Jeudi 22 février 2018
Tel Aviv
Tel Aviv
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

INTERVIEW – Judith Mergui remonte sur les planches !

Par Raphaëlle Choël | Publié le 17/12/2017 à 00:53 | Mis à jour le 17/12/2017 à 09:25
Photo : Judith Mergui
Judith Mergui petit

 

Après l’immense succès de son spectacle « Inch’Alyah » qui a fait un véritable carton plein, en Israël et à l’étranger, l’humoriste Judith Mergui revient sur la scène de Tel Aviv le 10 janvier prochain pour un nouveau spectacle « Vous Auriez Pu Me Prévenir ! » qui promet tout autant de fous rires. Rencontre avec une jeune comédienne tout juste trentenaire jusque-boutiste, dans la vie comme sur scène…

 

EXCLUSIF Le Petit Journal Tel Aviv : 4 places à gagner !!

Pour cela, il suffit de :

1/ liker + partager cet article, 

2/ liker la page Facebook officielle « Judith Mergui »

3/ tagguer un ami.

 

 

Comment vous est venue cette vocation pour la scène ?

 

Je viens de Paris où j’ai vécu jusqu’à l’âge de 20 ans. J’ai grandi dans une famille composée et recomposée de tout un tas de frères et sœurs tous aussi géniaux les uns que les autres ! Une grande majorité de scientifiques dans la famille donc personne dans le « Show Biz »  mais mon choix de carrière n’a surpris personne.

J’ai ressenti cette vocation très jeune. Au cours préparatoire un jour, l’institutrice m’a demandé de lire un passage. Il se trouve que les quelques lignes comportaient des guillemets, autrement dit la réplique parlée d’un des personnages. Tout naturellement à l’âge six ans, j’ai joué mon premier rôle sans le savoir : à la fin de ma tirade les élèves, comme la maîtresse, riaient à gorge déployée.

Pour ma part, ce fut une révélation. J’ai d’ailleurs intégré une section Art Etudes à l’âge de quinze ans et n’ai plus quitté cette voie depuis. Après avoir terminé mon cursus au Cours Florent, j’ai intégré l’école nationale d’art dramatique de Seminar Hakibutsim à Tel Aviv.

 

Vous avez fait votre alyah il y a 11 ans, comment cela s'est-il passé pour vous?

 

Mon alyah reste, à ce jour, la plus belle aventure de ma vie, une épopée riche en rebondissements. Naviguant entre surprises, joies, chocs, fierté, et émotions fortes, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer une seule seconde !

A mon arrivée, j’ai voulu intégrer un conservatoire national d’art dramatique mais je ne parlais pas un mot d’hébreu. Le concours exigeait de présenter un monologue comique et un dramatique. Imaginez-moi dans Tel Aviv, me baladant, le sac rempli de pièces de théâtre en hébreu et arrêtant des passants pour leur demander de me traduire quelques lignes. Je leur demandais avec des gestes : « Excusez moi, c’est plutôt comique ou triste ce passage ? » 

Quelques mois plus tard, j’ai eu mon concours avec une bourse d’excellence grâce à tous ces passants qui ont pris le temps de déchiffrer du Shakespeare en hébreu !

 

Comment le public francophone d'Israël et d'ailleurs a t-il accueilli votre spectacle ?

 

J’ai reçu un accueil magnifique partout où j’ai joué le spectacle Inch’Alyah. Des salles combles dans toutes les villes, des publics réceptifs et chaleureux, des soirées inoubliables… Une comédienne peut-elle rêver mieux ? Ce fut un grand bonheur que de parcourir le monde pour raconter mon Israël à moi, celui teinté de rires et d’énergie qui ne dort jamais.

Trop de fois ce pays n’est résumé qu’à un conflit politique et des débats polémiques. On en vient à oublier qu’Israël reste un pays comme les autres avec ses défauts et ses qualités, ses codes, sa culture, ses défis sociaux…etc. Avec Inch’Alyah, on pouvait enfin venir rire et parler d’Israël simplement sans crispation ni grands débats.

 

Quelques mots sur le prochain spectacle ?

 

Dans « Vous Auriez Pu Me Prévenir ! », j’aborde tout ce qu’on nous a caché sur les grands moments de la vie ! On nous met beaucoup de pression autour des grandes étapes capitales. Je pourrais en citer ici, mais je préfère que les lecteurs se posent cette question à eux même « Et moi, quels sont les dix plus grands moments de ma vie ? »

Allez-y, dressez cette petite  liste si vous en avez l’occasion, et vous verrez que peu importe d’où l’on vient, ce sont souvent les mêmes pour nous tous car les mythes se transmettent de génération en génération. 

Alors, j’ai eu envie de raconter tout ce qu’on a oublié de nous préciser ! Tous ces détails qui font que rien ne se passe comme on nous l’avait promis dans les films hollywoodiens ou dans les promesses de nos parents. De l’obtention de mon bac à l’organisation de mon mariage en passant par la cohabitation avec un être du sexe opposé et bien d’autres grandes étapes,  j’ai de gros dossiers à vous raconter !  Et je ne suis pas la seule, alors j’ai écrit ce spectacle avec Emmanuel Smadja, histoire de décomplexer tout le monde dans cette course à la perfection. Et surtout de passer un bon moment de rire et de partage.

 

Affiche nouveau spectacle Judith Mergui
Affiche du nouveau spectacle de Judith Mergui

 

Quel est votre principal défi dans votre métier : ici et à l’étranger ?

 

En dehors de payer mon loyer ? Je dirai que depuis quelques années j’inscris mon travail dans la scala du « feel good ». La ligne principale de mes projets ?  Tenter de procurer un peu de bien-être, de douceur, d’autodérision dans un univers où il devient rare et cher de s’offrir un tel luxe. Enfant, je voulais devenir tragédienne, et puis le monde m’a devancé en tournant au tragique alors j’ai changé mon fusil d’épaule et j’ai opté pour le rire…

 

Quelle est votre plus grande fierté à ce jour ?

 

Ma plus grande fierté à ce jour c’est d’avoir épousé l’homme le plus merveilleux au monde et celle d’avoir cru en mon rêve de devenir comédienne en Israël et d’avoir fait ce qu’il faut pour qu’il se réalise.

 

 

De quoi sera fait demain, avez-vous un grand (ou petit) rêve ?

 

Une famille heureuse et en bonne santé ! Et puis du rire, du rire et encore du rire, et tant qu’à faire, travailler avec des gens qui le pratiquent à merveille et par exemple jouer dans un film d’Olivier Nakache et Éric Toledano. N’hésitez pas à leur cafter !

 

                       

INFORMATIONS :

 

Tel Aviv, 10 Janvier

Lausanne, 21 Janvier

Bruxelles, 23 Janvier

Anvers, 24 Janvier

Netanya, 06 Mars

Et autres dates à venir…

 

www.judithmergui.com

Page Facebook : https://www.facebook.com/JudithMerguiPageOfficielle/

Réserver par téléphone au 0549014871

solelaproductions@gmail.com  

 

 

 

Propos recueillis par Raphaëlle CHOËL (www.lepetitjournal.com/tel-aviv) - dimanche 17 décembre 2017

raphaellechoel

Raphaëlle Choël

Journaliste, auteure d’ouvrages et coach, Raphaëlle a été collaboratrice régulière de l'édition de Singapour dont elle a nourri généreusement les colonnes de ses portraits, idées insolites et escapades. Elle fera de même pour l’édition de Tel Aviv.
0 CommentairesRéagir

Vivre à Tel Aviv

VIDEO

COURS D'HEBREU n°4 - 10 erreurs à ne pas faire

La rédaction est heureuse de vous proposer une nouvelle vidéo d'A cours d'hébreu, réalisé par notre partenaire, Elie Cohen. Aujourd'hui, il a relevé 10 erreurs régulièrement faites