Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2290

EMPLOI - Gouvernement cherche électeurs jeunes

Par Lepetitjournal Sydney | Publié le 09/05/2016 à 06:22 | Mis à jour le 06/01/2018 à 21:53

 

D'ici deux mois, le gouvernement de Malcolm pourrait ne plus être au gouvernement. Entre temps, avant les élections qui se dérouleront le 2 juillet prochain, le gouvernement a dévoilé son plan pour l'éducation et l'emploi : le Youth Jobs PaTH (chemin pour l'emploi des jeunes).  

Un peu moins de cinq ans, c'est le temps qui s'écoule pour un jeune entre le moment où il quitte le système scolaire, qu'il soit diplômé ou non, et le moment où il trouve un emploi à temps plein temps et pour une durée indéterminée. Pour combler cette durée, qui s'élevait à un an il y a à peine 30 ans, le gouvernement a décidé de débloquer plus de 840 millions de dollars. Cet argent servira à aider plus de 120 000 jeunes entre 15 et 24 ans à trouver un premier emploi ou retrouver un emploi. 30 000 jeunes vont avoir la possibilité de faire un stage allant de 4 à 12 semaines en travaillant entre 12 et 25 heures par semaine. L'argent servira à mieux rémunérer les jeunes : environ 200$ de bonus sur leur rémunération de stagiaires. Les entreprises qui embaucheront des stagiaires recevrontt également des bonus pouvant s'élever jusqu'à 10 000$

Un programme performant ? 

Le stage: un premier pas, pas toujours si idyllique pour les jeunes dans le monde du travail. Il leur permet d'améliorer leurs compétences professionnelles, d'acquérir une expérience et un réseau. Etre embauché après un stage est la plupart du temps compliqué, or ces programmes de stage et d'aide à l'emploi sont pour certains un frein dans la recherche d'emploi. La plupart des stagiaires n'ont pas le temps de se consacrer à une recherche effective d'un emploi à cause de la charge de travail dû à leur stage. 

Les syndicats sont également en opposition avec ce projet. Ils considèrent en effet que les stages constituent des emplois non payés et subventionnés par les contribuables. Les stagiaires sont des travailleurs peu chers et qui peuvent en réalité faire le travail de vrais employés, qui grâce à ce programme sont rémunérés par les contribuables. 

D'autant plus que les stagiaires sont payés en dessous du seuil de pauvreté australien. En effet, le programme propose de payer les stagiaires qui travailleront 25h la semaine 363,80 dollars alors que le seuil de pauvreté est fixé à 422,02 dollars par semaine. LEs stages permettent ed faire baisser les statistiques du chômage mais tout en augmentant les taux de travailleurs pauvres. PLuesieurs pays européens ont déjà fait la même chose, notamment le Royaume-Uni et l'Allemagne en mettant en place des contrats de travail à 0h. 

Emploi de qualité 

Le manque de qualification, le manque de réseau, l'éloignement des grandes villes ou encore l'appartenance à un groupe aborigène, tant de facteurs qui conduisent au chômage. Avoir un travail induit forcément d'avoir fini l'école. Cependant, même avec le bac et parfois avec un diplôme universitaire, les jeunes manquent de compétences professionnelles et sont parfois dans l'incapacité de résoudre les problèmes qui leur sont posés dans le domaine professionnel. 

Dans certaines régions d'Australie les plus reculés le taux de chômage des 18-24 ans atteint quasiment les 30%. De plus, la part des 60-64 ans dans les salariés australiens est passé en seulement 10 ans de 39% à 54%. 

La question aujourd'hui est de savoir s'il est possible pour un jeune d'avoir un emploi à long-terme et de qualité ?  

Un simple effet d'annonce ? 

Alors que les élections législatives se tiendront le 2 juillet prochain, il est important pour les libéraux d'avoir un programme cohérent en faveur de la jeunesse. La partie la plus reculée de l'Australie a des problèmes au niveau des entreprises, de l'éducation et de l'expérience professionnelle. La cohérence du programme tient au fait qu'il relie les aspects éducationnels avec les politiques économiques et sociales. 120 000 jeunes représentent tant d'électeurs qui peuvent faire basculer les prochaines élections dans deux mois.

crédit photo : pixabay

Simon Arrestat, lepetitjournal.com/sydney, lundi 09 mai 2016

 

Le Petit Journal Sydney

Lepetitjournal Sydney

Le rendez-vous quotidien des Francophones à Sydney : Abonnez-vous gratuitement à la newsletter et suivez nous sur Facebook.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Sydney

Brisbane Appercu

Étudier en Australie : le guide complet

D’après une étude Campus France de 2018, l’Australie est une des nations qui accueillent le plus d’étudiants étrangers. Le pays mène une politique d’attractivité ambitieuse

Sur le même sujet