Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2290

WORKING HOLIDAY VISA - Des agriculteurs se mobilisent contre l'augmentation des impôts des backpackers

Par Lepetitjournal Sydney | Publié le 04/02/2016 à 06:00 | Mis à jour le 06/09/2017 à 14:19
 
La fédération nationale des agriculteurs d'Australie (NFF) s'est mobilisée ce mercredi pour protester contre l'augmentation des impôts des backpackers prévue le 1er juillet prochain par le gouvernement. La raison? Ces jeunes travailleurs en visa vacances travail représentent selon eux une main d'oeuvre "indispensable" pour le secteur. 
 
Le Working Holiday Visa permet à des jeunes de 18 à 30 ans, provenant d'une vingtaine de pays dont la France, de s'installer pendant un an en Australie, en alternant vacances et travail. Ce visa peut être reconduit une année sous certaines conditions. 

Chaque année, la Fédération des Agriculteurs compte environ 40.000 titulaires de ce visa travaillant dans des fermes. Actuellement, leurs revenus sont taxés à partir de 18.200 dollars australiens (11.800 euros), à 19%, mais à partir du 1er juillet, leurs revenus vont être imposés à 32,5% dès le premier dollar. 

"Travailler dans l'agriculture ne sera pas rentable", critique dans un communiqué Charlie Armstrong, en charge de l'emploi à la NFF. "Le secteur agricole dépend des WHV pour combler de graves manques de main d'oeuvre, notamment au moment des récoltes ou quand la production de lait est au sommet", poursuit-il. 

La NFF a alors lancé une pétition et une campagne sur les réseaux sociaux avec le mot clé #backpackertax afin de protester contre cette mesure. La Fédération estime que les agriculteurs vont avoir du mal à recruter à cause de cette taxe. 
 
« C'est très simple : ça va dissuader les backpackers de venir travailler dans nos fermes. Sans cette main d'?uvre, on risque de perdre nos entreprises, c'est aussi grave que ça. Il y a plein de communautés rurales qui survivent grâce aux backpackers et aux ouvriers agricoles qui viennent pour planter les semences et faire les récoltes. C'est vraiment être aveugle que de ne pas voir l'effet dramatique que ça aura sur ces économies locales. On est tous touchés par ces changements. » s'est indigné Pat Hannan directeur général de Growcom, qui représente les intérêts des horticulteurs du Queensland. 

En 2014-2015, 227 000 backpackers posaient leurs valises en Australie avec le Working Holiday Visa dont plus de 23 000 Français. 
 
Maëlys Vésir lepetitjournal.com/Sydney, vendredi 5 février 2016

  

 

Le Petit Journal Sydney

Lepetitjournal Sydney

Le rendez-vous quotidien des Francophones à Sydney : Abonnez-vous gratuitement à la newsletter et suivez nous sur Facebook.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Sydney

Brisbane Appercu

Étudier en Australie : le guide complet

D’après une étude Campus France de 2018, l’Australie est une des nations qui accueillent le plus d’étudiants étrangers. Le pays mène une politique d’attractivité ambitieuse

Sur le même sujet