Dimanche 20 septembre 2020

Fin de la polémique, la statue "Sun Child" sera retirée de Fukushima

Par Julien Loock | Publié le 29/08/2018 à 15:07 | Mis à jour le 29/08/2018 à 15:12
sun-child-statue-fukushima-japon

Installée le 3 août dernier près de la gare de Fukushima au Japon, la statue de l'artiste nippon Kenji Yanobe, de plus de six mètres de haut, avait reçu un accueil extrêmement mitigé de la part des concitoyens de la ville japonaise. Ses détracteurs, qui la trouvaient de mauvais goût, n'imaginaient pas un seul instant que l'œuvre puisse redorer l'image de la ville, tristement célèbre depuis mars 2011.


De son nom officiel "Sun Child", la statue se voulait pourtant porteuse d'un message positif avec cet enfant, aux yeux bien ronds, vêtu d'une combinaison jaune de protection contre la radioactivité. Plusieurs indices laissent d'ailleurs penser que l'artiste n'a aucunement souhaité assombrir l'image de l'avenir de la ville de Fukushima. L'enfant ne porte plus son casque hermétique, preuve que l'air est respirable. Il tient également dans sa main droite un soleil, qui évoque l'espoir. Dernier indice fort, un écran de contrôle sur le torse de l'enfant expose le chiffre de 000, qui souligne l'absence totale de radiations. 


Rien n'y fait, la statue est sinistre pour une majeure partie des Japonais, autant sur Internet que dans la ville de Fukushima. Le Maire, Hiroshi Kohata, a donc pris la lourde décision de retirer "Sun Child" de son emplacement actuel pour éviter toute polémique et toute division entre ses concitoyens. Dès que possible, la statue quittera ainsi son piédestal pour un avenir plutôt flou, aucune décision n'ayant été prise quant à son futur emplacement (ou destruction ?).


L'artiste japonais regrette évidemment cette décision tout en la respectant. Il ne souhaite pas que son travail artistique soit lié à vie à une polémique.
 

Nous vous recommandons

Julien Loock

Julien Loock

Rédacteur en chef de l'édition de Tokyo depuis décembre 2016.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Canado lun 11/02/2019 - 18:37

La sculpture avait-elle un nom japonais ? Ou les japonais sont-ils anglicisés à ce point ?

Répondre
Commentaire avatar

tokyo mar 12/02/2019 - 01:43

サン・チャイルド en japonais. Soit effectivement "Sun Child". L'artiste nippon a bien nommé son oeuvre à partir de la langue de Shakespeare.

Répondre

Communauté

Enlèvements au Japon : une résolution européenne adoptée

Le Parlement européen, inquiété par les enlèvements d’enfants de couples binationaux, a appelé le 8 juillet le Japon à respecter le droit international et à changer son système juridique

Vivre à Tokyo

Infos pratiques

Être fumeur au Japon

Même si, chaque année, le nombre de fumeurs diminue (8% de moins au premier trimestre 2019, selon la Japan Tobacco), le Japon a pour objectif de le diminuer toujours plus à l’approche des Jeux...