Mercredi 12 août 2020

Australie : une série-plaidoyer pour les réfugiés à voir sur Netflix

Par Anaïs Boquet | Publié le 15/07/2020 à 01:09 | Mis à jour le 15/07/2020 à 13:11
stateless série netflix cate blanchett

L'actrice australienne doublement oscarisée Cate Blanchett, aussi ambassadrice de bonne volonté pour les réfugiés aux Nations Unies, passe derrière la caméra et produit une série très politique basée sur une histoire vraie. Cette série est un procès à charge contre les conditions de rétention de ceux qu’elle appelle "sans patrie".

À l'origine de Stateless, il y a une histoire vraie : une australienne schizophrène échappée d’une secte s’est retrouvée en 2004 illégalement internée durant 10 mois dans un centre pour demandeurs d’asile, avant que sa famille ne la retrouve. La série est inspirée de récits de personnes rencontrées par Cate Blanchett. Le spectateur navigue alors entre les destins de quatre personnages : une hôtesse de l’air internée par erreur, un surveillant au départ intéressé par le salaire généreux qu'offre le centre, une nouvelle cheffe de centre dévouée à tout prix et un réfugié afghan qui a fui son pays avec sa famille et espère obtenir un visa.

 

 

La série est passionnante car elle offre plusieurs portraits en parallèle. On partage les cas de conscience de certains, l'hypocrisie d'un système, les conditions difficiles des réfugiés, leur égarement, l'ennui et l'attente. Coté casting, on retrouve Yvonne Strahovski, Serena dans La Servante écarlate et Cate Blanchett elle-même qui campe un personnage secondaire manipulateur et tout sourire.

La série en 6 épisodes est disponible sur Netflix.

 

Nous vous recommandons

image1

Anaïs Boquet

"Plume-trotteuse" et amoureuse des questions de culture et société, j'ai plaisir à partager l'info avec nos lecteurs depuis la rédaction d'Auckland.
0 Commentaire (s)Réagir

Australie

Melbourne Appercu
DÉCOUVERTE

7 classiques de la littérature australienne

Souvent brut, corsé mais aussi attendrissant, au-delà de l'intrigue, on retrouve souvent dans le style d'écriture ce que la culture australienne offre dans sa pluralité et simplicité corrosive.

Expat Mag

Chennai Appercu
SOCIÉTÉ

Être « maid » en Inde

En Inde, il est chose courante de voir travailler dans les foyers aisés ou étrangers des employés de maison, « maid » en anglais ou « bai » en Hindi. Un métier intense de millions de personnes...

Sur le même sujet