurez des courbatures pendant au moins deux jours, des bleus et des griffures un peu partout), c'est une belle occasion pour s'amuser entre copains et en famille ou de relever un challenge personnel. Vous vivrez des émotions intenses et aurez des souvenirs plein la tête… Bref, "vous verrez à la ligne d'arrivée !"

Kim Chaze (www.lepetitjournal.com/toronto) mardi 5 juillet 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Jean-Christophe Lamy, pilote de sa vie

Malgré sa myopie, Jean-Christophe Lamy n’a jamais renoncé à son rêve d’enfant : devenir pilote de ligne. Épris de liberté, il a de son propre aveu eu un parcours atypique, franchissant un à un tous...

Sur le même sujet